Les livreurs Amazon Flex vont devoir se prendre en photo avant de livrer

08 mai 2019 à 11h02
0
Amazon Alexa
Alors qu'Amazon se creusait la tête pour vérifier l'identité de ses livreurs et endiguer les fraudes, la firme a décidé de faire appel à la reconnaissance faciale.

Dites bonjour à la caméra ! Amazon vient d'annoncer mettre au point un nouveau système pour vérifier l'identité de ses livreurs Amazon Flex en leur demandant une chose toute simple : prendre un selfie avant leur livraison. Si ce dispositif peut faire sourire, celui-ci va faire grincer des dents plus d'un fraudeur, puisque ce nouveau système de vérification, Amazon souhaite empêcher les livreurs d'échanger leurs comptes en sous-traitant illégalement leurs prestations.

Un système pour empêcher les livreurs de partager leurs comptes avec leurs complices

« Pour continuer votre livraison, veuillez nous aider à vérifier votre identité en prenant un selfie », voilà le message pop-up que recevront désormais certains livreurs d'Amazon Flex, en précisant tout de même « de ne pas prendre de selfie en conduisant ».

Si cette photo n'est certes pas partagée auprès des clients, elle servira à alimenter l'intelligence artificielle de reconnaissance faciale qui pourra, en comparant avec les documents d'identité antérieurement fournis (permis de conduire, carte d'identité, ...), déterminer si le livreur est bel et bien celui qu'il prétend être. Et pour cause, ce système vise à empêcher les livreurs indépendants à partager leurs comptes avec des complices pour multiplier les livraisons.

Une technologie qui n'a pas du tout bonne presse

Si Amazon n'a pas trouvé mieux pour s'attaquer à la fraude, la méthode ne reste pas pour autant parfaite. Sa technologie baptisée Rekognition reste sous le feu des critiques au vu de ses fréquentes erreurs, surtout lorsqu'elle a affaire à des personnes issues de « minorités », comme le note The Verge.

Les personnes noires et transgenres seraient ainsi les catégories faciales que l'IA peine à reconnaître. Une critique qui a déjà été soulevée en chœur par Google, Facebook et Microsoft qui, dans une lettre ouverte, ont enjoint Amazon à revoir sa technologie qui risque « d'amplifier les discriminations ». Ses détracteurs lui ont même demandé « d'arrêter de la vendre aux autorités policières ». En effet depuis 2016, Amazon met à disposition Rekognition auprès de certains services de la police américaine.
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top