Elon Musk va accélérer le rythme d'envoi des satellites Starlink en orbite

30 décembre 2019 à 08h45
0
Starlink

L'année 2020 devrait être un véritable tournant pour SpaceX. Chaque mois, trois lancements seront prévus, et ce sur l'ensemble de l'année. Les satellites Starlink constituent la majorité des lancements planifiés.

En mai 2017, SpaceX présentait son incroyable projet Starlink. L'objectif était de mettre en réseau plus de 12 000 satellites, tous sur orbite, et de fournir un accès Internet au monde entier.

Le projet Starlink largement plébiscité

La Présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, a annoncé jusqu'à 38 décollages pour l'année 2020. Sur cet ensemble, 23 seront dédiés au projet Starlink. Ainsi, dès la semaine prochaine, à la date du 3 janvier 2020, pas moins de 60 nouveaux satellites seront déployés dans l'espace.

Ils rejoindront donc les 120 qui orbitent d'ores et déjà autour de notre planète. Le rythme accélérera progressivement, jusqu'à atteindre 120 satellites propulsés mensuellement dans l'espace.

Récemment, SpaceX a obtenu l'autorisation de la Federal Communications Commission (FCC) pour déployer ses satellites sur 72 anneaux autour de la Terre. Initialement, la firme d'Elon Musk devait se limiter à 24. Cette décision préfigure la dynamisation du déploiement massif qui s'effectuera au cours de l'année à venir.


Le programme Starlink, encore loin de son objectif

Comme nous vous le rappelions ci-dessus, l'objectif est de mettre en réseau plus de 12 000 satellites en orbite. Mais la firme a déclaré vouloir en envoyer... 42 000 ! Il faudra donc encore plusieurs années avant d'y arriver. Actuellement, l'entreprise souhaite commencer, dès 2020, à couvrir l'ensemble des États américains du Sud. La région étant souvent sujette à des aléas climatiques, notamment des cyclones, l'entreprise y voit une opportunité afin de démontrer toute l'efficacité de son service d'accès à Internet.

Le projet, qui vise à offrir au monde entier une couverture large, même pour des zones extrêmement reculées et inaccessibles à des réseaux terrestres, est également l'objet de nombreuses critiques. Risque d'interférences, risque de collisions, pollution spatiale, les détracteurs n'ont finalement pas eu gain de cause.


Pour l'année à venir, au-delà du programme Starlink, SpaceX doit parallèlement gérer des missions pour le compte de l'U.S. Air Force, ou encore civiles. Ravitaillement de la Station Spatiale internationale, mise en orbite de satellites militaires... Pour arriver à tripler son lancement de fusées, la réutilisation du premier étage des lanceurs de SpaceX sera la clé.

Source : Spaceflightnow
Modifié le 03/01/2020 à 09h17
8
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top