Oui, la Chine a bien fait pousser du coton sur la Lune. Non, la pousse n'a pas survécu.

Par
Le 19 janvier 2019
 0
capture dÂ

Coton, pomme de terre, œufs de mouche et levures, c'est la toute première fois que l'humanité tente de faire des expériences de croissance biologique sur la Lune ! Bien que seul le coton soit parvenu à germer, donnant une belle pousse verte qui finalement n'a pas résisté au froid glacial de notre satellite durant la nuit lunaire, cette tentative offre de grands espoirs concernant la production d'alimentation dans l'espace.

Les pérégrinations de Chang'e4 sur la face cachée de la Lune ne sont pas seulement un moyen pour l'Administration spatiale chinoise (CNSA) de prouver que ses capacités sont à la hauteur de ses ambitions ! La Chine entend également mener de belles expériences scientifiques et justement, celle-ci est une grande première puisque jamais une semence n'avait encore germé sur la Lune.

Croissance biologique sur la Lune : une première

Nous le savons déjà, la Chine nourrit de grandes ambitions concernant le domaine spatial. Après être devenue la première nation à poser un atterrisseur sur la face cachée de la Lune le 3 janvier 2019, puis avoir déployé son petit astromobile Yutu-2, la CNSA a annoncé via la télévision chinoise être parvenu à faire germer des semences de coton sur la Lune. Une expérience inédite, destinée à étudier la capacité des plantes à grandir dans un écosystème basique, loin de leur environnement naturel.

Pour réaliser une telle prouesse, Chang'e4 a embarqué un petit conteneur contenant tous les éléments nécessaires à croissance des plantes : de l'air, de l'eau et de la terre chargée de nutriments. Outre les graines de coton, s'y trouvaient également des semences de pomme de terre et d'arabidopsis (un brassicacée au même titre que le chou et la moutarde), mais ce n'est pas tout ! Une fois les plantes développées, l'oxygène qu'elles sont censées dégager aurait permis la croissance d'œufs de mouche et de levures, qui eux-mêmes auraient produit du dioxyde de carbone (CO2), un gaz indispensable aux plantes vertes.

le-plant-de-coton-sur-la-lune-1024x768.jpg

Particulièrement bien pensé, ce système a vu germer pour la première fois une pousse de coton sur la Lune. L'image ci-dessus montre l'expérience témoin qui a été réalisée sur Terre.

Le gel a tout emporté

Malheureusement, quelques jours plus tard, le froid inhérent à la tombée de la nuit lunaire a eu raison de cette prometteuse expérience. Le contenu de la petite « biosphère » a en effet été soumis à des températures allant jusqu'à -52 °C, alors que le soleil venait à peine de disparaître à l'horizon. Physiologiquement pas préparées à subir un tel écart de température, les pousses ont gelé sur place et commencent maintenant à se décomposer dans cet environnement scellé.

Malgré l'échec relatif de cette expérience scientifique, rappelons tout de même qu'il s'agit ici d'un exploit inédit qui ouvre de grands espoirs concernant la culture de plante dans l'espace, ainsi que l'éventuelle production de nourriture pour de futures missions longues et lointaines comme le serait un voyage à destination de Mars.

Notons que plusieurs expériences botaniques ont déjà été réalisées, en orbite terrestre, au sein de la Station spatiale internationale (ISS) où ses occupants ont d'ailleurs réussi à cultiver de la laitue. Prochainement, ils seront également en mesure d'y cultiver des haricots à l'aide de dispositifs de culture high-tech.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Conquête spatiale

scroll top