Qui est Ankorstore, la deuxième licorne française de l'année ?

10 janvier 2022 à 15h40
6
Ankorstore
© Ankorstore

Ankorstore n'aura mis que deux ans à devenir une « licorne ». La jeune entreprise française, qui met en relation les commerçants de proximité avec des créateurs, vaut désormais plus d'un milliard de dollars.

Quelques jours après PayFit , voilà que la France compte une 24e licorne, avec la place de marché virtuelle Ankorstore. L'entreprise, qui a réalisé une levée de fonds de 250 millions d'euros, est désormais valorisée à 1,75 milliard d'euros. Ankorstore permet à de petits commerçants de réaliser des commandes d'un montant minimal de 100 euros auprès des 15 000 fournisseurs, avec une livraison offerte pour toute commande supérieure à 300 euros.

Une ascension fulgurante

Ankorstore, créée en septembre 2019 par Pierre-Louis Lacoste, Nicolas d'Audiffret, Nicolas Cohen et Mathieu Alengrin, est le symbole même d'une start-up à la croissance fulgurante. Elle compte déjà 200 000 commerçants indépendants comme clients.

Le modèle économique d'Ankorstore repose sur la transaction entre les commerçants et les marques. La marketplace prélève une commission de 20 % sur les premières commandes entre les commerçants et les marques, commission qui tombe à 10 % si le commerçant commande une nouvelle fois auprès d'un même fournisseur. La start-up indique que cette commission englobe les frais de logistique et de financement.

Il y a un an, Ankorstore ne comptait qu'une vingtaine de salariés. Aujourd'hui, elle en emploie 400. D'ici un an, selon le cofondateur et codirecteur général de l'entreprise, Nicolas Cohen, elle devrait en compter entre 1 000 et 1 500. La place de marché a déjà fait un pas en ce sens en ouvrant des bureaux notamment en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni.

Source : TechCrunch

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
mrassol
la crise qui se profile dans quelques années va faire mal … tres tres mal …
norwy
J’y vois une atomisation du modèle économique d’Amazon marketplace qui a fait ses preuves.<br /> Avoir plus d’acteurs (français) qui se partagent le gâteau ne peut que aller dans le bon sens.<br /> A quoi serait dû cette crise, selon toi ?
mrassol
Tous les financiers de startup qui veulent récup les billes, les financements s’effondrent, les boites ferment les unes après les autres, effet domino… ah bah comme l’explosion de la bulle internet en 2000 en fait …
LeToi
Je sais qu’il n’y a pas de lien, mais quel est le chiffre d’affaire de cette startup pour avoir une telle valorisation ?
philouze
la valo ne repose pas sur le CA, mais sur la croissance pure (sa capacité a démontrer qu’elle agrège un futur marché immense, et qu’à ce moment là, son CA sera considérable)<br /> Amazon naissant avait un CA minable et même quand le CA a grandi, a perdu des ronds pendant 5 ans, zéro profitabilité.<br /> Google était une pompe a frique gigantesque avant de lancer Adwords.<br /> Le financement du risque c’est ça, financer du CA déjà existant c’est pour les mickey, par pour des capitaux-risqueurs, VC, fonds etc.
xryl
Une crise de foi ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
Amazon arrête de payer ses salariés en échange de commentaires positifs sur les réseaux sociaux
Cookies : après le flop du FLoC, Google tente une nouvelle approche avec Topics
Microsoft : Office et le Cloud tirent les résultats vers le haut
WordPress : 93 thèmes et plugins corrompus mettent en danger plus de 360 000 sites
2021, l'année des semi-conducteurs : le secteur a progressé de plus de 25 % malgré les pénuries
Dans son procès contre Apple, Epic ressort la carte du droit antitrust
Amazon va ouvrir une boutique dans laquelle vous serez habillé... par des algorithmes
Diablo et Call of Duty bientôt exclusifs à Xbox ? Microsoft se paye Activision Blizzard
Spendesk devient la 5e licorne française du mois ; que fait-elle ?
Haut de page