Taxation du numérique : en cas de sanctions américaines, la France promet de "riposter"

07 janvier 2020 à 12h45
0
Bruno-Le-Maire-7-janvier-2020.jpg
Capture d'écran © Twitter @Economie_Gouv

Bruno Le Maire ne ménage pas ses efforts dans sa volonté de taxer les géants du numérique. Le ministre dénonce un projet de sanctions américaines « inamical ».

Dans la série de la taxe GAFA nationale, nous vous avions laissé le mois dernier avec l'épisode des sanctions potentielles américaines à l'encontre de la France. Donald Trump et le Bureau du représentant américain au Commerce (USTR) avaient alors évoqué des droits de douane supplémentaires pouvant grimper jusqu'à 100 % sur des produits comme le champagne, des fromages, les yaourts, certains articles de luxe et les produits cosmétiques. Lundi, Bruno Le Maire a mis en garde les États-Unis : si sanctions il y a, la France ripostera.

La France reçoit le soutien de la Commission européenne

Mardi matin, le ministre français de l'Économie et des Finances rencontrait Phil Hogan, le Commissaire européen au Commerce, en fonction depuis le mois dernier. À l'issue de leur échange, le membre du gouvernement a réaffirmé que la taxe française sur le digital n'était pas discriminatoire. « Elle ne cible aucun État en particulier, aucune entreprise en particulier. Elle cible une activité, l'activité numérique ».


Bruno Le Maire est parvenu à obtenir le soutien de la Commission européenne. Sans oublier que l'Autriche et l'Italie ont déjà leur taxation nationale, et que la Grande-Bretagne et la République Tchèque y songent. Ensemble, ils estiment que le projet de sanctions américaines contre la taxe française est « inamical, inapproprié et illégitime ». Des propos forts en signe de contestation, qui viennent confirmer ceux de la veille, lorsque ce même Bruno Le Maire déclarait, sur France Inter, que la France riposterait en cas de sanctions américaines.

Bruno Le Maire invite les États-Unis à « revenir à la sagesse »

Si les USA mettent leurs menaces à exécution, le ministre de l'Économie et des Finances a indiqué qu'il porterait sans tarder le cas devant l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). « J'appelle les États-Unis à revenir à la sagesse, à la raison et à travailler à un compromis à l'OCDE », affirme-il en évoquant avoir eu une discussion avec le secrétaire d'État américain au Trésor, Steven Mnuchin, lundi.


D'ici-là, « nous allons employer les jours qui viennent à construire un compromis à l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Je rappelle que la volonté française reste de parvenir à un accord international à l'OCDE sur la taxation du digital », a-t-il précisé ce mardi depuis Bruxelles. La France n'a en effet jamais caché sa volonté de remplacer sa taxe nationale par une taxe internationale, dès que celle-ci sera adoptée par les pays membres. Si elle l'est un jour.

Modifié le 07/01/2020 à 14h00
24
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top