Déréférencé, Wish souhaite revenir sur Google et les app stores

01 décembre 2021 à 10h01
10
Wish Couv bannière site.png

Dans le viseur de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), Wish a été déréférencé des moteurs de recherche en France . Un coup dur pour le site de bonnes affaires qui cherche déjà une parade.

La plateforme américaine a déposé un recours devant le tribunal administratif pour contester la décision de la DGCCRF. Son objectif : revenir sur Google et les app stores le plus vite possible.

Wish conteste la décision de la DGCCRF

C’était une mesure exceptionnelle qui avait été annoncée le 24 novembre dernier : le site Wish allait être déréférencé des moteurs de recherches et des boutiques d’applications en France à la demande de la DGCCRF. En cause, la dangerosité de nombreux produits vendus sur la plateforme américaine qui s’est démocratisée en tant que site de bonnes affaires. Dans son enquête, elle pointait en effet de lourds problèmes de conformité sur les 140 produits analysés. Des analyses que Wish réfute, au point de mettre en œuvre sa riposte contre l’administration française.

Selon les sources du Parisien, l’entreprise américaine a déposé un recours devant le tribunal administratif de Paris ce 27 novembre. Le site de e-commerce, qui vend principalement des produits bon marché conçus en Chine, conteste les résultats de l’enquête de la DGCCRF sur la sécurité des produits vendus sur Wish. Son objectif est évident : revenir sur l’ensemble des moteurs de recherche et sur les boutiques d'applications en France.

Une audience prévue en décembre

La Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes avait en effet remarqué que certains jouets étaient fabriqués avec de petites pièces qui se détachaient trop facilement et qui risquaient d’entraîner la suffocation des plus petits. « Même constat sur les appareils électriques dont 95 % étaient non conformes, avec 90 % de produits à risque », pouvait-on lire dans son rapport. Des conclusions qui ont mené le ministère de l’Économie à ordonner des mesures pour réduire la visibilité du site qui ont été appliquées ce lundi 29 novembre. 

Une audience est déjà prévue pour le 10 décembre prochain et la plateforme américaine a « bon espoir que le juge se prononce rapidement sur cette question », rapporte le journal. En attendant, elle ne peut plus être trouvée par les internautes français en tapant son nom sur Google et consorts, mais elle reste néanmoins accessible en rentrant son adresse directement dans le navigateur .

Source : Le Parisien

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
10
Yorgmald
Après si leurs produits ne sont pas conforme c’est normal que ça dégage.<br /> Nos normes ne sont pas les mêmes que les leurs, et chez eux un produits hors de leurs normes n’est pas autorisé, normal que pour nous aussi ça soit le cas.<br /> Ce n’est pas à nous de plier, mais à eux. Comme pour tout, il faut se plier à nos lois, pas l’inverse.
Kriz4liD
Quoi ??? Wish c’est américain ?? moi qui croyais que c’était chinois , vu ce qu’ils vendent.
Nissart
par contre AliExpress qui vend exactement les mêmes bouses que Wish, depuis les mêmes vendeurs, eux pas de problème ?
Space_Boy
beh non…les gars de la DGCCRFDFR ont acheté des bricoles sur Wish…pas content de la marchandise chinoise → punition contre Wish.<br /> Ceci dit, j’ai fait des bonnes affaires sur AliExpress. En Europe on vend les mêmes trucs chinois, mais 2-3x plus cher…
LightBeamOverHeaven
Moi qui pensait que c’était chinois <br /> Mais bon c’est drôle que ce soit « puni » pour des trucs comme ça et pas simplement parce que c’est juste un nid à arnaques<br /> Quant à Aliexpress j’ai quand même tendance à dire que c’est moins pire même si y’a quand même des trucs bizarres
LeToi
En tapant Wish sur Google, on tombe d’emblée sur l’application iOS, même si le site n’apparaît pas dans les résultats… et en plus les premiers résultats sont des résultats d’actualité, donc le site a probablement encore plus de visiteurs en ce moment grâce au buzz…
Peggy10Huitres
I Wish You a Merry Christmas …
EricARF
Wish vend de la m…e fabriquée en Chine sur base d’un cahier des charges Wish visant la plus grosse marge bénéficiaire possible. De là à interdire le référencement du site, c’est que les anomalies relevées ont dû être bien gratinées.<br /> Il y a quand même des plateformes à éviter…<br /> Si je devais commander sur Aliexpress, je me demande ce que je recevrais à la place de ce que j’ai commandé ou si ça fonctionne et combien de temps…
Space_Boy
Ce que j’ai acheté sur Aliexpress de tête:<br /> enveloppes: super bien<br /> mine Pilot Frixion: se vide trop vite (mais 50 mines pour 3€ donc je me plains pas)<br /> tapis SDB: correct<br /> module GSM 3G: super<br /> bracelets Fitbit: super<br /> Non, je suis bien content de mes achats sur Aliexpress. Faut fouiller et lire les commentaires.
Vax4
Je ne vois pas grande différence avec Gifi ou Action , Wish est un plus grand magasin selon moi . Après on interdit pas Aliexpress ? Les deux proposent des contrefaçons, c’est bien le problème pour les grandes marques.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Exotec devient la 25ème licorne française : mais que fait cette start-up au juste ?
La plateforme WordPress est-elle en perte de vitesse ?
Les marketplaces plaisent aux Français, dépassant la croissance du traditionnel e-commerce : voici pourquoi
Reconditionné : Back Market lève 450 millions pour se renforcer et développer de nouveaux services
Qonto est la plus grosse licorne française, après une levée d'un demi-milliard... mais que fait-elle ?
Qui est Ankorstore, la deuxième licorne française de l'année ?
Google et Apple sous le coup d'un recours collectif pour leur partenariat sur le moteur de recherche
L'Allemagne ouvre une enquête sur les pratiques anticoncurrentielles de Google
Apple franchit les 3 000 milliards de dollars de capitalisation boursière, une première mondiale
Fusion de géants : l'UE autorise le rachat de WarnerMedia par Discovery, mais il reste encore une étape
Haut de page