Mode en ligne : Vestiaire Collective lève 20 millions de dollars

03 septembre 2013 à 12h58
0
Le site de dépôt-vente de vêtements et d'accessoires de mode Vestiaire Collective lève 20 millions de dollars auprès de quatre investisseurs. On retrouve dans ce tour de table, les fonds Idinvest, Balderton Capital, Ventech mais également Condé Nast.

00FA000006613868-photo-vestiaire-collective.jpg
Vestiaire Collective indique être parvenu à lever la somme de 20 millions de dollars auprès Idinvest, Balderton Capital et Ventech. Condé Nast complète ce quatuor et marque ainsi sa volonté de se positionner sur les services en ligne en France. Il s'agit en effet du premier investissement du genre par le géant américain sur notre territoire.

La cible de Vestiaire de Copines, devenu Vestiaire Collective, s'avère être les fans de mode et de produits de luxe. Un positionnement qui correspond à celui des titres papier dont Condé Nast a la propriété (Vanity Fair, Vogue, GQ, Glamour...).

Le portail avait déjà réalisé deux levées de fonds auprès de ses partenaires historiques, Ventech et Balderton Capital, et avait recueilli la somme de 9 millions d'euros. Toutefois, ce nouveau tour de table est sans précédent pour Vestiaire Collective. En 2012, le service s'est étendu à Londres et indique désormais bénéficier d'une communauté de 1,5 million de membres.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google Nexus 4 : bientôt plus de modèles à 200 euros
L'éditeur de Candy Crush lance le procès des jeux de ferme contre 6Waves
ISAI lève 10 millions d'euros pour les start-up du numérique
HTC Desire 601 : fonctions photo Zoe et Sense 5 en milieu de gamme
Microsoft-Nokia : un rachat à 5,4 milliards d'euros pour une stratégie multifacette
Les ventes de TV continuent de s'effondrer en France
Bon plan : l'Ultrabook Acer Aspire S3 pour 450 euros
Un hacker a découvert un bug sur Facebook permettant d’effacer des photos
Intel NUC : les nouveaux modèles Haswell plus fins mais mieux dotés
Meizu MX3 : un smartphone chinois vraiment haut de gamme
Haut de page