Notre orbite compte 34 nouveaux satellites OneWeb depuis hier soir

07 février 2020 à 12h00
0
oneweb
© OneWeb

Un lanceur Soyouz vient de placer en orbite 34 satellites pour la société OneWeb, qui compte désormais une constellation de 40 appareils. À terme, l'entreprise espère en lancer plus de 600.

Tout comme Starlink de SpaceX, OneWeb a pour but de fournir un accès Internet haut débit dans le monde entier, même dans les régions les plus isolées. À elles seules, ces deux entreprises ont placé 280 satellites en orbite basse en l'espace d'un an et devraient accélérer les lancements dans les prochains mois.

Fournir un Internet haut débit dans le monde

Le décollage a eu lieu depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, il s'agissait du 50e vol d'un lanceur Soyouz opéré par Arianespace et Starsem. 10 autres lancements sont prévus en 2020 pour agrandir la constellation de OneWeb, qui souhaite assurer une couverture haut débit en Arctique dès cette année, et dans le reste du monde en 2021.



Le premier vol d'Ariane 6 sera également opéré pour le compte de OneWeb. La société vient directement concurrencer la constellation Starlink de SpaceX, même si les deux entreprises vont fonctionner différemment. Alors que OneWeb envisage de vendre ses services à des gouvernements et des entreprises, la firme d'Elon Musk veut apporter son Internet directement auprès des particuliers, comme le rappelle CNN, grâce à une immense constellation de 42 000 satellites...


Si les deux entreprises parviennent à atteindre leurs objectifs respectifs, cinq fois plus de satellites seront lancés au cours de la décennie 2020 que tous les satellites mis en orbite depuis 1957, note le New York Times. Et cela n'est pas sans conséquences.

Les experts s'inquiètent

En mai dernier déjà, peu de temps après les premiers lancements Starlink, des astronomes amateurs se plaignaient des mini-satellites qui gênaient leur observation du ciel. La technologie utilisée par OneWeb est encore plus inquiétante selon les experts : positionnés à une altitude plus élevée, les satellites sont également plus imposants et risquent d'interférer avec les signaux radios utilisés par les scientifiques pour étudier le cosmos.

Les deux sociétés ont été sommées par la Federal Communications Commission (FCC) de se coordonner avec les astronomes afin d'éviter tout problème, demande « négligée » par OneWeb selon le National Radio Astronomy Observatory (NRAO). Son impact sur l'astronomie risque d'être bien plus néfaste que celui de SpaceX.


Par ailleurs, la course à l'Internet spatial pourrait encore s'accélérer avec l'arrivée d'autres entreprises, et notamment Amazon, sur ce marché.

Source : SpaceDaily
Modifié le 07/02/2020 à 13h43
7
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top