Pour certains astronomes amateurs, les satellites Starlink de SpaceX sont un peu trop visibles

29 mai 2019 à 14h13
10
Le train Starlink
© Marco Langbroek / AFP

Les 60 mini-satellites du projet Starlink, mis en orbite basse, inquiètent les experts qui craignent que tous ces points brillants gênent les observations de leurs télescopes.

Un train dans l'espace

Dans le ciel nocturne, on peut observer un convoi de 60 points brillants, visible depuis la terre ferme. Cet ensemble que certains ont déjà surnommé le « train de l'espace » est en fait composé des satellites de la « constellation Starlink » envoyée en orbite le 23 mai dernier par SpaceX.

Avec cette technologie, l'entreprise d'Elon Musk souhaite fournir un internet haut débit sur l'ensemble du globe. Ces 60 satellites ne sont que le début puisque SpaceX compte envoyer 12 000 appareils dans l'espace. Chaque satellite pèse 227 kilogrammes, est plat et équipé d'un grand panneau solaire reflétant la lumière. La brillance dépend de l'angle des panneaux et de celle de l'orbite. Au fur et à mesure, ces différents satellites devraient s'éloigner les uns des autres et la luminosité émise par ce train de l'espace devrait être divisée par deux lorsque les appareils auront atteint leur orbite finale à 550 km d'altitude.

En attendant, les chercheurs redoutent que tous ces points brillants dans la nuit viennent gâcher les observations de leurs télescopes.


Des images satellites gâchées par un trait lumineux

Jonathan McDowell, du centre d'astrophysique d'Harvard et Smithsonian, explique que « s'il y en a 12 000 là-haut, cela veut dire que des centaines se trouveront au-dessus de l'horizon à tout instant ». Les télescopes ont généralement besoin d'une exposition longue, de l'ordre de 15 minutes. Si des dizaines de satellites passent dans le champ durant ce laps de temps, « l'image sera rayée de traits lumineux (...) au point qu'il sera difficile de voir les galaxies très faiblement visibles que vous cherchiez à observer ».

De son côté, Bill Keel, astronome à l'université d'Alabama, a déclaré que « dans moins de 20 ans, les gens verront plus de satellites que d'étoiles à l'œil nu pendant une bonne partie de la nuit » si les futures constellations sont aussi brillantes que Starlink.

Elon Musk a rapidement réagi sur Twitter en mettant en avant le fait qu'il y avait déjà « 4900 satellites en orbite, ce que les gens ne voient absolument pas. Starlink ne sera vu par personne sauf ceux qui regardent très précisément, et aura à peu près 0% d'impact sur les progrès de l'astronomie », avant d'argumenter que fournir un accès internet à des « milliards de gens économiquement désavantagés » était un « bien supérieur. ».

Source : AFP
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
BetaGamma
Un peu ? Ces tarés nous prévoient une pollution spatiale et lumineuse effrayante… sans parler de ces machins qui vont nous retomber sur le coin de la figure !
c_planet
mwais ça pose question c’est sûr, mais pour ma part je préfère 200.000 satellites en orbites plutôt que 3 drones de livraison par jour à un jet de chez moi. ou pire, une éolienne.
jardinero
Il y en a qui vont rigoler en trouvant tous ces satellites et plus personne sur terre pour s’ en servir.
Niverolle
“4900 satellites en orbite, ce que les gens ne voient absolument pas. Starlink ne sera vu par personne sauf ceux qui regardent très précisément, et aura à peu près 0% d’impact sur les progrès de l’astronomie” ==&gt; beaucoup de satellites son visibles à l’oeil nu (la constellation iridium était même réputée pour ses flashs qui pouvaient atteindre la magnitude -8). Avec Starlink, la magnitude apparente monte à +4 ce qui reste visible à l’oeil nu. Pour ce faire une idée des ordres de grandeur, l’ensemble de la voute céleste contient environ 9000 étoiles visible à l’oeil nu (M &lt;= 6), or avec toutes ces nouvelles constellations, on va approcher les 30K satellites… L’astronomie grand champ sera forcément impacté (en fait, elle l’est déjà).<br /> “milliards de gens économiquement désavantagés” ==&gt; pour les anciennes constellations (Iridium, Inmarsat, Globalstar, …) cet argument n’a jamais été qu’une promesse en l’air, le coût et l’encombrement des terminaux étant rédhibitoire (sans parler des limitations comme le masque montagneux, le couvert végétal, ou encore l’absence d’électricité).
Vanilla
Tu es conscient que 99% des gens ici ne comprennent pas un seul mot de ton message ? Ça ou parler chinois, c’est pareil !
Elrix
Le taré c’est toi.<br /> Avec des arguments de ce genre la conquête spatiale serait bloquée.<br /> Le jour où les vols spatiaux seront très fréquents, des villes orbitales présentes, des villes sur la Lune visibles… Tu voudras tout interdire ?
Niverolle
C’est quoi que tu ne comprend pas ? Que l’on est bien parti pour avoir plus de satellites visibles à l’oeil nu qu’il n’y a d’étoiles visibles à l’oeil nu (la magnitude limite de l’oeil nu étant grosso modo de 6, de 10 avec des jumelles, …), que cela est effectivement gênant pour l’astronomie, ou que la promesses de connecter les plus pauvres nous a déjà été faite chaque qu’une nouvelle constellation arrive sur le marché avec le résultat que l’on connait (quasiment nul) ?<br /> fr.wikipedia.org<br /> Magnitude apparente<br /> La magnitude apparente est une mesure de l'irradiance d'un objet céleste observé depuis la Terre. Utilisée quasi exclusivement en astronomie, la magnitude correspondait historiquement à un classement des étoiles, les plus brillantes étant de « première magnitude », les deuxièmes et troisièmes magnitudes étant plus faibles, jusqu'à la sixième magnitude, étoiles à peine visibles à l'œil nu. Elle est à présent définie suivant une échelle logarithmique inverse, dans laquelle la magnitude augmente d'u...<br />
Niverolle
“Le taré c’est toi.” ==&gt; Répondre à un troll par une insulte, c’est bien le style de rexxi…
Momozemion
On va les voir 2 fois moins mais il y en aura 200 fois plus. Le compte est vite fait, on n’est pas près de revoir une photo de trou noir.
Niverolle
Bah, les télescopes géants grossissent tellement que la probabilité pour qu’un satellite passe dans son champ d’observation reste extrêmement faible. Par contre, celui qui lèvera une paire de jumelle vers le ciel risque de se lasser très vite de tous ces transits de satellites.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

C'était de la SF ou du jeu vidéo, la tourelle commandée par IA est désormais une triste réalité en Palestine
Insolite : il imagine et fabrique une boîte à rythmes... en LEGO
Imaginé pour les pros du vélo, ce nouveau moteur électrique Bosch a de quoi vous envoyer dans le décor
Bitdefender Total Security est un excellent antivirus portant particulièrement bien son nom !
Ce weekend semble particulièrement bien choisi pour souscrire à cette licence NordVPN !
Top 5 des applications à tester sur son smartphone cette semaine !
Forfait mobile : payez ce que vous consommez avec cette offre Prixtel
La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
Haut de page