Les applis de sécurité attirent les conducteurs

06 novembre 2015 à 15h20
0
Les conducteurs s'intéressent de plus en plus aux fonctionnalités de connexion embarquée proposées sur abonnement, notamment quand il s'agit de sécurité, selon Strategy Analytics.

La connectivité embarquée, oui, mais surtout si c'est pour la sécurité. Une étude publiée par le cabinet Strategy Analytics cette semaine, pour laquelle ont été interrogés des consommateurs d'Europe, des États-Unis et de Chine, apprend que ce sont les fonctionnalités en lien avec la sécurité et les économies de temps qui séduisent le plus les conducteurs. Une tendance que ne manquent pas d'accompagner les fabricants.

« L'accent a été mis sur des services qui donnent le sentiment d'une sûreté et d'une sécurité accrue. Le fort pourcentage de consommateurs prêts à mettre la main au porte-monnaie pour ces services de gestion du véhicule à distance reflète cette tendance », indique Derek Viita, l'auteur du rapport de Strategy Analytics.

Par exemple, des services comme OnStar, de General Motors, ont permis de sauver des vies, et ce n'est pas un argument marketing : une autorité indépendante l'a prouvé. En effet, le système OnStar prévient les secours en cas d'accident et permet d'indiquer la gravité des blessures, et d'en informer les secouristes.


03E8000008236452-photo-gm-onstar.jpg
Système OnStar de GM propose une assistance en cas de vol et en cas d'accident - Crédit : GM.

De la même façon, les applications et les services qui permettent de suivre sa voiture en cas de vol, de diagnostiquer un problème mécanique à distance (boîtier Xee) ou même ceux qui permettent de régler à distance la fermeture centralisée des portes ou l'air conditionné semblent convaincre les conducteurs.

Le smartphone préféré aux fonctions embarquées

Mais un autre rapport (intitulé DRiVE), publié cette fois par JD Power, donne un autre éclairage. Celui-ci a mesuré le ressenti des conducteurs américains sur les technologies embarquées. Conclusion : 20 % des conducteurs n'utilisent jamais la majorité des fonctionnalités de leur voiture. Comment expliquer cela ?

Le rapport de Strategy Analytics a aussi montré que des systèmes comme Apple Play, Android Auto et ceux qui permettent d'envoyer des SMS par commande vocale depuis sa voiture... ne séduisent pas grand monde. Un consommateur sur quatre ne voudrait pas les avoir dans sa prochaine voiture. « Dans de nombreux cas, les propriétaires préfèrent simplement utiliser leur smartphone ou leur tablette parce qu'ils répondent à leurs besoins. Ils ont l'habitude de ces appareils et peuvent s'y fier », note Kristin Kolodge de JD Power.

Un constat que partage Derek Viita, de chez Strategy Analytics : « Malheureusement, avec la multiplication des smartphones, de nombreux consommateurs paient déjà pour accéder à de nombreux services. »

Cela signifie que malgré l'intérêt grandissant des consommateurs pour les fonctionnalités liées à la sécurité embarquée, les équipementiers ont du mal à encourager les conducteurs à souscrire à d'autres services qu'ils possèdent déjà sur leur smartphone. À moins, peut-être, d'en proposer de plus poussés, ou bien exclusifs.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft : Office 365 Famille + Skype illimité + Xbox Live Gold pour 149 euros
Voitures autonomes : les constructeurs embrayent avec les start-up
Cortana, bientôt dans votre oreillette ?
Infos US de la nuit : Toyota va créer un centre de recherche dans la Silicon Valley
Voiture autonome : Toyota et Nissan attaquent
Android : Google souhaite harmoniser le marché des puces
Ubisoft est prêt à tout pour repousser Bolloré
La France va reconnaître l’e-sport comme un vrai sport
Mourant, un fan de Star Wars découvre l'épisode 7 avant l'heure grâce à la mobilisation d'Internet
Pour son Priv, BlackBerry pourra déployer des mises à jour immédiates
Haut de page