Edward Snowden en interview : "Google et Facebook tentent d'influencer notre société"

Benjamin Bruel Contributeur
10 septembre 2019 à 07h04
0
Edward Snowden
© France 24

Le lanceur d'alerte Edward Snowden, devenu mondialement connu en 2013 pour avoir révélé le système de surveillance massif de la NSA et de la CIA, s'est exprimé lors d'une interview avec France 24.

Depuis la Russie, où il vit en exil depuis la publication de ces informations dans de nombreux médias internationaux, Snowden a partagé ses réflexions et ses opinions quant à l'état de la surveillance globalisée actuelle.

Des changements de pratique... pour entrer dans la légalité

Durant cette interview, diffusée ce lundi 9 septembre sur France 24 et disponible en intégralité et en français sur YouTube, le lanceur d'alerte a expliqué que les programmes de surveillance de la NSA avaient été en partie « revus et modifiés ».

« Mais pas de la façon dont vous et moi l'aurions souhaité », explique-t-il, « les programmes n'ont pas été revus avec une vision systématique et en profondeur. Ce qu'on voit, c'est un changement de loi aux États-Unis et dans certains pays dan le monde pour, disons, essayer de légitimer la surveillance en la légalisant ».

Edward Snowden affirme que le « même niveau d'espionnage » est maintenu grâce « à une sorte de pacte diabolique », entre les sociétés de télécommunication et les agences gouvernementales, comme la NSA, pour que les premières « conservent les enregistrements des abonnés ».



Une prise de conscience globale autour de la surveillance technologique

Edward Snowden a exprimé son opinion sur plusieurs autres sujets liés à la surveillance de masse, notamment celle réalisée par les géants du web. Tout en soulignant les problématiques inhérentes à l'enregistrement des données par Google ou Facebook, il considère qu'il y a eu une prise de conscience populaire depuis « l'affaire Snowden - NSA ».

« Ce qui a changé entre 2013 et aujourd'hui, c'est que tout le monde sait que Google ou Facebook font des choses mauvaises et tentent d'influencer notre société, nos habitudes d'achats et notre façon de vivre, de manière extrêmement ciblée », affirme-t-il. « Ça ne résout pas le problème, mais la seule manière de le résoudre c'est d'abord de créer un sentiment de compréhension global. De connaître les faits, et on les connaît en partie ». Il a également souligné que les juges, aux États-Unis, commencent à s'intéresser à ces sujets.

Concernant sa situation personnelle, Edward Snowden est revenu sur son exil en Russie et sa « souffrance » de ne pas voir sa famille. S'il ne s'attend pas à un procès équitable aux États-Unis, il a le sentiment que l'opinion publique est en sa faveur. « Nous voyons des personnes ordinaires arriver au consensus selon lequel, même s'ils ne m'aiment pas personnellement... sur la balance, il vaut mieux savoir ce que notre gouvernement fait en secret. Cela (ses révélations, ndlr.) n'a pas mis des vies en danger, ça en a sauvé », a-t-il conclu.

Source : France 24
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top