Google Wallet s'ouvre à de nouveaux usages pour devancer Apple (màj)

20 septembre 2013 à 12h11
0
Mise à jour le 20/09/2013 à 12 h 11

Dont acte ! Deux jours après avoir pris un nouveau départ sur Android, l'application Google Wallet a débarqué hier soir sur iPhone.

Comme on le prédisait, Google a libéré son application de tout prérequis technique, en la dotant de nouveaux services, pour lancer un nouvel assaut vers le marché porteur du paiement mobile.

000000F006654486-photo-google-wallet-sur-iphone.jpg

L'application Google Wallet pour iOS est donc disponible depuis hier soir sur l'App Store américain. Le service n'est effectivement opérationnel qu'aux États-Unis. Quoi qu'il en soit excepté le paiement sans contact via NFC, on retrouve les mêmes fonctions que sur Android : virement d'argent par email, cartes de fidélité et coupons de réduction.



Publication initiale le 18/09/2013 à 17 h 41

Alors qu'on prête depuis peu à Apple l'intention de lancer sa propre solution de paiement mobile, Google publie une mise à jour majeure de son application Google Wallet, lourde d'implications.

00C8000006649378-photo-logo-google-wallet.jpg

Google Wallet s'ouvre à des millions de nouveaux utilisateurs

Si Google Wallet reste pour l'heure réservé aux américains, il a brusquement décuplé sa portée avec sa dernière mise à jour, publiée hier. Désormais l'application est effectivement compatible avec la quasi-totalité des smartphones Android (version 2.3 ou ultérieure).

Le paiement sans contact via NFC demeure impossible pour les abonnés de trois des quatre principaux opérateurs américains, qui ont choisi une solution concurrente (Isis). Mais Google tient néanmoins à démocratiser le paiement mobile avec son service, avant qu'Apple n'impose le potentiel standard Beacon, probablement avec l'espoir de séduire les acteurs (opérateurs et commerçants) qu'il n'a pas encore séduits.

Une alternative à PayPal et Passbook

Sans NFC, Google Wallet peut dorénavant servir d'alternative à PayPal d'une part et au Passbook d'Apple d'autre part.

L'application permet notamment de transférer de l'argent vers n'importe quelle résidant américain disposant d'une adresse email, comme le permet Gmail depuis le Google I/O 2013 mais aussi et surtout comme le permet PayPal. L'émetteur du paiement paie une commission si les fonds sont prélevés de son compte en banque, pas s'ils le sont de son porte-feuille Google. Le bénéficiaire peut quant à lui créditer un compte Google Wallet ou demander un virement.

Tout comme l'application Passbook d'Apple, Google Wallet peut en outre porter des cartes de fidélité virtuelles, mais aussi des coupons de réduction obtenus en magasin ou sur Internet, en particulier sur la nouvelle version de Google Maps.

Sans NFC et avec ces nouveaux services, enfin, Google peut lancer Google Wallet sur d'autres plateformes, à commencer par iOS, comme il l'a d'ailleurs promis un temps. Et qui sait Google adoptera peut-être lui aussi le Bluetooth Low Energy pour effectuer des paiements sans contact, tant qu'il parvient à s'imposer.

000000F006649380-photo-google-wallet-envoi-d-argent.jpg
000000F006649382-photo-google-wallet-bons-de-r-duction.jpg

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top