L'e-commerce français croît de 6% au 3e trimestre 2018

Alexandre Boero Contributeur
26 octobre 2018 à 10h16
0
achat en ligne couv.jpg

Le chiffre d'affaires et le nombre d'achats en ligne ont encore augmenté en France au troisième trimestre.

Depuis l'explosion du commerce en ligne il y a un peu plus d'une dizaine d'années, le marché n'a cessé de croître. Et cette tendance à la hausse se poursuit encore au troisième trimestre 2018, comme l'indique la 61e édition de l'indice e-commerce du JDN, qui réunit les datas de plusieurs plateformes de paiement.

Un volume d'achat en hausse constante


Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires du e-commerce français a grimpé de 6,62% mais ralentit un peu, si on le compare à celui du troisième trimestre 2017 (+12% à l'époque). Le nombre d'achats, lui, a augmenté de 15% sur un an. Une hausse supérieure à celle des années précédentes (14% en 2017 et 13% en 2016).

Ce chiffre montre que les Français achètent toujours plus de produits sur Internet. Le JDN indique à titre informatif qu'entre juillet et septembre 2018, les plateformes ont enregistré près de 236 millions de transactions.



Le panier moyen, lui, diminue


Précisons cependant que le panier moyen (le montant moyen dépensé par un consommateur lors d'un achat), de son côté, a atteint son plus bas historique au troisième trimestre 2018, avec 64,28 euros.

Il accuse une baisse d'environ 5 euros par rapport à l'année dernière. Il y a 4 ans encore, le panier moyen dépassait la barre des 80 euros.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top