RGPD - UFC Que Choisir s'attaque à Google et son utilisation de nos données personnelles

Alexandre Boero Contributeur
26 juin 2019 à 17h24
0
Google siège

L'association de consommateurs attaque la firme de Moutain View devant le Tribunal de grande instance de Paris, l'accusant d'avoir violé le RGPD.

Certains commençaient à croire que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) constituerait une arme inoffensive pour les défenseurs des données personnelles, même un an après son entrée en vigueur. Pas l'UFC-Que Choisir ! L'association a annoncé en grande pompe, ce mercredi 26 juin, avoir lancé une action de groupe contre Google devant le Tribunal de grande instance de Paris.

Un utilisateur noyé dans les règles de confidentialité

Selon l'association de consommateurs, Google enfreindrait à la vue de tous les dispositions du RGPD en exploitant les données personnelles des utilisateurs sans obtenir leur consentement, notamment celles et ceux qui possèdent un équipement qui tourne sous Android, l'OS mobile de la firme de Moutain View, qui équipe, rappelons-le, quelques 8 smartphones sur 10 dans le monde.

Pour pouvoir utiliser les applications d'un smartphone Android et surtout les services Google que sont Maps, Gmail ou YouTube, un compte Google est requis. Sauf qu'au moment de la création dudit compte, l'utilisateur se doit d'accepter des conditions d'utilisation. Pour l'UFC-Que Choisir, l'utilisateur est noyé « dans des règles de confidentialité interminables » qui le poussent, par défaut, à accepter les termes proposés par Google.

L'association évoque ainsi plus de 1 000 lignes, 5 700 mots, 57 renvois et 100 liens vers d'autres contenus, et dénombre au moins 6 actions nécessaires pour en savoir plus sur les méthodes utilisées par le géant américain s'agissant de la géolocalisation de l'appareil. L'UFC-Que Choisir maintient que Google doit obtenir le consentement de ses utilisateurs par le biais d'une case à cocher, absente aujourd'hui.

Pour l'UFC-Que Choisir pas de doute : il y a bien violation du RGPD

« C'est une violation manifeste du RGPD qui lui permet de collecter massivement des données personnelles sans que les utilisateurs puissent en avoir conscience : même immobile, un smartphone va transmettre sa géolocalisation près de 340 fois par jour », indique l'association.

200 consommateurs demandent ainsi réparation, ce qui a poussé l'UFC-Que Choisir à lancer cette action de groupe par laquelle elle demande expressément au tribunal de forcer Google à « mettre fin à l'exploitation des données personnelles de ses utilisateurs collectées de façon illégales », et à obtenir « un réel consentement de ses utilisateurs pour la collecte et le traitement de leurs données personnelles par ses services et applications. »

En outre, l'association réclame une indemnisation à hauteur de 1 000 euros par demandeur au titre de la violation de la vie privée.

Déjà épinglé au titre du RGPD par la CNIL, qui lui réclame 50 millions d'euros depuis le début de l'année, Google enquille les mauvaises nouvelles, alors même que l'étau se resserre jusque dans son propre pays, aux États-Unis, où les Gafa vont sans doute devoir subir des enquêtes d'institutions fédérales.

Source : UFC-Que Choisir
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top