Après Londres et Johannesburg, Founders Factory débarque à Paris

Sylvain Nawrocki Contributeur
24 juin 2019 à 07h36
0
Founders Factory Startup

Depuis que Founders Factory a lancé son premier secteur sur l'éducation en 2015, l'incubateur initié par Brent Hoberman et Henry Lane Fox a permis de créer et développer l'activité de plus de 100 start-up. Et ce n'est pas près de s'arrêter !

Founder's Factory se présente comme le meilleur partenaire pour les créateurs d'entreprises, et compte dans ses investisseurs des marques comme Aviva, L'Oréal, EasyJet ou The Guardian.

Une nouvelle équipe parisienne


Parmi les chiffres que l'on peut retenir, l'incubateur permet la création de 13 nouvelles start-up et investit également dans 35 start-up déjà existantes, chaque année. D'abord à Londres et Johannesburg, l'incubateur arrive à présent à Paris, avec le soutien de la compagnie d'assurance Aviva France. Albin Serviant, vétéran de la tech française et entrepreneur chevronné, a été nommé à la tête de l'équipe parisienne, qui devrait rapidement employer une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles des ingénieurs, designers et vendeurs, de manière à pouvoir lancer de tout nouveaux projets.

D'autres investisseurs devraient aussi bientôt entrer dans la danse, ce qui permettra d'assurer les cinq prochaines années de fonctionnement de l'incubateur.

Investir pour l'avenir


Avec le soutien d'Aviva, Founder Factory Paris va concentrer ses efforts dans les start-up FinTech, autrement dit les sociétés qui allient finance et technologie pour dessiner l'avenir de la finance. Pour les start-up déjà existantes dans le secteur, le rôle de l'incubateur va être d'aider à cibler les grandes compagnies, et créer les contacts nécessaires au développement de ces start-up. Founders Factory propose également son aide pour assister les start-up dans leur déploiement à l'international, en attirant les talents étrangers ou en favorisant les collectes de fonds.

Ce n'est pas la première fois qu'Aviva fait équipe avec Founders Factory. Au Royaume-Uni, Aviva avait déjà travaillé avec 20 start-up, de leur création au développement de leur activité, ce qui l'avait conduit à accompagner 16 d'entre elles et débouché sur la signature de sept contrats. Aviva avait aussi directement investi dans deux start-up : Acre, une société d'accompagnement dans l'achat et la vente de propriétés, et Shepper, société spécialisée dans la collecte de données, une fois encore dans le domaine de l'immobilier.

Source : TechCrunch
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
scroll top