Visa va proposer des cartes de paiement géolocalisées

03 décembre 2010 à 17h00
0
Afin de limiter la fraude et protéger ses clients, Visa Europe compte mettre en place un nouveau système permettant de localiser le possesseur d'une carte de paiement. Les banques pourront alors véritablement tracer leurs clients grâce à leur téléphone portable.

00A0000000134212-photo-visa-et-mastercard-carte-de-cr-dit.jpg
L'intérêt de la mesure réside dans la possibilité pour un établissement bancaire de vérifier si un de ses clients se trouve bien physiquement à l'endroit où la transaction est réalisée. Elle devrait aussi permettre de retrouver plus rapidement le détenteur d'une carte officielle volée. Concrètement, si la carte se trouve dans un endroit différent du téléphone portable, la banque pourra avoir des doutes.

Visa a donc passé accord avec la société irlandaise ValidSoft afin de lancer la production de ces cartes « géo-localisables ». Des tests devraient être menés prochainement avec trois banques encore inconnues.

Outre l'aspect technologique de la mesure, on peut néanmoins se poser des questions quant aux détournements possibles de cette fonction. A titre d'exemple, le site Wired vient de découvrir qu'aux Etats-Unis, certaines agences fédérales n'hésitaient pas à traquer certains suspects grâce à leurs cartes de crédit, ou même via des réservations de transport, sans aucun mandat les y autorisant...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Air Mouse Elite : prise en main en vidéo d'une souris utilisable dans les airs
Ubuntu 11.04 : une première alpha est disponible
Clubic Week : WP7 fait mieux que l'iPhone !
La semaine de Flock : cette semaine on sauve le monde, carrément !
Revue de presse : le tour du Net en une actu !
Google Chrome 8 devient stable et intègre son propre lecteur de PDF
iPad subventionné : SFR casse les prix, à certaines conditions
Etats-Unis : la FTC veut contrôler la publicité ciblée
Street View condamné à verser un dollar symbolique pour intrusion
Wikileaks hébergé en France : Eric Besson veut l'expulsion
Haut de page