La suppression automatisée de vos données Google est inutile pour la confidentialité

Pierre Crochart Contributeur
17 octobre 2019 à 15h49
0
Google Chrome
© Ink Drop / Shutterstock.com

Depuis mai dernier, Google permet à ses utilisateurs d'automatiser la suppression de certaines données. Une mesure bienvenue, qui permet à la firme de se mettre (un peu) en conformité avec le RGPD.

Mais selon Fast Company, les délais de suppression automatique proposés par Google sont tout bonnement inutiles si vous souhaitez échapper au ciblage publicitaire.

Au-delà d'un mois, les données perdent de la valeur

Vous ne pensiez tout de même pas qu'une entreprise dégageant annuellement 116 milliards de dollars de la publicité allait céder si facilement devant les régulateurs, tout de même ?

Via sa nouvelle fonctionnalité de suppression automatisée des données, Google propose aux utilisateurs de supprimer leur historique sur les 3 ou 18 derniers mois. Or d'après les experts interrogés par Fast Company, passé le premier mois, Google a déjà extrait tout son jus de vos données, et n'a plus rien à en retirer auprès des annonceurs.

« Tout ce qui date de moins d'un mois est extrêmement profitable », confirme David Dweck, responsable de la recherche payante pour l'annonceur WPromote.


Google vous rend le contrôle sur des données poubelle

La récence est essentielle à Google pour vendre vos données aux annonceurs.

Fast Company prend l'exemple de l'immobilier pour illustrer ce propos. Mettons que vous fassiez des recherches sur des biens immobiliers. Google vous catégorisera sans doute comme un acheteur potentiel et pourra vendre ces données à des annonceurs immobiliers. Mais ce n'est pas tout. Par rebond, ces données intéresseront également des entreprises de mobilier ou de décoration, ou encore des artisans.

Les données de moins d'un mois sont donc absolument vitales dans le business model de Google. David Dweck enfonce d'ailleurs le clou concernant l'hypocrisie de la décision du géant du Web de nous « rendre » le contrôle sur ces données. « Ce n'est pas un changement fondamental, parce qu'en réalité personne n'achetait vraiment ces données ».


Pourquoi Google ne propose pas de périodes plus courtes ?

Officiellement, Google aurait mené des études qui montrent que les utilisateurs préfèrent supprimer leurs données de façon saisonnière. Comme un nettoyage de printemps, en somme. Or, nous venons de voir que se cache derrière cette décision des raisons bien plus pragmatiques pour la firme.

Le mois dernier, Amazon a d'ailleurs imité son concurrent en inaugurant une fonctionnalité similaire. Fonctionnalité permettant, elle aussi, d'automatiser la suppression de son historique tous les 3 ou 18 mois.

D'après un porte-parole de la marque, le choix de ces deux périodes est entièrement au bénéfice du client. « Grâce » à une période de trois mois, l'utilisateur peut passer en revue son activité, et les parents peuvent prendre connaissance de l'historique de requêtes Alexa de leurs enfants.

Dans tous les cas, David Dweck estime que la suppression de ses données de navigation n'a finalement que peu d'importance dans le ciblage publicitaire. « Si vous recherchez des chaussures sur Google, et que vous entrez sur un site de chaussures, vous serez désormais tracké par cette marque de chaussures, peu importe si Google a purgé ou non ces données », rapporte Fast Company. « Ce ciblage sera ensuite associé avec l'appareil que vous avez utilisé, et sera donc permanent jusqu'à ce que vous achetiez un nouveau téléphone ou ordinateur ».


Et David Dweck de conclure : « De toutes les mesures de confidentialité que j'ai pu voir chez Facebook, Google, Amazon, ou toute autre entreprise qui essaie de prouver qu'elle n'est pas si invasive que cela, cela se limite en réalité à donner l'impression qu'ils font ce qu'il faut ». Un effet de manche, en somme, destiné à ne pas ternir davantage leur image publique.

Source : Fast Company
Modifié le 17/10/2019 à 16h14
6 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top