Google, Microsoft et Intel nouent une alliance pour la confidentialité des données

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
23 août 2019 à 09h25
0
données personnelles.jpg
© Pixabay

Google, Microsoft, Intel et sept autres entreprises de la tech viennent de former le Consortium de la Confidentialité Informatique (CCC) avec pour objectif de sécuriser les données personnelles des utilisateurs à tous les niveaux.

Alors que de nombreuses données sont déjà chiffrées de bout en bout lors de leur envoi ou quand elles sont stockées, elles demeurent vulnérables lorsque vous travaillez dessus. L'ambition du Confidential Computing Consortium est justement de mettre en place des outils open source visant à sécuriser les données personnelles de tous, à tout moment.

Définir et accélérer le chiffrement des données

Présidé par la Linux Foundation, le consortium ainsi créé déclare œuvrer à « la définition et l'accélération de l'adoption d'une informatique confidentielle ». Un terme barbare faisant référence, selon les membres du consortium, au fait de protéger ses données pendant que vous les utilisez.

Naissante, l'organisation compte déjà une poignée d'outils en développement. Microsoft mettra par exemple à disposition des développeurs le Open Enclave SDK, un framework open source leur permettant de coder au sein d'un environnement d'exécution approuvé (TEE). Red Hat, un autre des membres du CCC, développe quant à lui un outil conjoint permettant d'isoler son environnement de travail de son hardware.

Intel, enfin, travaille quant à lui à un SDK destiné à protéger le code et les données des développeurs au niveau du hardware grâce à des couches de protection avancées.


Google, Alibaba, Baidu, Arm et d'autres également de la partie

Microsoft, Intel et Google Cloud ne sont pas les seuls géants du Web à avoir prêté allégeance à la nouvelle entité visant à protéger les données des utilisateurs. Le consortium compte également parmi ses membres un certain nombre d'éminences chinoises — Alibaba, Tencent, Baidu — et encore d'autres acteurs de la tech internationale (Arm, IBM, Swisscom).

À peine sorti de l'œuf, le CCC aura fort à faire pour qu'une voix concordante puisse se faire entendre auprès des entreprises, lesquelles sont la cible prioritaire des outils abordés plus haut.


Espérons que ces belles paroles ne soient pas qu'une manière pour les géants du Web de verser dans le « privacy washing », particulièrement à la mode ces derniers temps.

Source : The Linux Foundation
11
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top