Une start-up française utilise le deep learning pour prévoir les tendances de la mode et du luxe

07 septembre 2019 à 16h18
0
Heuritech Logo
© Heuritech

Heuritech, start-up française spécialisée dans l'intelligence artificielle, a développé un outil capable de prédire les futures tendances de la mode et du luxe. L'entreprise est sur le point d'accélérer sa croissance, après avoir conclu une levée de fonds de 4 millions d'euros.

En 2013, une équipe française de docteurs en intelligence artificielle fonde une start-up, baptisée Heuritech. Le but : trouver une passerelle entre leurs travaux de recherche et le monde de l'entreprise, deux univers parfois disjoints.

Repérer et prédire les tendances via les réseaux sociaux

Six ans plus tard, cette application est désormais clairement identifiée. En effet, Heuritech a développé un logiciel, reposant sur le deep learning. Ce logiciel est en mesure d'analyser les images publiées sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram et Weibo, et ce, pour satisfaire les besoins du secteur de la mode et du luxe. L'outil peut repérer les tendances actuelles, mais aussi, et surtout, prédire celles à venir. Ainsi, d'après Tony Pinville, co-fondateur et P.-D.G. de l'entreprise, le logiciel peut signaler « par exemple, que l'année prochaine, le léopard va faire +33 % aux États-Unis ».

Ces indications sont précieuses pour les acteurs de la mode et du luxe. Elles permettent notamment de concevoir des produits qui s'inscrivent dans ces tendances (et qui auront donc plus de succès) et de dimensionner les futures collections. Avec, à terme, l'objectif d'augmenter les ventes et de réduire la quantité d'invendus.

Une nouvelle levée de 4 millions d'euros pour viser l'international

Après la signature de contrats avec des clients tels que Louis Vuitton, Dior ou Adidas, et une première augmentation de capital de 1,1 million d'euros en 2017, Heuritech a annoncé une nouvelle levée de fonds de 4 millions d'euros. Ce tour de table a été mené par deux fonds d'investissement, Serena Capital et Elaia, et intègre plusieurs business angels du secteur du luxe, comme Pierre Denis, P.-D.G. de Jimmy Choo, et Coralie de Fontenay, ancienne directrice générale de Cartier France.

Avec ce nouvel apport, la start-up française entend poursuivre ses investissements en R&D pour maintenir son avance technologique, et recruter une trentaine de personnes, qui s'ajouteront aux 40 employés actuels. Ensuite, Heuritech visera une expansion internationale, en ouvrant des bureaux à New York et à Singapour.

Source : Les Echos
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top