Amazon : la Commission européenne ouvre une enquête pour d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles

18 juillet 2019 à 12h17
0
Amazon logo
(Crédits : Ink Drop / Shutterstock.com)

La Commission européenne veut savoir si la récupération de données sensibles auprès des vendeurs de la marketplace d'Amazon constitue une entorse aux règles de la concurrence.

Cette fois, c'est officiel. Dans le viseur de la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager, comme tous les autres géants du numérique d'ailleurs, Amazon fait l'objet d'une « enquête approfondie » de la Commission européenne, qui va se pencher sur les pratiques potentiellement anticoncurrentielles de la firme de Jeff Bezos. En jeu ? Savoir si elle profite (ou pas) de son double rôle de vendeur et de marketplace.

Amazon récolte en permanence des informations sur les vendeurs de sa marketplace

Comme vous le savez, Amazon possède une double casquette. Elle vend des produits en tant que détaillant sur son site d'une part, et met à disposition de vendeurs tiers indépendants sa place de marché (marketplace) d'autre part, permettant à ces vendeurs d'utiliser Amazon pour vendre directement aux consommateurs.

Si dans l'esprit, et pour grossir le trait, les vendeurs peuvent se satisfaire de cette opportunité, la pratique permet à Amazon de récolter, en continu, des données et informations sur les activités qui ont lieu sur sa plateforme.

Au terme de son enquête préliminaire, la Commission européenne a conclu qu'Amazon profitait de sa position d'intermédiaire pour collecter des données sensibles sur les détaillants de sa marketplace, leurs produits, mais aussi les transactions réalisées avec des clients.


Amazon risque une amende ponctionnant jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires

En menant désormais une enquête approfondie, l'institution de l'UE examinera les accords types conclus entre Amazon et les vendeurs de sa place de marché afin de savoir comment l'utilisation par la société, en tant que détaillant, de données recueillies auprès des vendeurs de sa marketplace affecte la concurrence.

La Commission devra également déterminer le rôle des données récoltées dans la sélection des gagnants de la « Buy Box », ce petit bouton d'achat jaune qui place directement le produit dans votre panier, bouton qui offre un avantage considérable aux vendeurs qui en bénéficient.

Si les pratiques anticoncurrentielles craintes sont avérées, Amazon tomberait sous le coup des articles 101 et 102 du traité sur le fondement de l'Union européenne et risquerait de se voir infliger une amende pouvant grimper jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires annuel.

Source : Europa.eu
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top