Après Londres et Johannesburg, Founders Factory débarque à Paris

Sylvain Nawrocki Contributeur
24 juin 2019 à 07h36
0
Founders Factory Startup

Depuis que Founders Factory a lancé son premier secteur sur l'éducation en 2015, l'incubateur initié par Brent Hoberman et Henry Lane Fox a permis de créer et développer l'activité de plus de 100 start-up. Et ce n'est pas près de s'arrêter !

Founder's Factory se présente comme le meilleur partenaire pour les créateurs d'entreprises, et compte dans ses investisseurs des marques comme Aviva, L'Oréal, EasyJet ou The Guardian.

Une nouvelle équipe parisienne

Parmi les chiffres que l'on peut retenir, l'incubateur permet la création de 13 nouvelles start-up et investit également dans 35 start-up déjà existantes, chaque année. D'abord à Londres et Johannesburg, l'incubateur arrive à présent à Paris, avec le soutien de la compagnie d'assurance Aviva France. Albin Serviant, vétéran de la tech française et entrepreneur chevronné, a été nommé à la tête de l'équipe parisienne, qui devrait rapidement employer une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles des ingénieurs, designers et vendeurs, de manière à pouvoir lancer de tout nouveaux projets.

D'autres investisseurs devraient aussi bientôt entrer dans la danse, ce qui permettra d'assurer les cinq prochaines années de fonctionnement de l'incubateur.

Investir pour l'avenir

Avec le soutien d'Aviva, Founder Factory Paris va concentrer ses efforts dans les start-up FinTech, autrement dit les sociétés qui allient finance et technologie pour dessiner l'avenir de la finance. Pour les start-up déjà existantes dans le secteur, le rôle de l'incubateur va être d'aider à cibler les grandes compagnies, et créer les contacts nécessaires au développement de ces start-up. Founders Factory propose également son aide pour assister les start-up dans leur déploiement à l'international, en attirant les talents étrangers ou en favorisant les collectes de fonds.

Ce n'est pas la première fois qu'Aviva fait équipe avec Founders Factory. Au Royaume-Uni, Aviva avait déjà travaillé avec 20 start-up, de leur création au développement de leur activité, ce qui l'avait conduit à accompagner 16 d'entre elles et débouché sur la signature de sept contrats. Aviva avait aussi directement investi dans deux start-up : Acre, une société d'accompagnement dans l'achat et la vente de propriétés, et Shepper, société spécialisée dans la collecte de données, une fois encore dans le domaine de l'immobilier.

Source : TechCrunch
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top