#AppleToo : les employés encouragés à remonter les problèmes à leurs supérieurs

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
07 septembre 2021 à 09h10
2
Cupertino Apple Campus © Shutterstock.com
Le campus d'Apple, à Cupertino © Shutterstock

Comme le nom du hashtag le laisse supposer, #AppleToo vise à dénoncer les comportements déplacés, voire litigieux de certains employés d’Apple. Mais il tente également de mettre en lumière les importantes disparités salariales qui existent dans l’organigramme de la firme. 

Ces écarts de salaires ont été illustrés via plusieurs témoignages recoupés par Cher Scarlett, l’initiatrice du mouvement, et ont déclenché ce week-end un semblant de réponse de la part de Deirdre O’Brien, vice-présidente d’Apple en charge des Apple Stores et de leur personnel.

Sortir le ver de la Pomme

Dans une vidéo partagée en interne et que MacRumors a pu consulter, O’Brien ne dit finalement pas autre chose que toutes les entreprises s’étant retrouvées dans une position similaire par le passé. En creux, que le système fonctionne et que les personnes victimes doivent en référer à leurs supérieurs.

« Je veux que vous l’entendiez directement de ma bouche. D’abord, si vous avez des doutes à propos de votre salaire chez Apple, veuillez en parler avec votre manager ou votre partenaire commercial. Ensuite, dans le cas où vous aimeriez émettre une observation sur votre environnement de travail, veuillez venir nous en parler. Surtout maintenant que nous avons un procédé confidentiel qui nous permet de mener des enquêtes approfondies d’une façon qui traite chacun et chacune avec respect et dignité. »

Autrement dit : inutile de faire des vagues sur les réseaux sociaux, les ressources humaines sont là pour vous aider. Sauf qu’à entendre les témoignages des personnes ayant rejoint le mouvement #AppleToo, le « système » n’a rien fait d’autre que les enfoncer davantage. « Ça ne fonctionne pas, le système est conçu pour aller à votre encontre dès le départ », s’émeut un employé anonyme dans les colonnes de MacRumors.

Apple paie

Pour l’illustrer, la personne explique que les RH auraient une réponse toute faite qui vise à affirmer que la paie de la personne est « dans la fourchette » du secteur. Une situation qui ne débouche donc sur rien, sinon sur des suspicions que d’autres collaborateurs sont mieux rémunérés. 

« Nous utilisons une méthodologie largement utilisée dans l’industrie, et nous avons une équipe entièrement consacrée à veiller à ce que l’équité de salaire soit maintenue, reprend Deirdre O’Brien dans sa vidéo. Et nous collaborons avec une tierce partie indépendante qui analyse les rémunérations chaque année. Si ces travaux identifient une différence de salaire, nous la compensons. Et notre approche est considérée comme la meilleure de sa catégorie. »

Une assurance qui permet même à la vice-présidente du retail d’affirmer « qu’Apple a atteint l’équité de salaire » aux États-Unis, tout en ajoutant que cela doit rester un « effort continu ».

Fin août, The Verge rapportait que le canal de discussion relatif aux salaires sur le serveur Slack d’Apple avait été clôturé. L’entreprise avait motivé cette décision en invoquant ses conditions d’utilisation qui précisent que « les canaux consacrés aux activités et hobbies » n’avaient pas leur place sur le serveur. En attendant, les groupes de discussion consacrés aux jeux vidéo, aux « blagues de papas » et aux animaux de compagnie sont, eux, toujours accessibles.

Source : MacRumors

Modifié le 07/09/2021 à 09h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
[MàJ] Après sa fusion avec OnePlus, OPPO va supprimer près de 20 % de ses effectifs
Altice rachète l'opérateur Coriolis Telecom
Sir Clive Sinclair, créateur du ZX Spectrum et pionner de l'ordinateur personnel est décédé
La Chine s'en prend à nouveau à ses géants de la tech en voulant découper Alipay (Ant Group)
L'application Yuka, à nouveau condamnée à cause de sa lutte contre les nitrites dans la charcuterie, ne s'avoue pas vaincue
2021, une année record pour les start-up françaises
Le site Gearbest est down, les clients dans l’incertitude totale
Grande-Bretagne : les nouvelles constructions bientôt obligées de disposer de chargeurs pour véhicules électriques ?
Haut de page