Amazon : des syndicats réclament une enquête de l'UE concernant l'espionnage des employés

Guillaume Belfiore
Rédacteur en chef adjoint
01 octobre 2020 à 12h55
4
Amazon entrepôt © Amazon

Amazon est de nouveau dans le viseur des syndicats européens. La firme de Jeff Bezos est accusée de mettre en place des pratiques de surveillance illégales entravant la vie privée de ses salariés.

À quelques jours du Black Friday et avec les fêtes de fin d'année en ligne de mire, Amazon doit faire face à une nouvelle pression de la part des organisations syndicales. Celles-ci pointent les pratiques mises en place par la société pour le contrôle de ses salariés.

Un mouvement de contestation européen

Plusieurs forces syndicales européennes se sont réunies face à Amazon, dans une lettre adressée à Nicolas Schmit, Commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux ainsi qu'à Thierry Breton, Commissaire européen au Marché intérieur.

Selon The Guardian, qui rapporte l'information, cette lettre regroupe 37 signatures internationales dont celle de la CFDT, en France. Les représentants syndicaux expliquent :

« Le plan d'Amazon pour renforcer la surveillance de ses employés à travers l'Europe et le monde rappelle une nouvelle fois que les institutions de l'Union Européenne doivent mener une enquête approfondie sur les pratiques de la société. [...] Nous les soupçonnons d'être en violation des lois européennes portant sur le travail, sur la collecte des données et sur la vie privée ».

En début de mois, Amazon a en effet publié une offre d'emploi pour recruter deux analystes dont la mission serait de surveiller « des mouvements de salariés pouvant poser d'éventuelles menaces pour la société ». Si l'annonce a été retirée depuis, elle stipulait que le candidat idéal parlerait les langues française et espagnole, laissant présager un renforcement du dispositif de surveillance auprès des salariés européens.

Un nouvel entrepôt en France

En parallèle, le cyber-marchand planifie l'ouverture d'un second entrepôt en France, au sud de Nantes. Selon Ouest-France, la société a déposé un permis de construire à la mairie de Montbert en Loire-Atlantique hier mercredi 30 septembre.

Cette nouvelle plateforme logistique de distribution de colis s'étalerait sur 185 000 m2 et serait active jour et nuit. Elle permettrait de créer au moins 1 000 emplois en basse saison et jusqu'à 2 000 emplois en période de forte activité, notamment lors des fêtes de fin d'année.

Source : The Guardian

Guillaume Belfiore

Rédacteur en chef adjoint

Rédacteur en chef adjoint

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (4)

Lord_Crazy
« En parallèle, le cyber-marchand planifie l’ouverture d’un second entrepôt en France » dois-je comprendre qu’il n’y a qu’un seul entrepot en France pour le moment ?
MoFu2020
Lord : prend une autre source, celle ci est plus claire lesechos.fr/pme-regions/pays-de-la-loire/amazon-devoile-un-projet-de-mega-projet-logistique-a-nantes-1250755
Lord_Crazy
Merci beaucoup
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet