Amazon : 120 élus, syndicats et éditeurs appellent à stopper le géant "avant qu'il ne soit trop tard"

Les signataires de la tribune publiée ce lundi appellent à l'instauration d'une taxe sur les ventes du géant du e-commerce.

120 élus, syndicalistes, éditeurs, représentants d'ONG ou citoyens ont signé une tribune publiée par nos confrères de franceinfo, lundi 16 novembre, dans laquelle ils brandissent la menace pour l'emploi que le géant Amazon et les autres « profiteurs de la crise » représentent, pour réclamer l'instauration d'une taxe exceptionnelle sur le chiffre d'affaires de ces derniers, et plus particulièrement donc du géant américain.

Les signataires souhaitent barrer la progression physique d'Amazon…

Julien Bayou (secrétaire national EELV), Clémence Dubois (responsable France pour 350.org), Philippe Martinez (secrétaire général de la CGT), Khaled Gaïji (Président des Amis de la Terre), Jean-François Julliard (Directeur général de Greenpeace France) ou le candidat à la présidentielle et député LFI des Bouches-du-Rhône Jean-Luc Mélenchon font toutes et tous partie des signataires d'une tribune qui entre frontalement en collision avec Amazon.

Pour « faire face à l'urgence », qu'elle soit commerciale ou climatique, selon les arguments des signataires, la tribune appelle à « stopper l'expansion du géant du e-commerce avant qu'il ne soit trop tard ». Ici, ils visent notamment l'expansion d'Amazon au niveau physique, en faisant référence au moratoire sur la construction de nouvelles surfaces commerciales proposé par les membres de la Convention citoyenne pour le climat. « Emmanuel Macron et son gouvernement font tout pour que les entrepôts en soient exclus », dénoncent-ils.

Les signataires pestent aussi contre « les revendications salariales (…) balayées d'un revers de la main » et les dangers que ferait peser le géant Amazon sur l'emploi en France. « Si elle n'est pas stoppée, l'expansion d'Amazon pourrait conduire au doublement de sa part de marché et provoquer la destruction de 100 000 emplois partout en France », alerte la tribune.

… et l'instauration d'une taxe visant à préserver l'emploi et le secteur du commerce

Outre la fin de l'expansion des entrepôts et des centres de distribution réclamée, les 120 signataires souhaitent l'application d'une taxe exceptionnelle sur le chiffre d'affaires d'Amazon et des autres grandes entreprises qui profitent des effets de la crise sanitaire. Cette taxe permettrait de rapidement « financer les mesures de préservation de l'emploi » ainsi que le « fonds de solidarité pour les commerces de proximité ».

Redoutant « un monde d'après pire qu'avant », ils ne manquent pas de rappeler que les revenus d'Amazon ne cessent de croître et que la fortune de Jeff Bezos, le fondateur du e-commerçant, a dépassé les 200 milliards de dollars. « Des gens cloîtrés chez eux, qui commandent nourriture, vêtements ou produits électroniques sur le site d’Amazon, regardent Amazon Video ou écoutent Amazon Music, c’est la situation rêvée pour Jeff Bezos », pensent les signataires.

Les 120 personnes qui ont signé la tribune, pour qui Amazon « menace la survie même de l'ensemble du secteur du commerce » dans un contexte où les inégalités au sein de notre société sont profondes, appellent à une mobilisation d'ici au 27 novembre, date du Black Friday.

Source : franceinfo

Modifié le 16/11/2020 à 14h01
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
136
69
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google : l'Europe va ouvrir une enquête sur sa très lucrative activité de publicité en ligne
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même ?
La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Les députés ont voté ! Les smartphones reconditionnés seront bien frappés de la redevance copie privée
Intel pourrait mettre 2 milliards de dollars sur la table pour acquérir SiFive, concepteur de puces RISC-V
Drahi investit 2,5 milliards d'euros dans le développement de la fibre au Royaume-Uni
L'armée tweete une photo dans laquelle apparait un mot de passe en clair, car affiché au mur ; la classe
L'UFC-Que Choisir s'attaque officiellement à la rémunération pour copie privée sur le reconditionné
Haut de page