En crise, Sharp hypothèque son siège et ses terrains d'usines

0
La firme japonaise mène actuellement un plan de restructuration drastique. Face à une dette de 12,7 milliards d'euros, Sharp a accepté que Foxconn monte dans son capital mais il va également devoir mettre sous hypothèque ses biens immobiliers comme son siège ou certaines de ses usines.

00FA000005376156-photo-sharp-logo.jpg
Sharp annonce qu'elle va devoir hypothéquer son siège d'Osaka ainsi que les terrains et les bâtiments dans lesquels se situent ses usines au Japon. En échange, la firme pourra bénéficier d'1,5 milliard d'euros de prêts, rapporte une porte-parole du groupe. Selon l'AFP, certains biens immobiliers comme un immeuble situé à Tokyo et d'autres propriétés seront vendues dans les prochains mois.

Pour rappel, Sharp fait face à une dette de 12,7 milliards d'euros et cherche ainsi des investisseurs. A ce titre, la firme a déjà annoncé le lancement d'un plan de de départs volontaires visant directement 2 000 employés. Une mesure qui devrait coûter pas moins de 273,7 millions d'euros au groupe et qui doit lui permettre de sortir de l'ornière.

L'avenir s'annonce donc morose pour le groupe puisqu'il prévoit une perte nette équivalente à 2,5 milliards d'euros pour l'année budgétaire en cours. Il a toutefois récemment confirmé que le taïwanais Hon Hai Précision (Foxconn) doit injecter 800 millions de dollars dans la firme en détenant désormais 9,9 % du capital de Sharp.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page