Amazon recrute pour surveiller ses syndicats et les activistes

L'entreprise Amazon a été surprise en train de prospecter pour des recrues chargées de surveiller les sujets jugés « menaçant », allant des activistes anti-Amazon aux syndicats travaillant au sein de l'entreprise.

Les conditions de travail étant de plus en plus décriées chez le géant de la vente en ligne, celui-ci a jugé bon de pouvoir identifier les menaces venues de l'intérieur.

Les représentants du personnel perçus comme des menaces

Fin juillet et début septembre, Amazon a mis en ligne deux annonces de recrutement pour des analystes du renseignement pour surveiller les personnes ou groupes de gens pouvant chercher à nuire à l'entreprise.

Les missions de ces postes consistaient en la compilation de rapports de renseignements sur les sujets en question, et en la transmission des dossiers constitués aux équipes juridiques et à la direction de l'entreprise. En d'autres termes, Amazon chercherait à tuer dans l’œuf les nuisances à venir à son encontre.

Selon l'entreprise de Jeff Bezos, les personnes et groupes de personnes pouvant nuire à son bon fonctionnement seraient les groupes d'activistes, qui dénoncent souvent l'impact écologique et social d'Amazon, les dirigeants politiques qui lui sont hostiles, les terroristes, les forces de l'ordre, mais aussi les syndicats.

De quoi renforcer l'image d'une entreprise flirtant avec les limites de la légalité, qu'il s'agisse de conditions de travail, de monopole, ou encore de relations avec différents gouvernements.

Les offres d'emploi ont été retirées

Très souvent attaquée au sujet des conditions de travail mis en place au sein de ses entrepôts, aux antipodes de ce que vante Amazon dans ses publicités, l'entreprise semble donc vouloir museler ses opposants. Le plus étonnant ici est le choix opéré par Amazon de le faire au grand jour, sans passer par des sous-traitants, de façon plus discrète.

Notons que devant le début de tollé suscité par ces annonces, la direction d'Amazon a fait savoir que « l'offre d'emploi n'était pas une description précise du poste » et qu'elle avait été « corrigée depuis ». Lesdites offres ont finalement été totalement retirées.

Dans le radar de nombreuses autorités, il reste probable que l'entreprise recrute tout de même ces analystes, plus discrètement cette fois.

Source : ZDNet

Modifié le 04/09/2020 à 10h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
12
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Belle affaire pCloud pour famille : 2 To de stockage cloud à prix cassé
Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Test ASRock B560M Steel Legend : parce que le Z590 n'est pas forcément indispensable
Haut de page