Amazon : des syndicats réclament une enquête de l'UE concernant l'espionnage des employés

01 octobre 2020 à 12h55
4

Amazon est de nouveau dans le viseur des syndicats européens. La firme de Jeff Bezos est accusée de mettre en place des pratiques de surveillance illégales entravant la vie privée de ses salariés.

À quelques jours du Black Friday et avec les fêtes de fin d'année en ligne de mire, Amazon doit faire face à une nouvelle pression de la part des organisations syndicales. Celles-ci pointent les pratiques mises en place par la société pour le contrôle de ses salariés.

Un mouvement de contestation européen

Plusieurs forces syndicales européennes se sont réunies face à Amazon, dans une lettre adressée à Nicolas Schmit, Commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux ainsi qu'à Thierry Breton, Commissaire européen au Marché intérieur.

Selon The Guardian, qui rapporte l'information, cette lettre regroupe 37 signatures internationales dont celle de la CFDT, en France. Les représentants syndicaux expliquent :

« Le plan d'Amazon pour renforcer la surveillance de ses employés à travers l'Europe et le monde rappelle une nouvelle fois que les institutions de l'Union Européenne doivent mener une enquête approfondie sur les pratiques de la société. [...] Nous les soupçonnons d'être en violation des lois européennes portant sur le travail, sur la collecte des données et sur la vie privée ».

En début de mois, Amazon a en effet publié une offre d'emploi pour recruter deux analystes dont la mission serait de surveiller « des mouvements de salariés pouvant poser d'éventuelles menaces pour la société ». Si l'annonce a été retirée depuis, elle stipulait que le candidat idéal parlerait les langues française et espagnole, laissant présager un renforcement du dispositif de surveillance auprès des salariés européens.

Un nouvel entrepôt en France

En parallèle, le cyber-marchand planifie l'ouverture d'un second entrepôt en France, au sud de Nantes. Selon Ouest-France , la société a déposé un permis de construire à la mairie de Montbert en Loire-Atlantique hier mercredi 30 septembre.

Cette nouvelle plateforme logistique de distribution de colis s'étalerait sur 185 000 m2 et serait active jour et nuit. Elle permettrait de créer au moins 1 000 emplois en basse saison et jusqu'à 2 000 emplois en période de forte activité, notamment lors des fêtes de fin d'année.

Source : The Guardian

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le logiciel espion Pegasus a infecté les téléphones mobiles de cinq ministres français
Wise-Integration, le Français spécialiste de la miniaturisation des chargeurs, lève 2,7 millions d'euros
Coincée au Canada depuis 3 ans, la directrice financière de Huawei va enfin rentrer chez elle
Google cherche une porte de sortie à l'amiable pour sa dernière enquête antitrust européenne
Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Haut de page