Pour certains astronomes amateurs, les satellites Starlink de SpaceX sont un peu trop visibles

10
Le train Starlink
© Marco Langbroek / AFP

Les 60 mini-satellites du projet Starlink, mis en orbite basse, inquiètent les experts qui craignent que tous ces points brillants gênent les observations de leurs télescopes.

Un train dans l'espace

Dans le ciel nocturne, on peut observer un convoi de 60 points brillants, visible depuis la terre ferme. Cet ensemble que certains ont déjà surnommé le « train de l'espace » est en fait composé des satellites de la « constellation Starlink » envoyée en orbite le 23 mai dernier par SpaceX.

Avec cette technologie, l'entreprise d'Elon Musk souhaite fournir un internet haut débit sur l'ensemble du globe. Ces 60 satellites ne sont que le début puisque SpaceX compte envoyer 12 000 appareils dans l'espace. Chaque satellite pèse 227 kilogrammes, est plat et équipé d'un grand panneau solaire reflétant la lumière. La brillance dépend de l'angle des panneaux et de celle de l'orbite. Au fur et à mesure, ces différents satellites devraient s'éloigner les uns des autres et la luminosité émise par ce train de l'espace devrait être divisée par deux lorsque les appareils auront atteint leur orbite finale à 550 km d'altitude.

En attendant, les chercheurs redoutent que tous ces points brillants dans la nuit viennent gâcher les observations de leurs télescopes.


Des images satellites gâchées par un trait lumineux

Jonathan McDowell, du centre d'astrophysique d'Harvard et Smithsonian, explique que « s'il y en a 12 000 là-haut, cela veut dire que des centaines se trouveront au-dessus de l'horizon à tout instant ». Les télescopes ont généralement besoin d'une exposition longue, de l'ordre de 15 minutes. Si des dizaines de satellites passent dans le champ durant ce laps de temps, « l'image sera rayée de traits lumineux (...) au point qu'il sera difficile de voir les galaxies très faiblement visibles que vous cherchiez à observer ».

De son côté, Bill Keel, astronome à l'université d'Alabama, a déclaré que « dans moins de 20 ans, les gens verront plus de satellites que d'étoiles à l'œil nu pendant une bonne partie de la nuit » si les futures constellations sont aussi brillantes que Starlink.

Elon Musk a rapidement réagi sur Twitter en mettant en avant le fait qu'il y avait déjà « 4900 satellites en orbite, ce que les gens ne voient absolument pas. Starlink ne sera vu par personne sauf ceux qui regardent très précisément, et aura à peu près 0% d'impact sur les progrès de l'astronomie », avant d'argumenter que fournir un accès internet à des « milliards de gens économiquement désavantagés » était un « bien supérieur. ».

Source : AFP
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

iOS 13 : des images fuitées révèlent le mode sombre et les applications mises à jour
COMPUTEX 2019 - HyperX annonce un casque surround 7.1 virtuel
Le prochain Instax (Fujifilm) sera doté d'un écran LCD
Wi-Fi public : les autorités australiennes ont désormais accès aux données des utilisateurs
COMPUTEX 2019 - Dell repense le design de son G3 15
Huawei : l'entreprise contre-attaque en justice
Journey débarque sur PC via l'Epic Store le 6 juin et déjà en précommande à prix cassé
La SNCF présente son exosquelette Shiva :
COMPUTEX 2019 : les mods PC les plus fous du salon
Haut de page