OneWeb veut assurer une couverture Internet haut-débit de l'Arctique dès 2020

09 septembre 2019 à 20h29
0
Oneweb.jpg
Vue d'artiste. © OneWeb Satellites

La start-up OneWeb, qui se spécialise dans la couverture Internet par satellite, commence par un secteur insoupçonné : son premier satellite commercial en service concernera l'Arctique.

D'après son annonce, la société envisage une constellation de plusieurs centaines de satellites. En 2020, elle serait la première à assurer une couverture totale de cette région.

OneWeb et ses centaines de satellites

Depuis ses bureaux à Londres, OneWeb a déjà lancé le déploiement de ses satellites depuis longtemps. Son futur réseau est en développement depuis plus de cinq ans, et les premiers satellites ont été lancés en février 2019. La « constellation » initiale à elle seule doit comprendre 650 de ces appareils, chacun faisant la taille d'un réfrigérateur.

Leur grand nombre leur permet de rester à une altitude relativement basse : les satellites actuels étant situés plus haut, leur vitesse de transmission s'en trouve réduite. Mais s'ils descendent, le risque d'un obstacle entre eux et le récepteur devient plus grand. Ainsi, en théorie, la constellation de OneWeb est censée pouvoir assurer une couverture partout sur le globe, de façon plus efficace. La région de l'Arctique ne sera que la première région concernée, mais la société affirme pouvoir offrir une couverture « proche de la fibre » à tout bateau, avion ou habitation qui serait situé au-dessus du 60e parallèle de latitude nord.

Sous les 40 millisecondes de latence

OneWeb s'étend dans l'Arctique, un endroit délicat tant pour la pose de câbles que pour y apporter une connectivité Internet. La start-up dit vouloir assurer cette connectivité auprès des 48% de l'Arctique qui n'en dispose pas encore. Et ce service semble trouver son public. Lisa Murkowski, sénatrice de l'Alaska, est enthousiaste : « la connectivité est cruciale dans notre économie moderne, dit-elle dans un communiqué. Avec l'ouverture de l'Arctique, s'assurer que le public ait accès à une couverture fiable et à prix raisonnable rendra le développement plus sûr, plus durable et créera de nouvelles opportunités pour la prochaine génération, fer de lance dans cette région dynamique du monde ».

Si, jusqu'à présent, OneWeb n'a lancé que quelques-uns de ses satellites, la firme affirme avoir été capable, en juillet 2019, de mener à bien des tests de streaming vidéo en HD. Ces tests auraient démontré le caractère opérationnel des satellites, tout en affichant une latence sous les 40 millisecondes.

OneWeb n'est cependant pas la seule entreprise sur ce créneau des constellations de satellites. SpaceX et Amazon en font également partie. SpaceX a déjà lancé ses 60 premiers satellites (trois d'entre eux se sont montré défectueux après leur mise en orbite) sur un total de près de 12 000 appareils, tandis qu'Amazon a promis un réseau de 3 200 satellites. Au total, des dizaines de milliers de satellites à mettre en place, alors que l'agence spatiale européenne (ESA) relève une multiplication par trois du nombre de débris spatiaux.

Source : The Verge
Modifié le 10/09/2019 à 09h18
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des ingénieurs de la Silicon Valley veulent
L'increvable GTA V a été le jeu le plus téléchargé sur PS4 cet été
Un logiciel se propose de cacher les photos non désirées de pénis sur Twitter
Le P.-D.G. de Nissan va démissionner suite au scandale autour de sa rémunération
LeKiosk, première bibliothèque médiatique digitale, poursuit sa croissance folle en France
Pixel 4 : Google Assistant va subir les appels en attente à notre place
Google va aider les entreprises à en savoir moins sur vous (vous avez bien lu)
Wikipédia a été victime d'une attaque DDOS mondiale
Selon IBM, les robots vont remplacer 120 millions de travailleurs d'ici trois ans
Le président de Microsoft s'en prend à Trump et à sa politique anti-Huawei
Haut de page