La NASA veut envoyer des hommes sur Mars d'ici 25 ans

le 15 novembre 2018 à 06:59
 0
Mars

Dans 25 ans, la NASA compte envoyer les premiers hommes sur Mars, planète du système solaire la plus proche de la Terre. Mais il faudra résoudre de nombreuses problématiques techniques et médicales pour parachever cet ambitieux projet.

Envoyer des hommes sur la planète rouge fait indéniablement partie des rêves les plus fous de l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA). Un rêve qu'elle compte bien réaliser au fil de recherches scientifiques toujours plus nombreuses. Et selon Le Figaro, qui cite l'Agence France-Presse, l'agence américaine compte envoyer les premiers hommes sur la quatrième planète de notre système solaire dans 25 ans, soit en 2043.

« Nous n'avons pas encore la solution en matière de protection des rayons cosmiques »


« Avec le budget actuel, ou un budget un peu augmenté, cela prendra 25 ans pour régler ces problèmes », a ainsi déclaré Tom Jones, astronaute à la retraite depuis 2001. Et de poursuivre : « il faut que l'on commence dès maintenant à se concentrer sur certaines technologies clés », car « nous n'avons pas encore la solution en matière de protection des rayons cosmiques et des éruptions solaires ».

Et c'est tout là le problème : exposer des astronautes à un si long voyage, qui plus est sur une planète où les températures moyennes atteignent les -60°C, entraîne des risques considérables pouvant mettre en péril la vie des scientifiques. Une récente étude d'ailleurs financée par la NASA en atteste : envoyer des astronautes sur Mars serait catastrophique pour leur santé, arguait-elle.

L'avènement du surhomme ?


Les voyageurs de l'espace seraient susceptibles de développer des tumeurs dans l'estomac et le côlon, et mettraient en danger leurs tissus gastro-intestinaux pouvant entraîner des altérations fonctionnelles sur le long terme. Le Figaro évoque également une dégradation de la vision lorsque l'exposition à l'apesanteur est trop longue, tout comme une perte de calcium dans les os lors d'un long séjour dans l'espace.

Sans parler du temps de trajet, qu'il faudrait considérablement réduire pour espérer remplir les objectifs de la mission sans dégâts majeurs. Pour ce faire, la mise en place d'un nouveau système de propulsion nucléaire pourrait contrecarrer ce problème. Bref, les défis à surmonter sont plus que nombreux et particulièrement difficiles. 25 ans, voilà le délai que se donne la NASA pour les résoudre.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

À l’instar du service de streaming musical, la société russe de cybersécurité Kaspersky s’oppose à la politique de distribution de la firme à la pomme sur son App Store.
11:47 | Kaspersky
BMW va proposer un total de 12 voitures électriques dans son catalogue d'ici 2025.
11:12
Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
NVIDIA cherche à rassurer. Dans le cadre d’un événement dédié à ses actionnaires, la firme au caméléon a fait part de son optimisme sur les performances de sa gamme Turing sur le marché. On apprend notamment que cette dernière se vend mieux que la génération Pascal en son temps.
08:52
Une vidéo de prise en main du prochain Galaxy Fold de Samsung laisse entrevoir une marque bien visible une fois l’écran déplié. Cependant, le téléphone présenté pourrait n’être qu’un prototype qui aurait fuité des usines d’assemblages de la marque.
Alors que la nouvelle génération approche, Microsoft semble avoir envie de donner un ultime élan à sa Xbox One avec une version qui misera tout sur le dématérialisé.
Comme un goût de déjà vu... Quasiment un an après un premier appel à voter contre le projet de loi nommé Directive Copyright, les défenseurs d’un internet libre se mobilisent à nouveau. Dans moins d’une semaine les députés devront à nouveau statuer sur cette loi considérée comme liberticide par de nombreux acteurs de la sphère Internet.
Cette édition 2019 de la Game Developers Conference aura suscité un intérêt tout particulier chez les joueurs grâce à la présentation de Stadia par Google. Mais aussi, et comme chaque année, l'événement à destination des professionnels de l'industrie du jeu vidéo a récompensé les meilleurs titres de ces derniers mois.
Un prototype du vaisseau spatial Starship va faire l’objet d’un premier essai sur le site de Boca Chica, au Texas. Une étape à la fois symbolique et importante dans la course à la conquête spatiale menée par SpaceX.
21/03 | Espace
Le constructeur va lancer en Inde son propre de système de paiement mobile. Contrairement à ses concurrents, Xiaomi n’utilise pas de puce NFC pour régler un commerçant mais met en avant le paiement par QR Code.
Incriminé pour son manque de réactivité, voire son inertie face au live diffusé par un terroriste lors de la fusillade de Christchurch, le réseau social Facebook promet de perfectionner son IA pour détecter les vidéos à caractère terroriste.
21/03 | Facebook
En pleine conférence à la Game Developers Conference, Tim Sweeney, patron d’Epic Games, a fait pleuvoir les annonces concernant le futur de sa boutique lancée en fin d’année dernière.
Alors que les écrans percés se généralisent peu à peu après la déferlante de « notchs » observée en 2018, Samsung confirme une fois encore sa volonté d’en finir avec ce genre de solutions.
21/03 | Samsung
scroll top