Study: l'application de Facebook qui vous rémunère en échange de vos données

Mathieu Grumiaux Contributeur
16 juin 2019 à 11h53
Study Facebook

Facebook lance une nouvelle application permettant de récolter de nombreuses données personnelles de ses utilisateurs, contre rémunération. Le réseau social a cette fois fait les choses dans les règles, pour éviter un nouveau scandale.

Facebook persiste à vouloir en savoir plus sur la manière dont les gens utilisent leur smartphone


Study est la dernière application développée par Facebook pour recueillir des informations précises sur ses utilisateurs et leurs habitudes numériques. Le logiciel sera en mesure de savoir quelles autres applications sont utilisées et pendant combien de temps.

Facebook a déjà utilisé ce type de procédé pour mieux cibler ses clients, avec une application proposée en dehors des stores d'Apple ou de Google. La polémique avait été immédiate, d'autant plus qu'il avait été révélé que Facebook rémunérait des mineurs en échange d'un espionnage complet de leur smartphone.

Apple avait d'ailleurs rapidement réagi en supprimant le certificat développeur de Facebook, invoquant une violation des règles de l'App Store.

Avec Study, Facebook joue désormais la carte de la transparence


Cette fois, « promis », Facebook veut faire les choses dans les règles et s'est employé avec Study à être le plus transparent possible quant à son système d'analyse.

« Nous croyons que ce travail est important pour nous aider à améliorer nos produits à destination des utilisateurs de Facebook. Nous savons aussi que ce genre de recherche doit expliquer clairement ce à quoi les gens s'inscrivent, la manière dont leurs renseignements seront recueillis et utilisés, et la façon de se retirer de la recherche à tout moment » indique l'entreprise dans un communiqué.

Seuls les abonnés de plus de 18 ans pourront rejoindre Study. Facebook indique que l'application ne recueillera que le minimum de données personnelles possible, pour se focaliser sur des statistiques d'utilisation des applications mobiles installées.

Les personnes souhaitant installer cette application plutôt intrusive seront rémunérées par le réseau social, même si le montant exact de la contrepartie n'a pas été dévoilé. L'application n'est pas accessible aux utilisateurs d'iPhone, Apple interdisant toujours la collecte d'informations personnelles à partir d'autres applications installées.

Reste à savoir qui souhaitera donner encore plus d'accès au réseau social, qui en sait déjà beaucoup sur chacun de ses membres, contre seulement quelques dollars par mois.

Source : The Guardian
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top