Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain

Bastien Contreras Contributeur
13 septembre 2019 à 08h43
0
sécurité internet

Pour lutter contre la fraude lors des achats sur Internet, généralement moins sécurisés que les paiements en boutique, les méthodes évoluent. Le code de confirmation par SMS va bientôt disparaître, au profit d'une authentification plus robuste, via les applications bancaires.

Le 3-D Secure est un protocole sécurisé dédié aux paiements sur Internet. Il consiste à demander à l'acheteur des informations supplémentaires, en plus de celles de sa carte bancaire, comme le très courant code de confirmation envoyé par SMS.

Payer grâce à ses empreintes digitales ou son visage

Si ce procédé peut sembler fastidieux à certains utilisateurs, il présente surtout l'inconvénient de ne pas être si sécurisé que cela. En effet, comme le prouve la récente affaire de l'arnaque à la carte SIM, dont a été victime le P.-D.G. de Twitter, il n'est pas très compliqué, pour un pirate, de détourner un numéro de téléphone vers un autre appareil.

C'est pourquoi la Commission européenne, à travers la nouvelle directive sur les services de paiement (DSP 2), a décidé de mettre fin à cette méthode, au profit d'un système d'« authentification forte ». Concrètement, après un achat sur Internet, les sites sécurisés devraient vous proposer un nouveau moyen de confirmer le paiement, généralement par une alerte sur votre smartphone, directement via l'application mobile de votre banque. L'avantage de ce procédé ? Il sera alors possible d'avoir recours à la reconnaissance digitale ou faciale pour vous identifier de façon sécurisée.



Évolution progressive

Le changement devrait intervenir dès le 14 septembre 2019, mais il ne sera certainement pas immédiat. En effet, la directive laisse aux banques et aux commerçants en ligne jusqu'à la fin de l'année 2022 pour adopter le nouveau système.

Il faut toutefois espérer que la transition ne prenne pas trop de temps. Selon Matthieu Robin, chargé de mission sur le secteur financier à l'UFC-Que choisir, les paiements en ligne « sont sept fois plus à l'origine de fraudes que les retraits en distributeurs et dix-sept fois plus risqués que les paiements en magasin ».

Par ailleurs, si vous êtes vous-même victime d'une fraude, sachez que selon la loi, votre banque est stenue de vous rembourser intégralement (sauf en cas de négligence grave de votre part). Pourtant, dans les faits, ce ne serait aujourd'hui pas systématique. L'association de défense des consommateurs affirme ainsi que « 20 % des fraudes ne donnent pas lieu à un remboursement ».

Source : Le Parisien
Modifié le 13/09/2019 à 11h56
49 réponses
25 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top