50 procureurs généraux américains lancent une enquête contre Google

Mathieu Grumiaux
Publié le 10 septembre 2019 à 13h48
google-logo-loupe-recherche-couv.png

L'enquête, d'une ampleur inédite, va chercher à savoir si Google n'abuse pas de sa position dominante au sujet de la publicité en ligne. L'ensemble des GAFAM est visé aujourd'hui par ces procédures.

Nous l'évoquions la semaine dernière : ce lundi 9 septembre, 50 procureurs généraux représentant quasiment l'ensemble des États fédéraux des États-Unis, exceptés la Californie et l'Alabama, ont débuté une enquête commune visant Google.

Google soupçonnée d'un abus de position dominante

Menée par Ken Paxton, procureur général du Texas, elle se concentrera en premier lieu sur les activités de recherche en ligne et publicitaires, et permettra de déterminer si Google a profité de sa position dominante sur le Web pour étouffer ses principaux rivaux. Cette enquête pourra être élargie à d'autres domaines au fil des investigations.


L'organisation Open Markets Institute, qui traite des questions de démocratie et de libertés individuelles, salue cette démarche dans un communiqué : « Nous n'avons pas vu un cas de monopolisation majeur contre un géant de la technologie depuis que Microsoft a été poursuivie en justice en 1998. L'annonce d'aujourd'hui marque le début d'une nouvelle ère ».

Les GAFAM sont dans le collimateur de la justice américaine

Google n'est pas la seule grande entreprise technologique à être dans le collimateur de la justice. En juin dernier, lors de la présentation de ses résultats trimestriels, Facebook avait annoncé que la Federal Trade Commission (FTC) avait lancé une enquête similaire à son encontre.

Le procureur général de New-York cherche également à déterminer spécifiquement si le réseau social « a mis en danger les données des consommateurs, réduit la qualité des choix des consommateurs ou augmenté le prix de la publicité en ligne ».


Le responsable antitrust du ministère de la Justice, Makan Delrahim, a déclaré en août que les procureurs généraux se pencheraient, avec son aval, sur les pratiques des GAFAM en matière de concurrence et qu'aucune entreprise ne serait épargnée par leurs investigations.

Source : The Verge
Mathieu Grumiaux
Par Mathieu Grumiaux

Grand maître des aspirateurs robots et de la domotique qui vit dans une "maison du futur". J'aime aussi parler films et séries sur les internets. Éternel padawan, curieux de tout ce qui concerne les nouvelles technologies.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
mrs2047

Très très bonne nouvelle et espérons qu’il soit condamné :slight_smile:

Faite l’expérience sur Youtube en tapant “11 septembre 2001” dans la barre de recherche et vous verrez que les résultats ne sont que ceux des médias de masse qui défendent uniquement la version officiel (et pour qui s’est renseigné un minimum sais qu’elle ne tiens absolument pas la route !)

Il y a encore quelques années avec cette même recherche sur Youtube on avait, dès les premiers résultats, des vidéos très intéressantes comme : “Loose Change V2” “Loose Change Final Cut” “Zeitgeist” etc… qui exposaient les faits et les mettaient en contradiction avec la version officiel. On se rendait vite compte que ça ne collait pas…

Essayez aussi sur Google, taper “11 septembre 2001” les premières pages ne présentes que des sites de média de masse et la version officielle mensongé… Il fut un temps où par exemple le site “reopen911.info” apparaissait dès la première page.

Voilà donc il y a de quoi se poser des questions sur l’influence des résultats de recherche de Google et les autres. Les GAFAM ne font plus que la propagande des médias de masse, alors qu’avant c’était une alternative pour chercher la vérité. Les GAFAM sont corrompu au même titre que les médias de masse, leurs unique but est la manipulation de masse, la manipulation de l’opinion publique, guider les moutons vers l’abattoir…

Bref réveillez-vous :wink:

Saulofein

Google lutte activement contre les fake news et théories du complot, cela explique certainement pourquoi les sites que tu mentionnes ne ressortent pas.
Dans un deuxième temps, l’indexation se base (entre autre) sur les visites, donc il parait évident que france info et Le monde vont ressortir avant des sites ou tu es l’unique visiteur journalier.
Enfin pour en revenir à l’article, je pense qu’il est logique que Google favorise sa régie publicitaire sur son moteur de recherche.
C’est comme si on attaquait un constructeur automobile pour avoir mis ses moteurs dans ses voitures, ça n’a aucun sens.
Le succès de Google n’est du qu’à la qualité de ses produits, bien sûr autour de cela gravitent quelques jaloux qui voudraient une part du gâteau sans n’avoir jamais rien fait pour la mériter, et font des procès à répétition…

bmustang

Ces sociétés et en particulier facebook et google doivent être réglementées au plus strict concernant notre donnée personnelle. Malheureux à ceux qui pensent « je n’ai rien à cacher », « je m’en fiche », etc. ! Ce n’est pas pour autant une raison de les laisser faire ! Ce qu’ils font de notre donnée nous regarde et nous devons en reprendre le contrôle absolu par des lois qui nous protègent et nous rendent ce qui nous appartient.

mrs2047

La lutte anti fake news n’est qu’un écran de fumé pour justifier leur pratiques selon moi.
Dans l’exemple que j’ai donné sur le 11 septembre, les résultats sont les vrais résultats de Google. Lorsque c’est une “Annonce sponsorisée” (par sa régie donc) c’est clairement indiqué.
Ce que je tiens à souligner, c’est qu’il y a encore quelques années les résultats était bien plus fiable et diversifier alors que maintenant c’est clairement de la propagande (la propagande des médias de masse)

Autre point, ce sont les États fédéraux qui attaquent Google, et non pas des sociétés jalouses qui voudraient une part de gâteaux :wink:

Saulofein

Heureusement que certains n’ont rien a cacher pour que tu puisses utiliser tous ces services gratuitement.
PS: Personne ne t’a rien volé, tu as accepté les conditions d’utilisation.

bmustang

De quoi parles tu ? Je parle en général de ce que je lis ICI et ailleurs, ne mélanges pas tout STP !

bmustang

Si le coeur t’en dit et c’est gratuit sans te gratter ta donnée

Blues_Blanche

C’est vrai sue c’est un peu dommage que les sites délirants sur le 11 septembre aient disparus, mais en même temps quand on voit tous les simplets près à suivre n’importe quelle théorie fumeuse, c’est pas plus mal.
Le négationnisme ne date pas d’hier et les causes dont variés.
Pour en revenir au sujet. Google va t’il plaider coupable ? :wink:

Saulofein

J’ai pas compris la première réponse.
Oui, enfin Google n’est pas une oeuvre philanthropique non plus.
Il faut bien financer les datacenters pour gmail, youtube, google photo, …

Krypton_80

<< L’ensemble des GAFAM est visé aujourd’hui par ces procédures. >>

C’est quand même dingue cette fixation sur Google en France alors que l’ensemble des GAFAM est concerné, Microsoft compris. Il faudrait p’tet éviter de faire du tri sélectif quand vous lisez un article avant de poster des âneries, vos commentaires seraient un peu plus crédibles. Quoique, quand on voit le nombre de fautes d’orthographe, après la première ligne du post je préfère passer direct au suivant… :face_with_raised_eyebrow: