Où en est Starlink, le projet fou de SpaceX de mettre 12 000 satellites en orbite ?

11 novembre 2018 à 11h01
13
Terre espace

En mai 2017, SpaceX présentait son projet Starlink, un réseau de 12 000 satellites mis sur orbite afin de proposer au monde entier un accès à Internet, et ce même dans les régions les plus reculées et inaccessibles du globe.

Cet immense réseau est censé offrir des débits bien meilleurs et une latence plus faible que les réseaux satellitaires existants. Le déploiement de ce projet doit se faire en deux étapes. La première consiste à envoyer 4 425 satellites entre 1 110 et 1 325 km d'altitude, et la seconde 7 518 satellites supplémentaires. Avec les revenus estimés, ce projet permettrait de financer les ambitions d'Elon Musk dans le domaine de la conquête spatiale.

Une vitesse de transfert qui modifierait le secteur de la finance

Selon un document rédigé par le Dr Mark Handley, spécialiste des technologies de réseaux de communication, Starlink pourrait potentiellement perturber l'économie mondiale avec seulement 1/3 des 12 000 satellites prévus pour le projet.

Le Dr Handley justifie son propos en donnant l'exemple des avantages que Starlink procurerait aux institutions financières et aux banques en réduisant le temps de latence des communications à quelques millisecondes. Une différence qui peut paraître anodine, mais qui constitue un sérieux avantage concurrentiel pour les traders, surtout dans le domaine du « trading automatique ». Ce dernier utilise les transactions à haute fréquence (HFT), c'est-à-dire des transactions financières exécutées à grande vitesse par des algorithmes.

Avec la technologie Starlink, les institutions utilisant de nombreuses HFT auront donc un avantage concurrentiel important, ce qui risque de créer un grand déséquilibre entre les entités financières qui auront adopté suffisamment tôt ce type de transactions et celles qui s'y refusent ou ne peuvent pas suivre le mouvement. La vitesse de transaction offerte par la première vague de 4 425 satellites surpasserait celle offerte par les câbles à fibre optique actuels.

Un projet qui a pris du retard

Le projet de réseau Internet satellitaire de SpaceX a toutefois pris du retard, ce que n'aurait pas du tout apprécié son dirigeant. Elon Musk a donc décidé de licencier sept ingénieursqui seraient, selon lui, responsables de cette stagnation.

Une décision confirmée par Eva Behrend, porte-parole de SpaceX : « Compte tenu du succès de nos récents satellites de démonstration Starlink, nous avons appris de nos erreurs et nous nous sommes réorganisés afin de permettre la prochaine itération de conception. »
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
Fulmlmetal
Je ne voit pas comment les comm par sat à 1000km (le double avec aller-retour) serait plus rapide que par fibre optique , dont tous les centres de traders automatisés sont équipés.<br /> En fibre j’ai une latence de 7ms, je doute que des sat fassent mieux.<br /> Concernant les licenciements de 7 ingé, il faut savoir que SpaceX a un créneau de lancement imposé par la FCC, les 4425 sat de la première tranche devront etre lancé entre 2019 et 2024. Soit 6 ans. Donc le moindre retard aura des répercutions importantes car la règle de la FCC impose à tous de lancer la moitié d’une constellation en 6 ans, et la seconde en 3 ans supplémentaire. Si Elle n’y arrive pas la société n’aura pas le droit d’envoyer plus de sat et devra réaliser son service avec le nombre de sat envoyé dans ce délai, elle ne pourra pas en rajouter à la constellation, c’est la règle de la FCC.<br /> Ceci explique que SpaceX doit absolument tenir les délais et que les retards provoquent la colère de Musk. Ce dernier a tenté de négocié un délai supplémentaire mais la FCC a refusée, la règle est la même pour tout le monde, Musk n'a pas d'exception.<br /> De plus, le rythme de lancement de 52 sat par mois sera là aussi un grand défi meme si les lancements par grappes permettront d’envoyer plusieurs sat par vol. A noter que ces vols seronbt sans revenu car Starlink appartenant à SpaceX ce ne sera pas de l’argent frais externe rapporté à SpaceX. Il faudra attendre de longues années pour espérer voir le programme devenir rentable, si c’est un succès commercialement.
obyoneone
“Je ne voit pas comment les comm par sat à 1000km (le double avec aller-retour) serait plus rapide que par fibre optique”<br /> La téléportation quantique découverte récemment et testée au japon<br /> Le Huffington Post – 16 Jun 17<br /> Un record de "téléportation quantique" à 1200km de distance, la clé pour un...<br /> En "téléportant" une particule à plus de 1200 km de distance, la Chine fait un grand pas vers la révolution des télécommunications à venir.<br />
cirdan
L’article est intéressant mais il n’a rien à voir avec ce projet Starlink développé de manière classique. Et de toute façon, le jour où la physique quantique sera appliquée à l’espace, elle l’aura sans douté été depuis plus longtemps sur terre.<br /> Je rejoins les commentaires précédents, il ne parait pas très cohérent de penser qu’une liaison satellitaire soit plus rapide qu’une liaison terrestre par fibre ou autre technologie à venir. Plus de précision serait apprécié (mais c’est peut-être trop demander).
Feunoir
“La téléportation quantique découverte récemment et testée au japon” -&gt; d’après ce que j’en ai compris, cela ne permet pas de communiquer, cela devrait rester impossible de passer de l’information avec l’intrication, au mieux de sécuriser un transfert normal avec un chiffrement qui prend en compte cette intrication
Fulmlmetal
ObyOneone, la téléportation quantique n’a rien à voir avec le sujet des comm actuel des sat.<br /> Et ce n’est pas demain qu’un sat de 400kg aura un tel moyen de communication.
NiCO
Une vidéo qui explique le principe : https://youtu.be/3479tkagiNo<br /> Pourquoi cela peut être théoriquement plus rapide que de la fibre terrestre ?<br /> Les satellites sont reliés les uns aux autre par des lasers, dans de l’air (et non du verre), en prenant un chemin « optimal » qui peut être plus court dans l’espace : quand sur terre, il fait des zigzag (il n’y a pas une infinité de cables sous marins et sous terrains pile rectilignes entre new york et paris par exemple / pour passer de tokyo à paris, c’est plus court de passer par les poles mais il n’y a pas de cable qui passe par là / …)<br /> Du coup, évidement du trading haute frequence de new york à new york, la fibre sera plus rapide. Mais du trading entre paris et tokyo, il y aurait théoriquement bien quelques ms de moins … reste à voir la perte des lasers entre les bases terrestres et starlink puis de starlink vers les bases terrestres …
Fulmlmetal
La transmission par laser ou radio ne change rien, les deux vont à la vitesse de la lumière.<br /> L’Utilisation du laser est juste entre sat, pas avec le sol.<br /> Mais pour faire NY-Tokyo il faudra passer par plusieurs sat, or à chaque relai il faudra décoder, puis réencoder le signal pour le retransmettre et le diriger vers le sat le plus adéquat, à chaque fois ce sera une perte de temps.<br /> A noter que les sat auront une bande passante limitée, donc plus il y aura de monde plus le débit et la latence en prendront un coup.<br /> Bref, non, ce que prétend cet article est faux, et franchement si Starlink arrive à égaler la fibre ce sera déja un bel exploit. Mais cette histoire des traders qui peuvent gagner pour quelques millionièmes de sec est un faux prétexte, un argument bidon.
Nmut
“Mais cette histoire des traders qui peuvent gagner pour quelques millionièmes de sec est un faux prétexte, un argument bidon.”<br /> L’argument est peut-être bidon (je n’y connais rien, je n’ai travaillé que sur des comms terrestres), mais tout temps d’avance est un gain potentiel pour le HFT, même les mirco-secondes. En gros si tu lances ton ordre avant les “copains”, tu as exactement le prix que tu veux et tu as anticipé le prix futur avec plus de précision. Reste que c’est une catastrophe pour les sociétés (plus aucune stabilité, manipulations des cours régulièrement) et la bourse, et “encore mieux” pour générer des crashs (moins de temps pour réagir et réguler en cas de problème).
gwlegion
C’est amusant comme personne ne voir le probleme dans son ensemble.<br /> Le probleme actuel, ce n’est pas les fibres … C’est le reste de l’infrastructure, a savoir les elements reseaux actifs (routeurs entre autres) et la fin de ligne (en general paire cuivrée).<br /> pourquoi a votre avis les agence de tradeur qui ont les moyens louent de locaux hors de prix au plus pret des noeuds de racordement optique ?<br /> Y’a un immeuble a new york qui est reputé pour ca et ou le prix au mettre carré creve litteralement le plafond …<br /> Avec le systeme starink (enfin ce que j’en ai compris) on aurais cette qualité de connection peu importe ou on se trouve … les agences de traders plus modeste qui a l’heure actuelle doivent se contenter de latence plus elevée pourront jouer a armes egales avec les plus grosses …
Fulmlmetal
Un gros problème de Starlink, ce sera la capacité d’envoyer 4425 sat en 6 ans, tout en sachant qu’en plus Spacex devra aussi lancer les missions de dragon, puis les sat commerciaux et militaire.<br /> SpaceX devra obligatoirement lancer entre le début 2019 et fin 2024. Et c’est déja mal parti pour 2019, les sat semblent loin d’être pret.<br /> Bref si cela doit se faire en 5 ans, ça veut dire qu’il va falloir lancer 73 sat chaque mois.<br /> Une F9 peut emporter 22.8T en LEO, donc en théorie, avec le poids en plus d’un dispenser, ils peuvent envoyer 55 sat par vol, or c’est sur le volume sous coiffe que ça va bloquer, on peut douter que la F9 arrive à lancer plus de 16 sat car un sat fait 1mx0.7x0.7 et la coiffe ne fait que 5m de haut. La configuration sera surement 4 sat sur 4 étages, il sera difficile de faire plus.<br /> donc il faudra 3 à 4 lancements de F9 par mois pour arriver à faire le boulot. Or à ce jour SpaceX n’arrive pas à faire mieux que 2 lancements par mois. il faudrait donc arriver à 6 vols par mois en continuant les vols Dragon et commerciaux. Impossible.<br /> Il existerait cependant la possibilité Falcon Heavy, mais le lanceur n’a pas encore fait ses preuves, et ne volera pas à un rythme élevé. Il y a déja 4 ou 5 vols réservé pour l’armée et commerciaux, d’autres viendront surement encore, ce qui laissera peut d’occasion pour Starlink. Bref, tout va dépendre du rythme de FH que SpaceX pourra fournir mais ça nécessitera un rythme élevé qui sera très complexe à tenir ca rune FH a besoin de 3 cores de F9.<br /> Il est à noter que en F9 ou FH il y aura aussi le problème de mise ne poste, pour envoyer des sat à différents endroits bien précis les sat devront s’y rendre eux meme, la F9 a une capacité de réallumage mais pas 16 fois. Donc avec 400Kg par sat ça laisse peu de poids dispo pour le carburant qui devront faire le voyage par leur moyen. Or ce carburant sert normalement à maintenir un sat sur son orbite, l’utiliser avant c’est réduire sa durée de vie qui est normalement de 5 à 7 ans pour Starlink. D’où un casse tete sans fin, car les premiers sat de Starlink seront déja à changer avant meme d’avoir fini d’envoyer toute la constellation. Et après il faudra en permanence maintenir le rythme pour remplacer les sat en fin de vie. Un vrai casse tête … et une opération qui pourrait etre un vrai gouffre financier car l’argent gagné par le réseau pourrait tout juste financer le renouvellement de la constellation … à moins que le prix d’abonnement au réseau sort hors de prix, comme une Tesla mais ça limitera la clientèle de part le monde.
illuminati
Tu compliques trop les choses.<br /> SpaceX aura bientôt 4 pas de tir.<br /> Le nombre de lancements va s’accélérer avec les F9 Block 5.<br /> (Dans quelques jours un de ceux-ci va décoller pour la 3e fois.)<br /> 1 seul lancement de 16 satellites, par mois, par pas de tir = 64 satellites par mois.<br /> Tu vois que c’est pas compliqué.
Fulmlmetal
Je" ne complique pas tout, je vois la réalité des choses et les difficultés. Trop de gens pensez que tout est simple et quand on veut appliquer ça ne marche jamais comme prévu.<br /> Là actuellement avec 3 pas de tir elle n’en fait que 2 par mois, donc je doute que 4 pas de tir permette de passer brutalement à 4. surtout que le pad 39A risque d'etre dédié à la Falcon Heavy<br /> De plus, le pas de tir de Vandenberg en Californie est dédié au lancement vers le nord, pour les sat d’observation. Lancer à l’Est est interdit car il nécessite un suvol de zones habités, ce qui est interdit.<br /> A noter que 4 lancements pas mois serait déja une belle performance, mais à coté de ces 4 lancement sil faut aussi assurer un vol par mois pour l’ISS (Dragon et Dragon Crew) et au moins deux vols pour les sat d’activité commerciale et militaire. Bref il faudrait faire 7 lancements par mois … impossible ou au mieux pas avant plusieurs années.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Russie : un projet de base lunaire habitée par des avatars pilotés depuis la Terre
⚡ Xiaomi Wireless TV soundbar à 46 euros pour le Single Day !
Vince Gilligan, le créateur de la série, travaille sur un film Breaking Bad
⚡ Xiaomi Mi Band 3 à 17 euros pour le Single Day !
⚡ Huawei Honor 8X à 175 euros pour le Single Day !
⚡ Mi TV Box 3 à 42 euros pour le Single Day !
Rainbow Six Siege: Opération Wind Bastion se dévoile brièvement
⚡ Xiaomi Redmi Note 5 32 Go à 130 euros pour le Single Day !
2024 risque de ressembler au livre 1984 d'Orwell, selon le président de Microsoft
Haut de page