Amazon aussi veut placer des satellites en orbite basse (et déclenche la colère de SpaceX)

20 décembre 2019 à 15h00
0
Starlink

La course à la meilleure « constellation satellitaire » est lancée et, bien évidemment, Amazon veut rejoindre la partie. La firme de Seattle veut lancer plus de 3 200 satellites dans l'espace dans le cadre de son Projet Kuiper... Néanmoins le nouveau projet de Jeff Bezos ne fait pas vraiment plaisir à SpaceX, qui concocte depuis 2016 sa constellation Starlink.

Les avocats de l'entreprise spatiale tentent de faire pression sur la Commission fédérale des communications (FCC) pour empêcher Amazon de mener à bien Kuiper, selon des informations obtenues par Motherboard.

La meilleure « méga-constellations » de satellites qui fera l'Internet de demain

Les constellations de satellites placées en orbite basse devraient offrir aux régions rurales ou mal desservies, un accès à Internet haut-débit sans précédent. Plusieurs entreprises se sont lancées dans ce projet extrêmement ambitieux et potentiellement très lucratif.

En tête de liste, on retrouve OneWeb, qui souhaite envoyer en orbite 650 satellites avant 2022 et en a pour le moment installé six. Suit SpaceX, la société d'Elon Musk, qui a déjà mis en orbite 120 satellites dans le cadre de son projet Starlink et souhaite en envoyer 1 200 en 2020. In fine, l'entreprise souhaite créer une constellation de 12 000 satellites en orbite basse (entre 330 et 580 km) avant 2024.

Désormais, c'est donc Amazon qui affiche ses ambitions spatiales. Le nouveau projet de l'entreprise, annoncé officiellement en avril dernier et baptisé Kuiper, prévoit un déploiement de 3 200 satellites dans l'espace. Dans un article de blog, la firme a annoncé construire un bâtiment de 20 000 mètres carrés uniquement destiné à la recherche et au développement de ces satellites. Les équipes du projet emménageront sur le site en 2020, annonce l'article.

SpaceX contre Amazon

Alors que les ambitions d'Amazon en matière de constellation satellitaire deviennent plus concrètes (mais que l'entreprise n'a encore construit aucun satellite), SpaceX et OneWeb tentent de faire pression sur le régulateur américain (la FCC) pour évincer l'entreprise de Jeff Bezos.

En effet, contrairement à OneWeb, SpaceX et six autres entreprises, Amazon n'a pas obtenu de licence de la part de la FCC pour construire ses satellites, ayant présenté son projet après la fin de l'appel d'offre qui s'est conclu en novembre 2016.

Dans une lettre envoyée à la FCC, obtenue par le site Motherboard, les avocats de SpaceX critiquent ainsi la « propension d'Amazon à outrepasser les règles de longue date », soulignant que l'accord d'une licence « saperait la confiance dans le processus de la Commission, mettrait à mal la juste compétition et éliminerait des options haut-débit pour les consommateurs ». Dans cette lettre datant du 25 novembre, les avocats ajoutent que la régularisation du projet Kuiper aurait un impact « significativement néfaste sur SpaceX ».

On comprend l'angoisse de SpaceX : certaines estimations jugent que si le projet Starlink est porté à bien, cela quadruplerait la valeur de l'entreprise. Le match promet d'être serré.

Source : Business Insider
24
20
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
L'Europe veut uniformiser les chargeurs des smartphones, Apple prend les devants
L'UE dévoile son projet de
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
OneWeb produit à présent deux satellites par jour !
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top