Mesdepanneurs ou le dépannage sans arnaque

Thomas Pontiroli
25 septembre 2015 à 15h26
1
L'application (et site) Mesdepanneurs vient de lever 1,7 million d'euros auprès de la Maif pour développer son service de mise en relation entre particuliers et dépanneurs certifiés.

Mettre fin aux arnaques de certains plombiers ou serruriers zélés qui peuvent facturer plusieurs centaines d'euros une ouverture de porte, telle est la promesse de Mesdepanneurs. C'est une start-up française créée en 2013 par deux entrepreneurs, Katia Sogreeva et Alexander Gushchin, qui voulaient établir un réseau de professionnels de confiance pour tous les dépannages d'urgence, et dont les prix seraient connus à l'avance.

Plutôt que de se perdre dans les méandres d'Internet et des prospectus accumulés dans sa boîte aux lettres, la plateforme recense une communauté d'artisans vérifiés. Plombiers, électriciens, serruriers, chauffagistes... Une fois choisi le professionnel, le site invite à décrire le type de problème rencontré via une présélection. Dernière étape : l'estimation du prix de l'intervention, afin d'éviter la mauvaise surprise, et la commande.

Soutien de Xavier Niel

Pour l'instant, le service recense une centaine de dépanneurs seulement, concentrés en Île-de-France et dans la région lilloise. Mais la start-up va s'étendre partout en France dans les villes de plus de 150 000 habitants et compte décupler le nombre de partenaires d'ici la fin 2016. Pour cela, elle compte sur le soutien financier de la Maif, qui vient d'injecter 1,7 million d'euros à son capital, en complément de fonds déjà levés auprès de Bpifrance et du trio Xavier Niel-Marc Simoncini-Jacques-Antoine Granjon lors du concours « 1001 projets ».


Ce rapprochement de la Maif pourrait vite donner à la start-up une caisse de résonnance. Katia Sogreeva, la co­fondatrice de Mesepanneurs, explique que son offre pourra compléter l'assurance habitation de la Maif.

Avec cet investissement, l'assureur confirme par ailleurs son intérêt pour l'économie collaborative. Début septembre, la Maif injectait 5 millions dans la banque entre particuliers Payname, après s'être placée dans le site de location de voitures collaboratif Koolicar et dans le service d'échange de maisons GuestToGuest.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
1
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Jeux vidéo : pourquoi les patchs day one sont-ils devenus la norme ?
Comment choisir votre téléviseur ? Tous nos conseils pour faire le bon choix
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en janvier 2021
Test Toshiba Canvio Flex : un disque dur externe classique et bon marché
Que peut faire un « satellite espion » ?
Rétrospective : nos interviews les plus marquantes de 2020
Xbox : Microsoft fait le point sur les exclusivités qui sortiront en 2021
Test Dell XPS 17 2020 : un maximum d’écran et de puissance ?
Des fans de l’excellent Portal 2 lui développent une campagne plutôt prometteuse
Haut de page