Apple : le responsable de la sécurité mis en examen pour avoir échangé des iPad contre des ports d'arme

01 février 2021 à 15h28
16
justice 2

Décidément, rien ne va plus pour Apple ces derniers jours. Cette fois, la société doit faire face à la mise en examen de son directeur de la sécurité Thomas Moyer, accusé de corruption auprès du bureau du shérif du comté de Santa Clara en Californie.

Chez Apple, Thomas Moyer est chargé de la sécurité. Pas celle des produits ou des systèmes d'exploitation, celle des employés et de la société. C'est notamment lui qui est responsable d'assurer la protection des dirigeants, et c'est vers lui qu'on se tourne en cas de gestion de crise.

Pour une poignée d'iPad

Un juré de la ville de Santa Clara, en Californie, a accusé l'homme d'avoir voulu corrompre le bureau du shérif local. Il aurait promis de fournir 200 iPad, pour une valeur de 70 000 dollars en échange de 4 licences de port d'armes à feu pour des employés de la firme de Cupertino.

Jeff Rosen, procureur du district de la ville de Santa Clara, explique dans un communiqué que l'adjoint au shérif et le capitaine ont forcé Thomas Moyer à promettre de faire don de ces iPad. Toutefois, les appareils n'ont jamais été livrés, les deux policiers ayant été mis au courant d'une enquête avec un mandat de perquisition pour les bureaux du shérif.

Bloomberg rapporte les propos de l'avocat de Thomas Moyer, lequel estime que l'employé d'Apple n'est finalement qu'un dommage collatéral dans un litige entre le procureur du district et le bureau du shérif.

Une ombre de plus au tableau pour Apple

Si Apple a réussi à convaincre et à briller en dévoilant sa première puce, la société semble déchanter depuis quelques semaines.

Nous rapportions hier que la société avait été accusée de lobbying contre un projet de loi visant à responsabiliser les entreprises US quant au travail forcé en Chine. Les impératifs commerciaux de la société contrediraient alors sa position publique sur la protection des droits de l'Homme.

Apple est également la cible de l'activiste Max Schrems, lequel pointe la présence d'un IDFA unique, un identifiant permettant de tracer les activités d'un appareil et d'ordinaire utilisé pour le ciblage publicitaire. Là encore, cela contredit la position publique d'Apple sur la protection de la vie privée.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
10
Proutie66
Une affaire de corruption, sur en plus du port d’arme.<br /> Oui, je trouve ça un peu choquant.<br /> Et la manière de payer… Tellement Apple.<br /> Ils ont plus le gros cash flow au monde, ils te payent en Ipad.
cirdan
anon16165080:<br /> c’est TOUT le système qui est corrompu, le pire est de se dire qu’il parait impossible de nettoyer tout ça…<br /> C’est pas le système qui est corrompu, c’est simplement la nature humaine qui est comme ça.<br /> Et c’est pour ça que l’homme a inventé les lois…
cirdan
Tes remarques sont peut-être excessives. Ca serait bien pire s’il n’y avait pas de lois, ça serait la jungle, le système du plus fort.<br /> Aujourd’hui c’est pas parfait, mais il existe quand même des contre-pouvoirs.
nicgrover
A trop vouloir croquer la pomme on se rapproche de la perdition…
cirdan
anon16165080:<br /> PS : c’est déjà le système du plus fort, les lois n’y changent rien, voir même l’accentue et remplit les poches de certains, nous ne sommes pas tous égaux face à la justice, je ne pense pas que tu puisses dire le contraire…<br /> Bien sûr que les plus forts s’en sortiront toujours mieux mais je pense que chercher la perfection pour tout ce qui concerne les interactions humaines est voué à l’échec.
Element_n90
Attendez, je ne comprends pas trop, pourquoi il lui fallait un port d’arme alors qu’aux EU ont peut les acheter entre le rayon bière et celui des packs de couches sans autre formalité ?
cirdan
Il s’agissait peut-être d’un port d’armes nucléaires ?
tfpsly
Element_n90:<br /> Attendez, je ne comprends pas trop, pourquoi il lui fallait un port d’arme alors qu’aux EU ont peut les acheter entre le rayon bière et celui des packs de couches sans autre formalité ?<br /> Dans certains états et counties seulement (Alaska, Arizona, Arkansas, Idaho, Kansas, Maine, Mississippi, Missouri, New Hampshire, North Dakota, Vermont, West Virginia, Wyoming).<br /> A gauche pour les pistolets, à droite pour les «&nbsp;armes longues&nbsp;» (fusils + mitrailleuses).<br /> Vert = autorisé (vert clair = restrictions locales, comme dans certains bâtiments ou magasins); jaune = permis; orange = permis très limité + autorisé dans certain counties de la campagne; rouge = totalement interdit.
cyrano66
Bonjour le parti pris et l’amalgame de fin d’article.<br /> En gros le gus en question c’est le chef des vigiles.<br /> C’est dire le niveau stratosphérique de ses responsabilités chez Apple.<br /> Ça serait le responsable de la sécurité de la « Tartempion corporation » on aurait jamais entendu parlé de cette histoire de corruption d’une banalité et d’une bêtise affligeante.<br /> demain on va apprendre que c’est le chef cuistot de la cantine d’Apple qui trafique des chipolatas et le grand manitou des techniciens de surface de Cupertino qui snife de la javel … de quoi remettre en question toute l’entreprise…wall street va trembler c’est sur !
cyrano66
Désolé mais ça n’a rien à voir.<br /> Apple a 137000 salariés, dans ce cas présent imaginer qu’une pratique isolée est symptomatique de pratiques généralisées c’est prendre un sacré raccourci.<br /> C’est faire le lit des jugements populistes<br /> « Y’a pas de fumée sans feu »<br /> Et Les faits présumés de lobbying cités sur un projet de loi, (pratiques courantes mais discutables) ne constituent pas de la corruption.<br /> La pratique du lobbying en soit n’est pas interdite mais encadrée. Même si la frontière est plutôt mince et c’est pour ça qu’en Europe il existe des lois retranscrites en France dans la loi Sapin.<br /> Qu’une entreprise défende ses intérêts commerciaux au plus haut niveau c’est une chose.<br /> Qu’un cadre d’une entreprise fasse des conneries dans son coin c’est autre chose.<br /> Pour suspecter que ces pratiques sont courantes chez Apple il faut apprécier la faute de cet employé en regard de l’importance de son poste et si la direction d’Apple couvre ses agissements.<br /> Des salariés qui deconne ça existe dans toutes les entreprises du monde. Avec en général un licenciement fracassant à l’issue.<br /> Quand c’est par exemple le vice-président d’Ubisoft, clairement le niveau de ses responsabilités et les faits reprochés éclaboussent toute la société.<br /> Là objectivement le gus en question n’a aucune responsabilité sur le cœur business d’Apple.<br /> Apple ne vend pas d’arme, n’est pas une société de sécurité. armer des vigiles n’a aucun impact sur son chiffre d’affaire.<br /> Donc l’amalgame est clair.
cyrano66
Justement.<br /> Amalgamer des faits potentiellement graves et pour lesquels Apple doit rendre des comptes, avec des bêtises de l’ordre du furoncle sur un cul c’est contre productif.<br /> Ça noie le poisson.<br /> Pendant que ça discute sur 4 mono neuronaux qui se prennent pour des cow boys le reste passe comme par magie au second plan.<br /> C’est même à se demander si c’est pas une stratégie de comm (on appelle ça du détournement d’attention).<br /> Ce qui m’agace dans ses contenus à l’objectivité douteuse c’est le buzz facile autour d’Apple.<br /> A tout les coups ça marche.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Snapchat lance son concurrent à TikTok
Waze va bientôt fonctionner en écran partagé avec CarPlay
PS5 : il n'y a plus aucun stock nulle part selon le P.-D.G. de Sony Interactive Entertainment
Une TV LED Sony 4K HDR 49 pouces à prix cassé avant le Black Friday
4 To de stockage signé Seagate à prix cassé avant le Black Friday sur Boulanger
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page