Streaming vidéo : Netflix domine l'Europe, Amazon Prime Vidéo fait de la résistance

le 08 mars 2019
 0
Netflix
Riccosta / Shutterstock.com

En 2018, Netflix a réussi le tour de force de capter plus de la moitié des revenus globaux générés par la SVoD en Europe.

Netflix confirme son hégémonie continentale. Selon les dernières estimations de S&P Global Market Intelligence, tirées d'analyses menées dans 18 pays, le service de vidéo par abonnement de Reed Hastings règne littéralement sur l'Europe. En 2018, la SVoD a généré 5,3 milliards d'euros, dont plus de la moitié (52 %) est tombée dans l'escarcelle de la firme de Los Gatos.

Netflix, encore plus puissant dans les pays nordiques


Sur les pays étudiés par l'agence, Netflix est leader partout sauf en Allemagne, en Pologne et en Russie. La société tout récemment oscarisée profite de la puissance du streaming vidéo dans les pays nordiques. Au Danemark, en Norvège, en Suède et en Finlande, les taux de pénétration du service vont de 47 à 73 %. Le Royaume-Uni suit avec un taux honorable de 41 %.

Le géant Netflix récoltant plus de la moitié des revenus issus de la SVoD, il ne reste plus que les miettes ou presque pour les autres. Néanmoins, un acteur parvient à garder la tête haute : il s'agit d'Amazon Prime Video. Le service de vidéo à la demande de Jeff Bezos a capté 21 % des revenus du secteur en 2018 en Europe, et parvient même à être plus puissant que Netflix en Allemagne, premier pays européen en termes de population.

revenus SVoD Europe 2018.png
Parts des revenus de la SVoD en Europe en 2018, selon S&P Global Market Intelligence

Un marché qui devrait doubler à horizon 2023


Netflix doit néanmoins se méfier de l'émergence de nombreux concurrents. Si un nombre trop important d'acteurs peut parfois favoriser celui qui est en position dominante, le risque d'un éclatement des parts est toujours possible. Outre les futures arrivées des mastodontes Disney, Apple et Warner, d'autres services comme le Britannique Britbox ou le Français Salto et le futur descendant de Canal Play pourraient aussi perturber le roi du streaming, qui compte 5 millions d'abonnés rien qu'en France.

Quoi qu'il arrive, le marché de la SVoD va encore gagner en épaisseur. Selon S&P Global, les revenus provenant du marché européen des abonnements en ligne devraient doubler et franchir les 11 milliards d'euros en 2023.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top