La CNIL inflige une amende de 50 millions d'euros à Google

Bastien Contreras Contributeur
21 janvier 2019 à 17h14
0
Cnil logo

La CNIL semble déterminée à faire respecter le RGPD et a décidé de frapper fort. Sa cible : Google. La sanction infligée : une amende de 50 millions d'euros. Le motif : de graves manquements répétés au règlement général sur la protection des données.

Moins de huit mois après son entrée en vigueur, le RGPD commence à faire son effet. En effet, après les plaintes collectives de None of Your Business et de Quadrature du Net, la CNIL a mené une enquête contre Google et son OS Android. Ce lundi, le verdict est tombé : le géant américain devra s'acquitter d'une amende de 50 millions d'euros.

Manque de transparence et d'information

Pour cela, la CNIL a analysé le parcours d'un utilisateur souhaitant se créer un compte Google sur son smartphone Android. Et l'organisme a constaté de sérieux manquements au RGPD.

En premier lieu, le règlement impose à tous les acteurs du web manipulant des données personnelles une transparence et la mise à disposition d'informations quant à leur utilisation. Et de ce point de vue, Google ne semble pas se soumettre aux obligations. D'après la CNIL, si l'entreprise fournit effectivement des informations quant à l'exploitation des données, elles sont cependant disséminées dans plusieurs pages, conduisant l'utilisateur à multiplier les étapes pour obtenir les renseignements souhaités. De plus, les données recueillies, tout comme la façon dont elles seront utilisées, sont décrites de façon trop vague.

Absence de consentement spécifique et univoque

Autre manquement sérieux imputé à Google : celui lié au consentement, point central du RGPD. Pour la CNIL, si la société affirme demander l'accord explicite de ses utilisateurs, celui-ci n'est pas « spécifique et univoque ».

Le problème vient notamment d'une case pré-cochée par défaut sur l'affichage d'annonces personnalisées. Car, d'après le RGPD, pour qu'un consentement soit « univoque », il doit résulter d'un acte positif, et non d'un accord passif.

De même, à la fin de la création d'un compte, Google invite son utilisateur à accepter en bloc les conditions d'utilisations, ainsi que l'utilisation de ses informations de la façon décrite dans les règles d'utilisation. Alors que le RGPD demande de recueillir un consentement spécifiquement donné pour chaque finalité.

En conséquence, et parce que les manquements n'ont pas été corrigés, la CNIL a décidé d'imposer une amende record à Google. Le RGPD permet en effet d'infliger des sanctions allant jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires mondial. Avec 50 millions d'euros, comparés aux plus de 100 milliards de dollars de chiffre d'affaires de Google, on en est encore loin.

Source : CNIL
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Car of the Year 2020 : six voitures électriques en lice pour rallier la finale
Finalement, Huawei admet que bâtir une alternative à Android lui prendra des années
Sortie extravéhiculaire 100 % féminine : suivez l'événement en direct !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top