Apple dément avoir eu recours au travail forcé des Ouïghours dans sa chaîne de production

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
30 décembre 2020 à 09h37
7
Usine smartphone © shutterstock.com
© Shutterstock

Après la publication d’une nouvelle enquête accablante, Apple fait aujourd’hui savoir via un communiqué qu’aucun contrôle effectué cette année dans sa chaîne de production n’a permis d’identifier des Ouïghours forcés à la tâche.

Plus tôt cette semaine, un nouveau rapport incriminant le sous-traitant Lens Technology est venu semer le doute quant à l’implication d’Apple dans le travail forcé de la minorité ouïghoure en Chine. L’entreprise américaine affirme aujourd’hui qu’aucune personne n’est forcée au travail… sur sa propre chaîne de production.

Apple, Amazon et Tesla de nouveau mis en cause

Petit rappel de la situation. Minorité musulmane persécutée, les Ouïghours de la région du Xinjiang, quand ils ne sont pas enfermés dans des « camps d’éducation » (où il leur est « demandé » de désavouer leur religion), sont envoyés à différentes entreprises de la région comme main-d’œuvre gratuite. C’est en tout cas ce qu’affirme un nombre grandissant de rapports, témoignages et enquêtes émanant aussi bien d’ONG que de grands médias internationaux. La Chine, elle, crie à la fake news.

Aussi il appartient aux quelque 100 grandes entreprises incriminées en début d’année par l’Australian Strategic Policy Institute de se démener pour s’assurer d’être blanches comme neige (il n’est jamais bon pour les affaires de se rendre complice de travail forcé).

83 entreprises travail forcé ouïghours
Les 83 entreprises accusées de profiter de la main d'oeuvre gratuite des Ouïghours © ASPI

Un processus qui a donc poussé Apple à mener des audits au sein de sa chaîne de production, et notamment dans les usines de Lens Technology, spécialisée dans la production de verre résistant. Après avoir mené ses enquêtes, et après un énième rapport potentiellement incriminant pour la firme (ainsi que pour Amazon et Tesla), Apple a fait parvenir un communiqué à The Verge synthétisant ses observations.

« Apple pratique une politique de tolérance zéro à l’égard du travail forcé. Enquêter sur la trace de travail forcé fait partie de nos prérogatives pour chaque sous-traitant, et cela comprend notamment des audits surprises »écrit le porte-parole d’Apple Josh Rosenstock. « Plus tôt cette année, nous avons confirmé qu’aucun de nos fournisseurs n’avait effectivement recours à des travailleurs forcés dans la chaîne de production d’Apple ».

Lens Technology ne travaille pas que pour Apple

S’il n’y a, a priori, pas matière à remettre en doute la parole d’Apple ici, il faut rester attentif aux termes utilisés. Et notamment sur cette dernière phrase « aucun de nos fournisseurs n’avait effectivement recours à des travailleurs forcés dans la chaîne de production d’Apple ». 

Comme tout fournisseur, Lens Technology ne travaille pas que pour une seule entreprise. Dans une vidéo obtenue par le Tech Transparency Project (TTP) partagée avec The Verge, on peut apercevoir des centaines d’ouvriers assis en rang d’oignon sur le sol de la cour d’une usine de Lens Technology, adossés à une bannière révélant leur origine (la province du Xinjiang) et leur fonction. Une pièce à conviction lourde de sens, pour le TTP, qui ne démord pas que des Ouïghours sont forcés au travail chez Lens Technology — même s’ils ne le sont peut-être pas sur les chaînes d’Apple.

Mais la probité d’Apple est malheureusement écornée. Le mois dernier, une enquête du Washington Post révélait qu’une armée de lobbyistes engagée par la Pomme faisait tout son possible pour enrayer la promulgation du Uyghur Forced Labor Prevention Act, une loi visant à responsabiliser les entreprises américaines face au travail forcé.

Via : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
10
steven19
Apple dément avoir eu recours au travail forcé chez Lens Technology qui ne travaille pas que pour Apple , quand au lobbying d’Apple contre un projet de loi visant à responsabiliser les entreprises Américaine face au travail forcé , une malencontreuse coïncidence …
Proutie66
Cela ne concerne pas qu’Apple, mais surtout ses clients.<br /> Je ne vois aucun mal à ce qu’Apple travaille avec cette entreprise.<br /> C’est au client final de choisir si cela le dérange que des personnes soient quasi-esclaves pour produire ce qu’on achète.<br /> D’après les rapports annuels, cela ne dérange pas tant que ça.<br /> La chine connaissant une année exceptionnelle sur sa croissance, au regard de l’actualité mondiale.<br /> On peut pourtant se passer de ces produits.<br /> Tristesse.
fa097213
Si je lis le communiqué d’Apple «&nbsp;Apple fait aujourd’hui savoir via un communiqué qu’aucun contrôle effectué cette année dans sa chaîne de production n’a permis d’identifier des Ouïghours forcés à la tâche&nbsp;».<br /> Apple dis qu’aucun contrôle effectué n’as permis d’identifier des Ouïghours, Apple ne dis pas être 100% certains qu’il n’y a pas de Ouïghours forcés à la tâche.<br /> Aucun contrôle n’a permis de détecter un conducteur ivre … ne veut pas dire qu’il n’y avait aucun conducteur ivre sur les routes…
edou
Ah… Ce n’étaient pas des marmottes qui étaient forcées à la tâche sur les chaînes de production?
zeebix
Il ne faut pas voir le mal partout … Malheureusement pour Apple.
carinae
Ha ben si justement… Comme toute entreprise faisant appel à la sous-traitance elle doit veiller à un certain nombre de valeurs et notamment aux conditions de travail des salariés qui travaillent pour elle. Surtout au tarif des produits Apple. Pour le client final il est impossible de connaître ce genre de choses. Si c’était clairement affiché sur les produits il est fort probable que les ventes chuteraient. Du coup ça fait de la main d’oeuvre gratuite et une jolie marge au passage…pas vraiment de quoi être fier…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

La sonde Solar Orbiter a effectué son premier survol de Vénus
En Europe, une année 2020 record pour le marché des véhicules électriques
Road 96 : on en sait plus sur le jeu de road trip procédural développé à Montpellier
Un nouvel arrivant dans le
Des références à Netscape et Mozilla Mail trouvées dans... des documents liés au Brexit
Airpods Max : les premiers étuis de constructeurs tiers commencent à arriver
Pour limiter les débris spatiaux, le Japon veut créer un satellite en bois
Après Alibaba, la Chine continue de s'attaquer à l'empire de Jack Ma en régulant la Fintech Ant Group
L'Epic Games Store continue à régaler en offrant Solitairica
Les USA autorisent les vols de drone la nuit, la dernière étape avant des livraisons à grande échelle ?
Haut de page