Les développeurs ont jusqu’à mars prochain pour désactiver l'API Google Wallet

14 novembre 2014 à 17h18
0
Le groupe américain annonce qu'il compte désactiver une API permettant d'utiliser son système de paiement pour vendre des produits. Google Wallet prévient les développeurs en amont que ce service ne sera bientôt plus utilisable au sein d'un site web.

00FA000006649382-photo-google-wallet-bons-de-r-duction.jpg
Google met un terme à une fonctionnalité introduite en 2012 au sein de Google Wallet, son outil de paiement sans contact. Il s'agit en particulier d'une API autorisant les développeurs à intégrer dans leurs services un outil permettant de vendre des biens comme des jeux, de la musique ou des abonnements.

Dans une note, le groupe américain précise que les développeurs ont jusqu'au mois de mars prochain pour trouver une alternative, sans quoi un message d'erreur s'affichera en lieu et place de toute transaction. Toutefois, l'API continuera de fonctionner si elle est intégrée au sein d'une application proposée sur le Play Store. Google conserve donc le contrôle sur son outil.

La mesure vise donc particulièrement les utilisateurs qui désireront payer via ce moyen sur des sites web compatibles. Pour le moment, aucune alternative n'est prévue, les développeurs devant pour leur part se tourner vers les solutions de Paypal ou même d'Apple.



Pour en savoir plus
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Et si l’on reliait les applis plutôt que les multiplier ?
Apple en procès pour iMessage :
Infos US de la nuit : Facebook veut limiter les messages promotionnels dans les flux d’infos
Jeu vidéo Freemium : 5 bonnes pratiques
On Refait le Mac : retour sur l'iPhone 6, Android Lollipop
Skype lance une version Web de sa messagerie instantanée en bêta
Eprouvé, le PDG de Reddit s’en va sur un désaccord au sujet des nouveaux locaux
Ciblage et vie privée : Facebook sera plus transparent mais plus intrusif
Antivirus : Microsoft pointe les pratiques des éditeurs chinois
BlackBerry et Samsung partenaires pour la sécurité d'Android
Haut de page