Amazon offre un package financier aux employés qui lancent leur propre service de livraison

14 mai 2019 à 20h05
0
Amazon colis livraison logistique

Amazon souhaite renforcer son programme d'aide à la création d'entreprises auprès des employés afin de les encourager à lancer leur propre service de livraison.

C'est une belle cagnotte que propose la firme de Jeff Bezos : pas moins de 10 000$ cash et 3 mois de salaire à tout employé souhaitant démarrer son propre service de livraison avec Amazon comme premier client (ça va de soi). Loin d'être philanthrope, le géant de l'e-commerce souhaite surtout renforcer son propre réseau de distribution pour s'éloigner de prestataires comme Fedex ou de travailleurs indépendants de son service Amazon Flex. Avec comme but ultime : réduire à un jour le délai de livraison classique de ses produits.

Jusqu'à 300 000$ de profits annuels avec seulement 40 véhicules

10 000$, c'est le montant minimum estimé par Amazon pour couvrir les investissements de base d'une startup de livraison flambant-neuve. A cela s'ajoutent 3 mois de salaire pour faire face aux besoins de liquidités des premiers mois. Mais bien plus qu'un simple client, Amazon veut devenir partenaire de ces jeunes pousses en mettant à leur disposition la location de camions aux couleurs de la firme, ainsi que de nombreux autres avantages : promotions, essence, assurance ou encore uniformes.

Depuis le début de ce programme entrepreneurial en juin 2018, plus de 200 entreprises ont été créées et auraient déjà embauché des « centaines » de livreurs locaux. Avec cette mesure, Amazon estime que des centaines d'autres business pourront voir le jour cette année avec à la clé jusqu'à 300 000$ de profits annuels avec seulement 40 véhicules.

Amazon veut faire d'une pierre deux coups

Si Amazon met la main au portefeuille pour encourager ses employés à lancer leur propre business, ce n'est pas par pur altruisme. D'une part, la firme souhaite consolider son propre réseau de distribution pour s'affranchir des réseaux classiques de livraison comme ceux de FedEx, USPS et UPS. Si l'entreprise fait déjà appel à des travailleurs indépendants grâce à Amazon Flex, ce service, vu comme le « Uber de la livraison », est critiqué pour son manque d'encadrement et ses abus (usage de voitures personnelles, fraudes, précarité, etc.). Une franchise de la livraison Amazon pourrait-elle voir le jour ?

Toujours est-il que cette mesure coïncide avec les coupes des effectifs démarrées dans les usines de plus en plus automatisées. Alors que plus de 1300 postes sont menacés aux Etats-Unis selon Reuters, certains pourraient saisir l'opportunité de lancer leur propre business, tandis que les autres risquent purement et simplement d'être licenciés.

Source : TechCrunch.
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël
Xbox Series X : GDDR6, 4K 60fps, 12 teraFLOPs... quelles specs derrière Scarlett ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top