Leap Motion acquis par l'un de ses anciens concurrents après une tentative de rachat par Apple

le 02 juin 2019 à 19h03
0
Motion Leap.jpeg

Courtisée depuis des années par Apple, la start-up Leap Motion (spécialisée dans la reconnaissance des mouvements à destination de la réalité virtuelle) est finalement rachetée par le britannique UltraHaptics... l'un de ses anciens concurrents.

C'est ce qu'avance le très sérieux Wall Street Journal en cette fin de semaine. Cette acquisition met fin aux déboires financiers et managériaux de Leap Motion, dont les dirigeants (Michael Buckwald et David Holz) avaient refusé par deux fois les propositions de rachat d'Apple. La dernière en date, formulée en fin d'année dernière, s'élevait entre 30 et 50 millions de dollars, estimait Business Insider fin octobre. Une information corroborée hier par le Wall Street Journal.

UltraHaptics met la main sur Leap Motion et son staff pour 30 millions de dollars


D'après le rapport du quotidien financier américain, Leap Motion aurait coûté près de 30 millions de dollars à UltraHaptics, soit plus ou moins 10% de sa valeur estimée en 2013 (300 millions de dollars). Ce montant s'approche donc de la fourchette basse proposée par Apple l'automne dernier.

Pionnier dans le monde de la réalité virtuelle, Leap Motion avait eu toutes les peines du monde à s'imposer durablement face à ses concurrents. Des difficultés accentuées par la commercialisation de produits accueillis fraîchement par la critique. Peu à peu, la société avait fini par recentrer ses activités sur la concession de licences, rappelle 9to5Mac.

Apple ? « Le Diable » pour le co-fondateur de Leap Motion


Très impliqué dans sa politique d'acquisition de start-up prometteuses, Apple avait soumis deux offres successives de rachat aux co-fondateurs et dirigeants de Leap Motion : une première en 2013, une seconde l'année dernière. Cette seconde tentative aurait atteint le stade des négociations finales, explique le Wall Street Journal. Apple se serait à cette occasion attaqué aux premières formalités administratives ayant pour objectif d'entériner l'accord de manière définitive. David Holz et Michael Buckwald, les deux co-fondateurs de la société, se seraient pourtant rétractés au dernier moment.

Cet échec serait en partie la résultante du discours farouchement anti-Apple tenu par David Holz à plusieurs occasions. L'intéressé aurait notamment attaqué les représentants de la firme à la pomme sur le manque d'innovation d'Apple, ajoutant que leurs technologies « craignent ». D'après des sources internes à Leap Motion, il aurait également évoqué Apple comme étant « le Diable ». Ces propos ont eu un impact non négligeable dans l'échec des négociations avec le géant californien.

Dans le cadre de l'accord conclu avec UltraHaptics, David Holz semble sur le point de rejoindre l'entreprise britannique, tandis que son acolyte Michael Buckwald, lui, partirait vers d'autres horizons. On apprend enfin qu'UltraHaptics pourrait absorber le personnel d'ingénierie de Leap Motion (soit une douzaine de personnes), ainsi que les propriétés intellectuelles et brevets déposés par la société américaine.

Source : Wall Street Journal

Modifié le 11/06/2019 à 18h50
Mots-clés :
Start-up Casque VR
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Uber veut livrer des Big Mac par drone d'ici trois ans
IBM fait débattre une IA sur la légalisation du cannabis
Doom Eternal supportera aussi le Ray Tracing
Debian 10
Google Street View vous permet d’entrer dans la maison d’Anne Frank
Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter
Cyberpunk 2077 : le jeu pourra être terminé sans tuer personne
WhatsApp veut assainir l'utilisation de sa plateforme, en commençant par les entreprises
DJI se met aux robots de combat... éducatifs
Test E-Road Lytrot V3 : une excellente alternative à la trottinette Xiaomi
scroll top