Study: l'application de Facebook qui vous rémunère en échange de vos données

16 juin 2019 à 11h53
4
Study Facebook

Facebook lance une nouvelle application permettant de récolter de nombreuses données personnelles de ses utilisateurs, contre rémunération. Le réseau social a cette fois fait les choses dans les règles, pour éviter un nouveau scandale.

Facebook persiste à vouloir en savoir plus sur la manière dont les gens utilisent leur smartphone

Study est la dernière application développée par Facebook pour recueillir des informations précises sur ses utilisateurs et leurs habitudes numériques. Le logiciel sera en mesure de savoir quelles autres applications sont utilisées et pendant combien de temps.

Facebook a déjà utilisé ce type de procédé pour mieux cibler ses clients, avec une application proposée en dehors des stores d'Apple ou de Google. La polémique avait été immédiate, d'autant plus qu'il avait été révélé que Facebook rémunérait des mineurs en échange d'un espionnage complet de leur smartphone.

Apple avait d'ailleurs rapidement réagi en supprimant le certificat développeur de Facebook, invoquant une violation des règles de l'App Store.

Avec Study, Facebook joue désormais la carte de la transparence

Cette fois, « promis », Facebook veut faire les choses dans les règles et s'est employé avec Study à être le plus transparent possible quant à son système d'analyse.

« Nous croyons que ce travail est important pour nous aider à améliorer nos produits à destination des utilisateurs de Facebook. Nous savons aussi que ce genre de recherche doit expliquer clairement ce à quoi les gens s'inscrivent, la manière dont leurs renseignements seront recueillis et utilisés, et la façon de se retirer de la recherche à tout moment » indique l'entreprise dans un communiqué.

Seuls les abonnés de plus de 18 ans pourront rejoindre Study. Facebook indique que l'application ne recueillera que le minimum de données personnelles possible, pour se focaliser sur des statistiques d'utilisation des applications mobiles installées.

Les personnes souhaitant installer cette application plutôt intrusive seront rémunérées par le réseau social, même si le montant exact de la contrepartie n'a pas été dévoilé. L'application n'est pas accessible aux utilisateurs d'iPhone, Apple interdisant toujours la collecte d'informations personnelles à partir d'autres applications installées.

Reste à savoir qui souhaitera donner encore plus d'accès au réseau social, qui en sait déjà beaucoup sur chacun de ses membres, contre seulement quelques dollars par mois.

Source : The Guardian
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
LeLapinou64
Tu te crées un compte fake, tu le configures sur un vieux tel qui dort au fond d’un tiroir (que tu laisses connecté en wifi avec un vpn quelconque), et tu récupères l’argent…
wedgantilles
Il serait surprenant qu’il n’est pas prévu ce genre d’abus. S’il donne de l’argent ils vont bien sûr vérifié la réelle utilisation de l’application.
LeLapinou64
Oui enfin techniquement, en quoi serait-ce un abus ? Ne rien faire de sa vie (en tout cas le faire croire), c’est déjà faire quelque chose de sa vie et ça n’empêche pas d’installer l’application… Ça fausserait tout au plus leurs statistiques, qui sont déjà par essence, pas la pure réalité… Je doute qu’il soit précisé dans les CGU que l’on soit obligé de dire la vérité (comment serait ce vérifiable d’ailleurs ?)<br /> Et puis, ne fait on pas déjà croire a Facebook que tout va bien dans nos vies, en ne publiant que des photos d’amis, ou de vacances, ou que sais-je de généralement, plutôt joyeux ?
K4minoU
hum… compte fake ou pas, je pense que si on donne l’autorisation à l’application, elle va scanner/vérifier, en profondeur le téléphone…<br /> et donc compte fake ou pas, il s’en tape, ton téléphone il vit et donc il laisse des traces numériques, ce sont ces traces que l’application souhaite pouvoir y accéder lorsqu’on lui donne l’autorisation.<br /> en clair, il demande le droit divin sur notre téléphone, comme s’il était root… ^^<br /> quand par exemple il est 3h du matin, que l’accéléromètre ne donne pas signe de vie, on peut raisonnablement penser que tu es en train de pieuter etc<br /> ces genres d’informations permettent de dessiner un profile, donc compte fake ou pas, cela ne changera rien ^^
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

DJI se met aux robots de combat... éducatifs
WhatsApp veut assainir l'utilisation de sa plateforme, en commençant par les entreprises
Cyberpunk 2077 : le jeu pourra être terminé sans tuer personne
Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter
Google Street View vous permet d’entrer dans la maison d’Anne Frank
Un film The Division prévu sur Netflix avec Jake Gyllenhaal et Jessica Chastain
Une immense masse métallique découverte sous la surface de la Lune
Le fournisseur automobile ZF a conçu les tout premiers airbags extérieurs
Le chef d'Amazon Web Services pense que la reconnaissance faciale doit être encadrée
Haut de page