Un démantèlement des GAFA ? "La question doit se poser avec force", estime le patron de l'Arcep

Alexandre Boero Contributeur
16 septembre 2019 à 14h12
0
gafa.png

Le président de l'Arcep, Sébastien Soriano, a fait part de sa sensibilité quant au démantèlement potentiel des GAFA, et propose même une seconde solution pour mettre fin à ces super-monopoles.

Beaucoup considèrent que les géants du numérique comme Google, Apple, Facebook et Amazon, lancés à pleine allure et pour certains en situation de monopole extrême, doivent être freinés avant qu'il ne soit trop tard, appelant à un « démantèlement » de ces géants. Invité de l'émission On n'arrête pas l'éco chez nos confrères de France Inter le 14 septembre, Sébastien Soriano, le président de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) pense que la question mérite d'être posée. Il va même un peu plus loin.

L'Arcep compte sur l'action de Margrethe Vestager

« Je crois que la question du démantèlement devra faire partie des questions importantes que devra regarder Margrethe Vestager », a réagi Sébastien Soriano. Lorsqu'on l'interroge sur le démantèlement des GAFA, le patron de l'Arcep pense instantanément à la Commissaire européenne à la Concurrence, véritable bête noire des grands noms du numérique, dont les pouvoirs ont d'ailleurs été fraîchement renforcés. La Danoise a notamment épinglé à plusieurs reprises Google, infligeant à la firme de Moutain View des amendes de plusieurs milliards d'euros.


Sensible à la question du démantèlement, le régulateur y voit peut-être une opportunité de ramener un certain équilibre. « Je ne veux pas préjuger, mais la question doit se poser avec force », avance-t-il. « Mais le démantèlement n'est pas la seule possibilité (...), nous avons oublié qu'à la base, ce n'est pas Google qui a inventé YouTube, c'est une entreprise qui a été rachetée », ne manque-t-il pas de rappeler. Et c'est très juste, puisque le service vidéo fut bâti par d'anciens de PayPal en 2005, puis racheté un an et demi plus tard par le géant américain.

L'autre solution : annuler les acquisitions ayant permis aux GAFA de s'ériger en géants

Ainsi, Sébastien Soriano propose, comme solution alternative à un démantèlement, de se pencher sur les acquisitions réalisées par les GAFA. « Ne faut-il pas annuler ces acquisitions qui ont permis la constitution d'empires absolument colossaux », se demande-t-il, en faisant sans doute référence à ladite acquisition mais aussi à celles de WhatsApp et Instagram par Facebook, ou à celle de Twitch par Amazon, par exemple.

Le président de l'Arcep considère aussi que la situation française des télécoms doit être un exemple pour créer un vrai marché autour des GAFA. « La seconde question, c'est celle que l'on a résolue dans les télécoms, il y a 20 ans. Il y avait un monopole, France Telecom. Nous avons créé les conditions pour que des entrepreneurs, comme Martin Bouygues, Xavier Niel et d'autres, puissent se lancer, être des concurrents et apporter du choix au consommateur. Et grâce à ce choix, créer une pression sur les monopoles et faire que les monopoles ne soient plus en capacité de dicter leurs conditions ».


« On ne peut pas accepter tout et n'importe quoi »

Cette dernière proposition a le mérite de faire écho à celle des responsables de la Commission européenne, qui ont récemment appelé leur présidente, Ursula von der Leyen, à créer un fonds de 100 milliards d'euros qui servirait à titiller les GAFA en aidant à la création de concurrents à la hauteur.

« Aujourd'hui, nous sommes confrontés à un choix extrêmement binaire, qui est de savoir si nous acceptons les conditions des GAFA, ou si nous nous passons de leurs services », constate Sébastien Soriano. « Vous n'avez pas le choix, c'est Google ou Google. On ne peut pas accepter tout et n'importe quoi (...) de la part d'entreprises qui se sont érigées en monopole et qui se comportent parfois comme des seigneurs féodaux ».

Source : France Inter
Modifié le 16/09/2019 à 16h52
41 réponses
20 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top