Vinted, le service d'achat/vente de vêtements entre particulier, lève 128 millions d'euros

29 novembre 2019 à 07h10
0
Vinted

En quelques années, Vinted est devenu un leader dans l'achat/revente de vêtements entre particuliers. La start-up vient d'annoncer avoir effectué une levée de fonds de 128 millions d'euros (141 millions de dollars), portant sa valorisation à plus d'un milliard de dollars.

Grâce à de grands remaniements de son modèle économique, l'application mobile dont la société-mère est basée à Vilnius, en Lituanie fait désormais partie des grands noms de l'« économie circulaire ».

Une société de plus d'un milliard de dollars

La collecte a été menée par la société américaine de capital-risque Lightspeed Venture Partners, avec la participation de précédents soutiens financiers. Cette levée de fonds ayant permis à Vinted de dépasser le milliard de dollars en valorisation, elle fait d'elle l'une des sociétés les plus importantes à s'être étendue hors des pays baltes (cette valorisation est comparable à celle de Taxify, l'équivalent estonien d'Uber).

Les fonds collectés doivent justement servir à financer l'expansion de Vinted en Europe et apporter de nouvelles fonctionnalités d'achat/vente sur l'application. Le P.D.-G. de l'entreprise, Thomas Plantenga, a insisté dans une interview sur la volonté de Vinted de continuer à faire la promotion des vêtements de seconde main : « Nous voulons nous assurer que nous n'avons pas de produits neufs. Tous nos vendeurs sont des personnes ordinaires ». D'après lui, environ 75% des clients de Vinted n'avaient jamais acheté ou vendu de vêtements ayant déjà servi avant de s'intéresser à la plate-forme.

Un nouvel acteur de l'économie circulaire

Vinted est effectivement en passe de devenir la vitrine d'une lutte contre la fast fashion, c'est-à-dire le renouvellement le plus rapide possible de la mode vestimentaire en se basant sur des produits à faible coût, mais aussi à faible durée de vie.

Pour en arriver là, la société a dû faire des modifications drastiques de fonctionnement. Fondée en 2008, elle a notamment supprimé les frais à l'inscription et entièrement revu sa coûteuse stratégie d'expansion à l'international. « Nous avons changé notre business model en 2016 pour qu'il soit le moins cher possible pour les utilisateurs de mettre en ligne des produits », explique Thomas Plantenga. « Cela a provoqué un énorme changement de notre stratégie d'expansion ». Aujourd'hui, Vinted demande une commission de 5% sur les transactions réalisées sur la plate-forme, offrant une protection à l'acheteur et une facilité d'expédition au vendeur.

Vinted compte désormais environ 25 millions d'utilisateurs enregistrés et 180 millions de produits. La société, qui a déjà levé 50 millions d'euros en 2018, recense 300 employés. Elle s'attend à vendre pour 1,3 milliard d'euros de vêtements en 2019, et a déjà vu ses ventes être multipliées par quatre sur les 17 derniers mois.

Source : TechCrunch.
8
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Le partage de comptes coûte chaque année des milliards de dollars à Netflix, Amazon, HBO et Hulu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Adieu, Windows 7, tu seras longtemps resté le meilleur...
Le P.-D.G. de Peugeot sous-entend la fin de ses moteurs à combustion d'ici 2030
Vente de voitures électriques en France en 2019 : Renault ZOE, Tesla Model 3 et Nissan Leaf en tête
L'UE dévoile son projet de
Le diesel n'est pas mort : il se tourne vers les SUV américains et européens
La série Code Quantum pourrait-être ressuscitée par NBC
La 5G, une aberration écologique… et économique ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top