L'impression 3D est encore trop chère pour les entreprises

Par
Le 11 décembre 2014
 0
Promis à un avenir radieux d'ici 2018, le marché des imprimantes 3D n'est pas encore la priorité des professionnels. Les coûts trop élevés qu'impliquent ce mode de production reste le motif principal de ce manque d'intérêt.

Les professionnels semblent être encore réticents à l'idée d'utiliser l'impression 3D dans leurs processus de création. Selon le cabinet Gartner, 60% des sociétés interrogées estiment que le coût de cette technologie est encore trop important pour elles. A ce jour, les modèles de moins de 1 000 dollars ne représentent qu'une mince parties de ventes (autour de 12%).

01c2000006698278-photo-imprimante-3d.jpg


Malgré cet attentisme des professionnels, le marché peut se développer dans les prochaines années. Les sondés estiment que la possibilité de réaliser des prototypages, de développer un produit particulier ou même d'innover sont des éléments moteurs pour un passage à l'impression 3D.

C'est pourquoi le cabinet invoque à nouveau une étude qu'il avait réalisée en octobre dernier dans laquelle il estime que le marché prendra de la vigueur entre 2015 et 2018. Gartner considère qu'à cette échéance, le marché atteindra 13,4 milliards de dollars en valeur, avec 2,3 millions d'unités vendues.

Toujours est-il que certains critères sont des facteurs clés pour les professionnels. Pour 37% d'entre eux, la sélection d'un modèle se fait principalement en fonction de la qualité de la pièce une fois imprimée. Une minorité (9%) juge que la vitesse ou le volume d'impression sont des éléments pouvant déclencher un achat.



A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top