Une faille de sécurité révèle l'inquiétante surveillance des Ouïghours en Chine

19 février 2019 à 11h35
0
drapeau chine fotolia

Un chercheur en cybersécurité a détecté une vulnérabilité permettant d'accéder à une colossale base de données tenue par une entreprise chinoise de reconnaissance faciale. Cette découverte a permis de mettre au jour une politique de surveillance généralisée à l'égard de millions d'habitants de l'Ouest du pays, principalement des Ouïghours, minorité musulmane.

Victor Gevers, chercheur en sécurité informatique, ne s'attendait certainement pas à cela. En découvrant une faille de sécurité, il a en réalité mis en lumière un pan de la politique de surveillance du gouvernement chinois, dirigée contre la minorité ouïghoure.

Plus de 2,5 millions d'Ouïghours fichés


Tout a donc commencé avec la découverte d'une vulnérabilité dans une base de données de l'entreprise chinoise SenseNets Technology. Celle-ci est spécialisée dans la reconnaissance faciale et collabore avec la police du pays dans plusieurs villes.

La faille permettait ainsi d'accéder à une vaste liste comprenant des noms, dates de naissance, numéros de carte d'identité, mais aussi des données de localisation. Au total, plus de 2,5 millions de personnes étaient concernées, résidant toutes dans la province du Xinjiang, dans l'Ouest du pays. Une région qui accueille notamment les Ouïghours, minorité musulmane de Chine.

Une population ciblée par une vaste politique de répression


Sans pouvoir être catégorique, le travail de Victor Gevers semble indiquer que le gouvernement chinois a recours à la technologie de SenseNets pour surveiller massivement les Ouïghours sur son territoire. Pire encore, il n'assurerait pas la sécurité de ces millions de données, laissant la possibilité à quiconque de consulter, modifier ou supprimer des informations dans la base.

L'histoire du Xinjiang est marquée par de nombreuses tensions et révoltes indépendantistes. Disposant de nombreuses ressources minérales naturelles, la région demeure importante aux yeux du pouvoir chinois. Mais en son sein, le peuple ouïghour cherche à obtenir l'indépendance, quitte à employer la violence, comme cela fut notamment le cas avec les émeutes de 2009. Depuis, les Ouïghours font l'objet d'une répression soutenue par le gouvernement du pays, entraînant la déportation de centaines de milliers d'individus dans des « camps de rééducation ».

Source : Reuters

28 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top