Amazon : la Commission européenne ouvre une enquête pour d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles

Alexandre Boero Contributeur
18 juillet 2019 à 12h17
0
Amazon logo
(Crédits : Ink Drop / Shutterstock.com)

La Commission européenne veut savoir si la récupération de données sensibles auprès des vendeurs de la marketplace d'Amazon constitue une entorse aux règles de la concurrence.

Cette fois, c'est officiel. Dans le viseur de la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager, comme tous les autres géants du numérique d'ailleurs, Amazon fait l'objet d'une « enquête approfondie » de la Commission européenne, qui va se pencher sur les pratiques potentiellement anticoncurrentielles de la firme de Jeff Bezos. En jeu ? Savoir si elle profite (ou pas) de son double rôle de vendeur et de marketplace.

Amazon récolte en permanence des informations sur les vendeurs de sa marketplace


Comme vous le savez, Amazon possède une double casquette. Elle vend des produits en tant que détaillant sur son site d'une part, et met à disposition de vendeurs tiers indépendants sa place de marché (marketplace) d'autre part, permettant à ces vendeurs d'utiliser Amazon pour vendre directement aux consommateurs.

Si dans l'esprit, et pour grossir le trait, les vendeurs peuvent se satisfaire de cette opportunité, la pratique permet à Amazon de récolter, en continu, des données et informations sur les activités qui ont lieu sur sa plateforme.

Au terme de son enquête préliminaire, la Commission européenne a conclu qu'Amazon profitait de sa position d'intermédiaire pour collecter des données sensibles sur les détaillants de sa marketplace, leurs produits, mais aussi les transactions réalisées avec des clients.


Amazon risque une amende ponctionnant jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires


En menant désormais une enquête approfondie, l'institution de l'UE examinera les accords types conclus entre Amazon et les vendeurs de sa place de marché afin de savoir comment l'utilisation par la société, en tant que détaillant, de données recueillies auprès des vendeurs de sa marketplace affecte la concurrence.

La Commission devra également déterminer le rôle des données récoltées dans la sélection des gagnants de la « Buy Box », ce petit bouton d'achat jaune qui place directement le produit dans votre panier, bouton qui offre un avantage considérable aux vendeurs qui en bénéficient.

Si les pratiques anticoncurrentielles craintes sont avérées, Amazon tomberait sous le coup des articles 101 et 102 du traité sur le fondement de l'Union européenne et risquerait de se voir infliger une amende pouvant grimper jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires annuel.

Source : Europa.eu
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top