#AppleToo : quand certains employés de la firme de Cupertino haussent le ton

01 septembre 2021 à 08h50
16
Cupertino Apple Campus © Shutterstock.com
© Apple

Comme de nombreuses structures de travail, Apple n'échappe malheureusement pas aux comportements racistes, sexistes et aux abus en tous genres. Mais les révéler n'est pas une tâche simple.

À la tête du mouvement #AppleToo, Cher Scarlett essaye de faire changer les choses après avoir reçu plus de 500 témoignages de salariés de la firme de Cupertino. Mais le chemin est long, et la tradition de silence chez la Pomme demeure forte.

La dénonciation des comportements sexistes chez Apple a un nom : Cher Scarlett

Il faut généralement (et tristement) beaucoup de courage et de temps pour de nombreuses femmes afin que des comportements sexistes, racistes et plus largement toute forme d'abus, puissent cesser dans leur environnement de travail. Malheureusement, la donne n'est guère différente chez Apple. Une salariée de la Pomme, Cher Scarlett, est cependant prête à s'exposer publiquement pour que l'omerta cesse à Cupertino.

Cette ingénieure pour Apple Sécurité travaille depuis plusieurs mois sur un mouvement dans la lignée de #MeToo, dénommé #AppleToo. Car la firme n'échappe en rien aux insupportables comportements rompant toute forme d'égalité entre les salariés de la firme. Ainsi, Scarlett a déclaré à Protocol avoir rassemblé pas moins de 500 témoignages divers, allant de blagues sexistes à des agressions sexuelles, en passant par des dénominations racistes et autres rabaissements liés au sexe de la personne.

Un compte Twitter, baptisé « Apple Workers #AppleToo » (@AppleLaborers), a été créé dans la perspective de rassembler un maximum d'informations afin de faire changer les comportements au sein d'Apple. Ce qui est loin d'être la norme au sein de l'entreprise.

Mettre la Pomme en mouvement, une épreuve titanesque

Cher Scarlett n'est pas seule… enfin presque. Si elle a (enfin) reçu quelques soutiens publics d'autres salariés d'Apple, à l'image de Janneke Parrish ci-dessous sur Twitter, c'est plutôt le silence qui règne à Cupertino. Car une longue tradition demeure au sein de l'entreprise, réputée pour que ces employés ne prononcent jamais un mot, ou presque, sur la Pomme en public.

Comme se défend Cher Scarlett, sa démarche n'a rien à voir avec du leak : « Il y a cette culture au sein d'Apple, qui est très gratifiante, du secret et de la loyauté, et quand j'ai lu certains de ces articles sur moi, ça ressemble à de l'infiltration, beaucoup, les gens ont l'impression que je divulgue des données confidentielles ». Or, comme le précise avec justesse Protocol, il n'y a rien à confondre entre de telles révélations et une fuite de données concernant le prochain iPhone . Et pourtant, pour nombre d'employés d'Apple, cela revient au même. Briser la loi du silence, tel est le défi que se lance Cher Scarlett, et la route va être longue.

Si le mouvement bénéficie d'une couverture croissante, la défiance en interne est immense. « Cela m'affecte d'une manière que je n'imaginais pas ; je me sens très isolée. En dehors de mon équipe, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de gens qui veulent juste que je parte, ils veulent me voir partir ». Ruiner la culture d'entreprise ou enfin permettre le témoignage de « centaines » de salariés d'Apple, chacun voit midi à sa porte.

Reste à savoir combien de temps encore Scarlett pourra conserver son poste. Un précédent, le cas de la directrice de programme d'ingénierie Ashley Gjøvik, ne s'était pas bien terminé selon Protocol : « Après avoir signalé à la fois en interne et au public de nombreux cas de sexisme et un environnement de travail hostile, elle a été mise en congés administratifs pour une durée indéterminée ». Souhaitons que sa démarche aboutisse.

Source : Protocol

Modifié le 01/09/2021 à 09h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
16
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
[MàJ] Après sa fusion avec OnePlus, OPPO va supprimer près de 20 % de ses effectifs
Altice rachète l'opérateur Coriolis Telecom
Haut de page