Amazon et les syndicats tombent d'accord : les entrepôts reprendront du service dès mardi

18 mai 2020 à 08h14
32
Amazon sur le Web © Alexandre Boero pour Clubic
© Alexandre Boero pour Clubic

Les organisations syndicales et l'entreprise ont trouvé un terrain d'entente après avoir échangé durant plusieurs semaines, vendredi. L'ouverture des entrepôts de la firme américaine devrait donc bien intervenir le mardi 19 mai.

Mercredi, nous vous informions qu'Amazon avait décidé de repousser l'ouverture de ses centres de distribution au 19 mai, en attendant de finaliser les discussions avec les représentants du personnel et les comités sociaux et économiques de l'entreprise, tout cela sans confirmation qu'un accord puisse rapidement être prouvé. Mais vendredi soir, les organisations syndicales et le e-commerçant sont tombés d'accord.

Amazon et les syndicats désormais sur la même longueur d'onde, pour une reprise progressive du travail

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FO et SUD ont publié un communiqué de presse commun, le 15 mai, pour officialiser l'accord trouvé avec la direction d'Amazon. Les syndicats et l'entreprise ont enfin pu s'accorder sur les conditions de reprise de l'activité des six entrepôts français d'Amazon. Et le discours est le même du côté des deux parties : le travail reprendra donc bien à compter du 19 mai.

« Cela fait suite à cinq semaines de discussions au cours desquelles nous avons fourni à plusieurs reprises des éclaircissements et des informations sur les mesures de sécurité mises en œuvre dans nos centres de distribution pour protéger nos salariés », a répondu Amazon vendredi soir. Les garanties de sécurité sanitaire pour les salariés étaient justement une priorité des syndicats, la CFDT en tête.

La reprise ne sera cependant pas pleinement effective dès le 19 mai. Les choses reviendront progressivement à la normale. « Elle se fera sur le principe du volontariat, avec des mesures incitatives », préviennent déjà les organisations syndicales.

Les syndicats saluent « la reconnaissance par Amazon de la légitimité des représentants du personnel »

Les salariés peuvent désormais être soulagés, certains craignant de perdre leur emploi après le refus prononcé par le ministère du Travail d'accéder à la demande de chômage partiel faite il y a environ deux semaines par le géant du e-commerce.

« Il s'agit d'une avancée positive pour les clients en France, pour nos collaborateurs français et pour les nombreuses TPE et PME françaises qui s’appuient sur Amazon pour développer leur activité », a réagi Amazon après l'accord conclu avec les syndicats.

« La reprise d’activité dans les conditions demandées par les organisations syndicales marque la reconnaissance par Amazon de la légitimité des représentants du personnel. Elle lui démontre l’utilité du dialogue social pour l’efficacité économique en sécurité », affirment pour leur part les représentants du personnel.

La crise entre Amazon et les syndicats semblent donc être sur le point de s'éteindre. Reste à savoir désormais quelle sera la position de la justice vis-à-vis de l'entreprise, alors que celle-ci indiquait il y a encore quelques jours son désir de se pourvoir en cassation contre la décision de la cour d'appel de Versailles qui fait peser sur elle une astreinte de 100 000 euros par infraction constatée à l'arrêt prononcé.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
18
papem
Tout est bien qui ne finit pas bien… Je ne commanderai plus sur Darty C-discount ou la Fnac, qui ont bien profité des problèmes amazon pour grimper les prix
jaid76
A priori une bonne nouvelle
BraveHeart
Parfaitement résumé…
nirgal76
«&nbsp;Elle se fera sur le principe du volontariat, avec des mesures incitatives&nbsp;»<br /> Ah bah voilà, on a le fin mot de l’histoire, c’était pas un problème de sécurité sanitaire mais un problème de prime.
BraveHeart
"La reprise d’activité dans les conditions demandées par les organisations syndicales marque la reconnaissance par Amazon de la légitimité des représentants du personnel. Elle lui démontre l’utilité du dialogue social pour l’efficacité économique en sécurité "<br /> …traduction de la novlangue syndicale: «&nbsp;on s’est rendu compte qu’on a mis les employés n’ayant rien demandé dans la mouise, alors on fait semblant désormais d’avoir été pris en considération, car on ne pensait pas que cela irait aussi loin&nbsp;»…<br /> Et pendant ce temps, je vois des gens bosser sans aucune protection, comme les éboueurs hier, tout heureux car je leur ai refilé 4 FFP2 de mon stock, j’avais l’impression de leur avoir donné un lingot d’or devant les mille remerciements…mais là, personne pour les défendre…il y a des indignations sélectives…
Lepered
Comme d’habitude en fait. Les syndicats, Sud et CGT en tête, attaquent toujours les grosses entreprises pour des motifs fallacieux ou de procédures, simplement parce que cela fait de la pub et les rend visibles: regarder, nous protégeons le travailleur! Sauf que 99% des autres salariés eux continuent de bosser… et heureusement.
Proutie66
Je ne suis pas fan des syndicats. Néanmoins, je hais les bobos qui crachent dessus. Malheureusement, en France, tout doit être obtenu dans la lutte. On a des syndicats parfois idiots, mais le patronat n’est absolument pas en reste. Et au contraire, j’aimerai que comme en Allemagne, le taux de syndicalisation soit plus élevé ( 25% en Allemagne, contre 3 fois moins chez nous). Cela s’explique car là bas, c’est dans certaines entreprises «&nbsp;obligatoire&nbsp;» d’être syndiqué.
strigensky
En France aussi il est obligatoire d’être syndiqué dans certaines entreprises sous risques de beaucoup de problèmes .<br /> Pour ce qui est d’Amazon s’est bonne nouvelle.
carinae
C’est quoi un bobo pour toi ??
carinae
Ce qui en soit n’est pas normal . . surtout au vu du fonctionnement des certains syndicats qui représentent plutôt eux même que le salarié …
BraveHeart
euh…les bobos sont bien plus anti Amazon que pro Amazon…si les syndicats sont très populaires dans certains pays,en particulier scandinaves, c’est parce qu’ils ne sont pas politisés et défendent les travailleurs…et l’adhésion n’a rien d’obligatoire…ils sont vraiment populaires.<br /> En France, ce sont des mouvements politiques qui n’osent pas dire la vérité, ce qui explique que plus de 90 % des travailleurs n’y adhèrent pas…
papem
@Proutie66<br /> Sauf que les syndicats allemands sont constructifs et pas noyautés comme la CGT par les communistes archaïques doublés d’allergiques au travail.
BraveHeart
C’est sûr, les sociétés françaises, voire même dans lesquelles l’Etat a des parts ne sont pas du genre à faire cela…Airbus en premier…EDF ensuite, etc, etc…mais là, étrangement, personne n’y trouve à redire…le mieux restant, comme l’avait révélé le Canard Enchainé, la SNCF avec des investissements sur des plateformes off-shore…
QuesQuisPass
La decision de justice ne portait pas uniquement sur la procédure mais aussi sur des constatations sur place. Avant de cracher sur les syndicats renseignez vous cela évite de dire des bêtises. Les syndicats c’est de la daube jusqu’a ce qu’on en ai besoin. Sans compter toutes les avancées sociales obtenu par les grèves : Les 40 heures, les augmentations, la sécurité au travail entre autre.
QuesQuisPass
@Braveheart, le syndicalisme c’est de la politique et ils ne s’en cache pas puisque c’est ce qu’ils font. S’occuper de la chose public, de l’organisation de la société c’est la définition de la politique.
BraveHeart
Ah oui, certes, dans le logiciel de pensée français…manque de bol, dans les autres pays, où le syndicalisme fonctionne, ce n’est pas du tout comme cela qu’ils agissent…en Allemagne, le cas Amazon aurait été impensable…la situation de Renault aussi, où un syndicat, contre l’avis des 3 autres, peut interférer…ici, on a un syndicat connu pour sa virulence, qui saisit une avocate au nom bien connu dans les milieux d’extrème gauche (Krivine) et la sentence est rendue par un tribunal très connu pour son activisme politique…curieusement, cela ne choque personne…ben non, c’est une boite américaine donc on peut faire ce qu’on veut…les boites françaises-enfin certaines- ont fait travailler sans distanciation et aucune protection des ouvriers, pas grave…l’Etat français a fait travailler auprès des malades des agents qui n’avaient pas de protections et qui sont morts, pas grave non plus…seul espoir pour les familles des soignants décédés sans protections, porter plainte contre l’Etat…donc demander aux juges de condamner leur employeur…on connait déjà la suite, classement au fond d’un tiroir…deux poids, deux mesures…
Bibifokencalecon
Je ne sais pas quelle est la réelle entente trouvée entre ces syndicats et la compagnie, mais au final, si chacun a le sentiment d’y avoir gagné, tant mieux.<br /> Même si ces syndicats ne sont pas réellements représentatifs ou populaires (là où ils sont implantés), cela reste «&nbsp;mieux que rien&nbsp;».<br /> Au Québec, le système syndical est bien différent. Il me paraît plus proche des allemands à ce que je peux lire ici.<br /> Les employés (contrats permanents) de grandes organisations ont l’obligation de se syndiquer<br /> Les corps de métiers choisissent leurs centrales/fédérations syndicales (il n’y en a donc qu’un seul par corps de métiers au sein d’une même compagnie). S’ils ne sont pas contents de leur fédération, ils peuvent en changer (par vote).<br /> Les syndiqués versent une petite partie de leur salaire à leur fédération. Cela intègre des services de support juridique ou médicale, en plus d’alimenter un fonds de solidarié collectif par exemple.<br /> Lorsqu’une grève est décidée (vote d’un corps de métier), c’est le syndicat qui compense la perte de salaire.<br /> Au final, 40% des travailleurs québécois sont syndiqués (public, parapublic, privé).<br /> Ceci dit, une grève reste relativement rare. Les manifestations encore plus. C’est surtout que les employés vont porter des badges/t-shirts/etc. de revendication tout en continuant le travail.<br /> La plupart des revendications syndicales sont donc négociés. La grève / arrêt de travail devenant alors le dernier moyen de pression. Et lorsque cela arrive, même si ce sont les transports en commun ou encore la police (affectant donc une vaste partie de la population locale), les citoyens sont plutôt solidaires ou alors simplement neutres.<br /> Le syndicalisme québécois n’est pas parfait - loin de là. Mais je ne crois pas qu’il créé autant d’inimité ou de rejet qu’en France.
BraveHeart
Lorsqu’une grève est décidée (vote d’un corps de métier), c’est le syndicat qui verse le « salaire » (un fonds de solidarité collectif) pour compenser la perte financière.<br /> Oui le même principe qu’en Allemagne, je ne connais pas l’origine du syndicalisme de la Belle Province, mais en France c’est un syndicalisme issu de la lutte des classes, on fait grève d’abord, on discute après…de toute façon, je pense qu’il est difficile de faire pire que le syndicalisme français…très politisé, corrompu (plusieurs de leurs dirigeants ont été pris la main dans le sac) et dépendant des aides de l’Etat…
petrus_pierre
Les syndicats saluent «&nbsp;la reconnaissance par Amazon de la légitimité des représentants du personnel&nbsp;»<br /> ben voila la vrais raison ,les syndicats se foutaient bien des règles d hygiène covid d ailleurs il pullule dans les défilé des gilet jaune<br /> 20minutes.fr<br /> Quelques centaines de «&nbsp;gilets jaunes&nbsp;» manifestent malgré...<br /> Le ministre de l'Intérieur avait pourtant rappelé dans la matinée l'interdiction de se rassembler à plus de dix personnes<br />
carinae
Ce qui paraît effectivement …sur le papier tout au moins intelligent. En France la plupart des syndicats sont restés a l’âge de pierre… Toujours dans la confrontation. On fait grève d’abord et on négocie ensuite… avec ce méchant patronat avec qui ces mêmes menbres dirigeants vont faire un golf le dimanche. Bref … tout ça pour dire que les salariés ne se retrouvent plus en des syndicats qui n’ont pas évolué depuis 50 ans et ne défendent plus la veuve et l’orphelin. Ils sont simplement devenu un mal nécessaire pour éviter les éventuels abus. …
QuesQuisPass
Je comprend mal ton point de vue. L’affaire à été traité en long et large par tout les médias qui se sont offusqués de l’outrecuidance de la cgt qui est d’ailleurs systématiquement baché alors que la pensée néo-libéral du gouvernement y est déroulé à longueur de journée sans aucune contradiction. Le MEDEF à aussi des avocats de droite, il ne devrait pas ? Un tribunal complaisant peut être mais alors cela doit bien être le seul parce que la majorité des verdict rendu en France respecter une règle mainte fois vérifié : Fort avec les faibles, faible avec les puissants. En Allemagne, le dialogue social est très différent de la France. Là bas le patronat négocie avec les syndicats. Ici ils on même du mal à faire ne serais ce que de la concertation. Apres, au niveau du résultat, l’Allemagne à un taux de travailleurs pauvres qui à explosé ces dernières décennies et bien supérieur à celui de la France, le produit normal du modèle néo-libéral, ce vers quoi Macron voulait nous entrainer. Mais je suis d’accord avec toi pour dire que l’origine américaine de la boite à du jouer. Ed. Snowden nous à appris comment ce comporte le gouvernement américain en matière de guerre économique, utilisant tous les moyens y compris judiciaire alors je ne vais pas pleurer sur le sort de cet américain, l’un des homme les plus riche du monde quand on voit comment il se comporte avec ses salariés.
BraveHeart
Normal de ne pas comprendre mon point de vue, car il n’est pas politisé…dans chaque conflit social en France, on a deux idéologies qui s’affrontent…or, tout comme la justice et le droit sont deux choses distinctes, la justice sociale et le droit social en sont deux autres…<br /> Que voit-on dans cette histoire Amazon ? Un syndicat qui pour se faire mousser porte plainte, sans même de concertation des salariés, mené conjointement avec une association écolo très orientée politiquement (on se demande ce qu’ils font là??), avec une avocate très orientée politiquement ,Me Krivine,nom plus qu’évocateur, devant une juridiction elle aussi orientée…et on condamne une société sous le seul principe qu’elle soit US…pas de morts COVID, pas d’infections en masse chez les employés, non, mais la société est condamnée et après on nous fait croire que ce n’est pas de la politique …pendant ce temps, l’Etat laisse travailler des agents infectés, sans protections, et certains en meurent…mais ce n’est pas grave, l’honneur est sauf, on a condamné le «&nbsp;méchant américain qui ne paie pas ses impôts en France&nbsp;»…désolé, mais cela ne passe pas, ce n’est pas une décision de justice,c’est une décision d’injustice…les idéologues sont contents car on s’est payé une société étrangère (les nôtres sont pareilles ou pires mais motus, on gardera des pudeurs de vierge pour ne pas évoquer leurs placements extranationaux et leur gestion des employés sans protections…), l’Etat aussi car la volonté d’Amazon de ne pas cracher au bassinet pour leurs politiques dispendieuses en irrite plus d’un à Bercy…et cela détourne aussi les regards des agissements de l’Etat vis à vis de la gestion COVID…<br /> Les syndicats sont là (en théorie) pour défendre les travailleurs…point barre…et la looooongue fermeture d’Amazon a desservi ses employés, la baisse du débit servira surtout à lourder les CDD, mais cela SUD n’en a cure…s’il fallait citer le nombre de cas où ces syndicats qui n’en sont pas ont provoqué du chômage de masse, comme avec la SNCM par exemple…<br /> S’ils représentent seulement 10 % des travailleurs (et encore ce chiffre est à prendre avec pondération, car deux secteurs de la FP centralisent pas mal d’encartés, Police et Education Nationale, si on prend le privé la chute est dramatique), c’est surtout que les gens sont échaudés et se syndicalisent de moins en moins…ce taux était le triple dans les années 50, et cette érosion prédate largement l’arrivée du poudré…
Wen84
Bref le boulot va pouvoir reprendre. Tant mieux pour les employés d’Amazon.
Blues_Blanche
Tu as des exemples concrèts de hausse de tarifs ?
QuesQuisPass
Non dsl je ne comprend toujours pas. Tu répète ce que tu as déjà dit mais en plus tu essaie de te placer sur un plan apolitique dans une affaire éminemment politique. Défendre les travailleurs, que tu le veuille ou non est politique. J’avais vu un documentaire sur Depardieu dans lequel un sociologue disait ceci. «&nbsp;quand quelqu’un prétend qu’il est ni de gauche ni de droite, en fait il est toujours de droite.&nbsp;» Ton discours sur les syndicats, sur les pleurnicheries sur les impôts, sur la politique dispendieuse de l’état, tous ça c’est de droite donc j"ai compris tu es de droite. Mais tu as le droit d’être de droite.
nirgal76
«&nbsp;La reprise d’activité dans les conditions demandées par les organisations syndicales marque la reconnaissance par Amazon de la légitimité des représentants du personnel&nbsp;»<br /> -&gt;Mais bien sûr…Ils ont repris dans les conditions demandées car ils n’avaient pas le choix face à une décision de justice surtout.<br /> «&nbsp;Elle lui démontre l’utilité du dialogue social pour l’efficacité économique en sécurité&nbsp;».<br /> -&gt;La par contre, ça reste vrai.
BraveHeart
QuesQuisPass:<br /> donc j"ai compris tu es de droite. Mais tu as le droit d’être de droite.<br /> Sauf que c’est une erreur de diagnostic …le regretté Pierre Desproges disait, paraphrasant Aron qui lui même citait Ortaga y grasset «&nbsp;que l’on soit de gauche ou de droite, dans les deux cas cela signifie que l’on est hémiplégique&nbsp;»…et c’est ce que ne peuvent comprendre les gens politisés, car dès qu’on ne suit pas leur doxa, on est forcément dans l’autre camp…<br /> J’ai eu dans mes patients des délégués syndicaux, des gens sincères qui ont déchiré leur carte quand ils ont vu à quoi servaient les cotisations (tournée au Moulin Rouge ou Folies Bergères aux frais de la princesse !! ), et critiquer la corruption syndicale n’est pas en soi l’appartenance à un camp politique, c’est juste de la lucidité…de la même manière pour les impôts…quand on voit des assistés rester à la maison depuis une décennie (EDF tarif social, téléphone, chauffage etc et pourtant imposables sur le revenu !!!) et être en train de gueuler contre ceux qui travaillent car, à leurs yeux d’experts ils ne travaillent pas assez, il faut être d’une singulière mauvaise foi pour prétendre que l’argent de la collectivité n’est pas détourné:seulement c’est un moyen gouvernemental d’acheter la paix sociale en se taisant…tout comme ceux qui font des leçons de morale aux entreprises sans avoir jamais eu un SIRET ou rempli une feuille de paie …en clair, pour reprendre une citation attribuée à Huxley/Churchill/Shaw " si on n’est pas de gauche à 20 ans c’est qu’on manque de coeur, si on l’est encore à 40 c’est qu’on manque de tête"<br /> Le cas Amazon est une parfaite illustration du dévoiement français…une entreprise US, donc condamnable pour délit de sale gueule ( avant Bezos, la décennie précédente c’était Bill Gates la tête de turc, cela s’est un peu calmé depuis qu’il a sa fondation philanthropique), même si elle a mis en place protections, gel et scan thermique…certaines de nos enseignes nationales , dont une qui commence par L, n’ont rien fait du tout, ce n’est pas pour cela qu’on lui/leur a cherché la moindre noise…et là encore,c’est du vécu, car je donnais certains de mes masques pour les employés de cette enseigne….offuscation sélective…d’autant plus étonnante qu’on dépasse les 120 000 employés pour cette «&nbsp;autre&nbsp;» enseigne…ayant 12 fois plus d’employés qu’Amazon, la logique voudrait qu’on y retrouve bien plus de syndiqués…deux poids, deux mesures…
nirgal76
On (enfin JE mais je pense que c’est partagé) ne critique que certains partis…euh pardon, syndicats français, pas le syndicalisme en tant que tel.
strigensky
Dans mon dernier emplois le C.E. a voulu essayé sous diverses formes de redistribuer au personnel la part d’argent destiné au frais fonctionnement du C.E. qu’il n’arrivait pas à dépensé don la somme avait atteint 60000 euros qui à ce jour est impossible dans faire bénéficier légalement les employés.<br /> Après un premier appel téléphonique d’un membre du C.E. à l’autorité fiscal une personne lui a répondu grossièrement comment y parvenir par la suite au deuxième appel pour plus de précision une autre personne lui a répondu qu’il risquait le pénale, donc je me pause la question comment un comité d’entreprise peut être déficitaire ? seul on la réponse certains syndicats pour le dépenser.<br /> Je me pause toujours la question pourquoi laisse t’on encore des comités de voleurs et l’inapplication des lois pour détournement d’argent aux profits de certains.<br /> Ggogle (déficit de comité d’entreprise ou détournement d’argent)
Blues_Blanche
Pas d’exemple de hausse donc ?<br /> En fait ce n’étaient que des propos diffamatoires ?
QuesQuisPass
Les syndicats sont corrompus est argument de droite. Les bénéficiaires des aides sont des assistés est un argument de droite. Vous n’y connaissez rien en entreprise est un argument de droite. Bon ben là tu tend le baton pour te faire battre. Et au fait, comment sais-tu que je n’es jamais eu de Siret ou rempli une fiche de paye ? Dénigrez son contradicteur est une technique d’extrème-droite. Houla, tu t’enfonce, dommage. Atchao !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bon plan VPN : 2 mois offerts avec l'abonnement CyberGhost à 2,75€/mois
Aux Etats-Unis, une faille de sécurité fait fuiter les données personnelles de 387 000 prisonniers
Jupiter Ascending : cendrillon boostée à la SF ?
Sony va intégrer de l'IA dans deux nouveaux capteurs photo
Les meilleurs series animes
Forfait mobile : RED by SFR lance le Big Red, un forfait mobile 100 Go à 12€ 🔥
Assassin's Creed, Freebox V8, Windows 10 et Citroën Ami : le récap des actus de la semaine
Intel vise le zéro déchet et 100% d'énergie renouvelable à l'horizon 2030
Les Discovery Tours d'Assassin's Creed gratuits jusqu'au 21 mai
TikTok de nouveau attaquée en justice par des associations de défense des droits des enfants
Haut de page