Après le succès de la mission sur la face cachée de la Lune, la Chine s'intéresse à Mars

Matthieu Legouge Contributeur
16 janvier 2019 à 09h25
0
Mars

Fort de l'expérience prometteuse qui est en train de se dérouler avec Chang'e4 et Yutu-2 sur la face cachée de la Lune, la Chine a confirmé cette semaine - six ans après l'échec du lancement de Yinghuo 1 - le lancement d'un projet similaire à destination de la planète Mars d'ici 2020.

Si la mission Chang'e4 était censée montrer les capacités et ambitions de la Chine en matière d'exploration spatiale, c'est une franche réussite et l'Administration spatiale chinoise (CNSA) ne compte pas s'arrêter en si bon chemin !

La Chine franchit une nouvelle étape


Alors que Chang'e5 - la mission lunaire de retour d'échantillons - est d'ores et déjà planifiée pour 2019 et que la Chine évoque les missions Chang'e6 et Chang'e7, les ambitions de l'Empire Céleste (qui n'a jamais aussi bien porté ce petit nom) concernant Mars se précisent une fois de plus, avec un caractère officiel cette fois-ci.

Six ans après l'échec de la mission spatiale russe Phobos-Grunt qui embarquait à son bord le petit orbiteur chinois Yinghuo 1, destiné alors à étudier l'atmosphère martienne, l'intérêt de la Chine pour la planète rouge est aujourd'hui ravivé. Wu Yanhua, Directeur de la CNSA, vient en effet de déclarer sans ambiguïté possible : « La Chine effectuera sa toute première mission d'exploration sur Mars vers 2020 ».

La Chine part à la conquête de l'espace


À l'aide de la CNSA et de diverses entreprises privées, la Chine compte bien devenir une puissance spatiale majeure et un concurrent de taille à la NASA. Son président, Xi Jinping, a d'ailleurs déclaré à plusieurs reprises avoir de « grandes ambitions » pour son pays dans ce domaine.

Outre le projet de lancement d'un orbiteur et d'un astromobile à destination de Mars, la Chine entreprend pléthore de projets. L'idée d'une base lunaire permanente pour 2040 ou de façon plus concrète le développement actuel de Tiangong (3e du nom) en sont de parfaits exemple. Le « Palais Céleste » de 60 tonnes sera en effet la première grande station spatiale chinoise et devrait être assemblée d'ici 2022. Après son lancement, elle sera en 2024 (après la retraite de l'ISS) la seule station spatiale dans l'espace. Elle fonctionnera sur le même modèle que la Station spatiale internationale et accueillera des scientifiques et astronautes du monde entier.

Après avoir mentionné l'éventuel voyage d'astronautes chinois vers la Lune (projet sur lequel la CNSA n'est pas encore tout à fait décidée), Wu Yanhua a également abordé l'épineux sujet de la coopération de la CNSA avec l'Agence spatiale américaine (NASA). Le directeur chinois estime qu'il faut « unir les forces des grandes puissances spatiales mondiales pour faire une différence dans l'exploration de l'espace ».

Source : The Washington Post

4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top