Quels sont les meilleurs MacBook Air et MacBook Pro ? Comparatif 2024

Nathan Le Gohlisse
Par Nathan Le Gohlisse, Spécialiste Hardware.
Publié le 15 mai 2024 à 10h48

Robe en aluminium, logo à la pomme sur le capot et caractéristiques aguicheuses, les MacBook Air et MacBook Pro comptent probablement parmi les gammes d'ordinateurs portables les plus racées du marché. À condition d'avoir un budget conséquent, ces derniers deviendront vite d'indispensables compagnons de voyages. Voici notre sélection des modèles à privilégier, mais également des pièges à éviter.

Le rapport qualité prix
Apple MacBook Air M3 13 pouces
Apple MacBook Air M3 13 pouces
  • La puce M3, ses performances, son efficacité énergétique
  • Travailler dans le silence absolu et sans chauffe
  • Autonomie diabolique
Le choix de la rédac'
Apple MacBook Air M3 15 pouces
Apple MacBook Air M3 15 pouces
  • Plus de puissance, SSD « amélioré » et ray-tracing supporté
  • La chauffe mieux maîtrisée qu’avant
  • Prise en charge de deux écrans externes désormais
Top du top
Apple MacBook Pro 16 (2023)
Apple MacBook Pro 16 (2023)
  • Les redoutables performances sur batterie
  • La puissance graphique qui progresse
  • Les finitions haut de gamme, le design impeccable

Adulés par les uns, décriés, parfois même moqués pour leur tarifs, par les autres, les MacBook d'Apple sont pourtant inévitables sur le marché. Leur force ? Un design identifiable au premier coup d'œil, une qualité de finition hors pair, des composants haut de gamme, des écrans Retina à se pâmer, et un système d'exploitation aux petits ognons : l'indéboulonnable macOS. Un système, qui, à lui seul, pousse bien souvent les connaisseurs à l'achat de par sa souplesse, ses fonctionnalités, son degrés de communication avec iOS ou encore sa facilité d'utilisation.

Reste que la gamme d'ordinateurs portables d'Apple est pour le moins ramassée, nous irons donc droit en but en évoquant les trois modèles actuellement disponibles au catalogue de la firme de Cupertino : les MacBook Air, MacBook Pro 13 et MacBook 16. Nous tâcherons aussi de vous guider dans les variantes à favoriser. Les options sont en effet nombreuses, mais parfois excessivement contraignantes... ou inutilement coûteuses. Sans plus tarder, commençons !

Apple MacBook Air M3 13 pouces : un excellent PC

8 /10
Les plus
  • La puce M3, ses performances, son efficacité énergétique
  • Travailler dans le silence absolu et sans chauffe
  • Autonomie diabolique
  • L’écran IPS inchangé, mais de qualité
Les moins
  • 8 Go de mémoire vive en 2024, et SSD toujours trop lent
  • Connectiques réduites, mal réparties, et la vilaine encoche
  • La lenteur du chargeur 30 W
  • Le coloris noir Minuit perpétuellement cracra

Avec son MacBook Air M3 de 13 pouces, Apple tient tout simplement l’un des meilleurs ordinateurs ultraportables du marché. Élégant, extrêmement agréable à utiliser en situation de mobilité, encore plus puissant et toujours aussi endurant, l’appareil ne souffre au final que de petits défauts relativement marginaux au regard de l’expérience globalement proposée. On attend toutefois qu’Apple fasse à l’avenir un réel effort sur la quantité de mémoire vive embarquée par défaut sur ses Mac, mais aussi sur la vitesse de leurs SSD.

Apple MacBook Air M3 15 pouces : le format 15 pouces d'Apple ne cesse de s'améliorer

8 /10
Les plus
  • Plus de puissance, SSD « amélioré » et ray-tracing supporté
  • La chauffe mieux maîtrisée qu’avant
  • Prise en charge de deux écrans externes désormais
  • Autonomie démoniaque (près de deux journées entières)
  • Clavier et trackpad parfaits, haut-parleurs de qualité, finitions irréprochables
Les moins
  • Toujours 8 Go de RAM et 256 Go de SSD seulement… à 1 600 euros
  • Le coloris noir « Minuit » reste salissant
  • Connectiques peu nombreuses et mal réparties
  • L’encoche, encore et toujours

Sans tellement le montrer, le MacBook Air 15 progresse. L’installation à son bord de la nouvelle puce M3 permet à la fois un gain de performances substantiel, mais aussi et surtout un échauffement réduit par rapport au modèle de l’an passé.

Apple a également amélioré les vitesses de transfert de son SSD sur la configuration de base, tout en nous permettant désormais de prendre en charge deux écrans externes au lieu d’un seul autrefois. Des petits pas, certes, mais qui vont dans le bon sens et que l’on aurait tort de ne pas apprécier, même si l’on aurait aimé les trouver, l’an passé, directement sur le modèle initial.

Globalement, le MacBook Air 15 reste l’un des meilleurs ordinateurs portables de 15 pouces à date. Il combine une excellente qualité d’affichage, de solides performances, une autonomie toujours aussi impressionnante… et le tout dans le plus total des silences.

On regrette en revanche qu’Apple n’ait pas profité de cette nouvelle version pour augmenter la quantité de mémoire vive et de stockage offerte par la configuration la plus « abordable » du produit. À 1 600 euros en prix de départ, nous sommes en droit d’en vouloir plus.

Apple MacBook Pro 16 (2023) : une puissance impressionnante, même sur batterie !

9 /10
Les plus
  • Les redoutables performances sur batterie
  • La puissance graphique qui progresse
  • Les finitions haut de gamme, le design impeccable
  • L’excellent écran Mini-LED
  • L’autonomie exceptionnelle à ce niveau de performances
Les moins
  • L’encoche sans Face ID, et la webcam passable
  • Le clavier toujours (un peu) bruyant
  • Le tarif prohibitif pour s’offrir la meilleure puce M3 Max

En passant sur l’architecture ARM il y a trois ans, Apple a trouvé un véritable filon pour matraquer la concurrence sur le plan de l’efficacité énergétique. Imbattable (pour l’instant) sur ce terrain, la firme continue donc d’avancer ses pions en peaufinant, génération après génération, ses puces « M » pour les doper toujours un peu plus — et muscler cette année leurs capacités graphiques.

Ce qu’il faut retenir du MacBook Pro 16 sous processeur M3 Max, c’est qu’il est actuellement le seul ordinateur portable du marché (avec son petit frère de 14 pouces) à permettre aux créatifs de travailler dans les mêmes conditions, et avec un même niveau de performances, sur batterie et sur secteur.

Une prestation impressionnante, cette année encore, qui permet à l’appareil de justifier en bonne partie son prix, d’autant qu’il se prévaut toujours d’un excellent écran Mini-LED, d'une autonomie solide et d’une qualité d’assemblage irréprochable.

Comment choisir le meilleur MacBook ?

Quel MacBook choisir ?

Le choix de votre MacBook dépend essentiellement du budget que vous souhaitez lui consacrer. Les derniers modèles sont plus chers mais vous permettent de faire tourner des logiciels très gourmands en énergie sur de plus longues périodes. Si vous souhaitez vous munir d’un MacBook essentiellement pour naviguer sur internet et utiliser des logiciels de bureautique basique comme Word, Indesign ou encore Excel, tournez-vous vers l’entrée de gamme.

Quel MacBook choisir pour un étudiant ?

Pour un étudiant, nous vous recommandons de choisir un MacBook disposant d’une excellente autonomie, d’un clavier très confortable et d’un fonctionnement le plus silencieux possible. En bref, de choisir le partenaire idéal pour des longues après-midi en amphi.

Si l'étudiant a qui est destiné le MacBook va essentiellement se servir de logiciels de bureautique basiques et d'internet (comme l'écrasante majorité des étudiants), nous vous recommandons de vous tourner vers un MacBook d'entrée de gamme.

Écran Retina, une bonne chose ? (Oui.)

Depuis quelques années, Apple a généralisé son propre label d'écrans, Retina, dans ses gammes d'ordinateurs (portable et fixe), mais aussi sur ses moniteurs. L'objectif ? Proposer quoi qu'il advienne une densité de pixels minimale (en ratio diagonale/définition) pour une finesse d'affichage optimale. Les écrans d'Apple profitent ainsi, presque tous, d'une résolution 2K au minimum... et disposent même dans certains cas de dalles 3K, 4K, voire 5K. Seul l'iMac 21,5 pouces fait exception à la règle avec son écran 1080p non Retina.

De manière concrète, en optant pour un iMac ou un MacBook récent, vous vous assurez d'obtenir une excellente qualité d'image grâce au cahier des charges d'Apple en la matière. Outre la définition, ce cahier des charges s'étend aussi à la calibration des couleurs (censées être les plus naturelles possible), à la luminosité et au taux de contraste.

Notez qu'actuellement Apple utilise exclusivement des dalles IPS pour ses écrans (même le très récent et très luxueux Pro Display XDR en est équipé). Une technologie d'affichage que la firme prévoit cependant de remplacer par des dalles Mini LED sur ces prochains appareils, attendus en fin d'année 2020. Si vous êtes prêts à attendre un peu pour acheter un MacBook Pro, la firme devrait notamment lancer un nouveau MacBook Pro 16 Mini LED et un MacBook Pro de 14,1 pouces doté, lui aussi, de ce nouveau type d'écrans. La qualité d'image devrait (logiquement) s'en trouver améliorée.

Attention par contre, les anciens appareils d'Apple, que l'on trouve massivement en occasion ou en offre reconditionnés, ne profitent pas tous d'écrans Retina. C'est par exemple le cas du (toujours populaire) MacBook Air d'ancienne génération qu'Apple commercialisait, encore l'année dernière, à tarifs réduits.

Claviers « Papillon », c'est quoi ?

Nous en avons brièvement parlé plus haut, les claviers papillon équipent les ordinateurs portables d'apple depuis près de 5 ans. Le MacBook 12 pouces (aujourd'hui retiré du catalogue d'Apple) en profite, au même titre que les MacBook Air et MacBook Pro 13. Comme nous l'avons expliqué, le MacBook Pro 16 dispose, lui, d'un clavier de nouvel génération repensé et censé être plus robuste... ce qui semble être le cas, mais seul le temps nous le dira. Plus récemment, le MacBook Air édition 2020 en était lui aussi pourvu.

Si Apple s'est débarrassé de son clavier papillon, ce n'est pas par hasard. La firme a eu tous les problèmes du monde avec ce dernier. Après des plaintes en recours collectif aux États-Unis, des retours massifs en SAV, et une image de marque qui commençait à s'en trouver ternie, la firme a jeté l'éponge.

Apple avait pourtant tenté à trois reprises d'améliorer la fiabilité de ce clavier ultra plat conçu pour permettre une frappe extrêmement légère et donc confortable. Des pièces de silicone avaient notamment été ajoutées sous les touches pour éviter le passage de crasses et de poussières dans les mécaniques... mais rien n'y a fait. Encore aujourd'hui, les MacBook Air (2018) et MacBook Pro 13 (et 15) souffrent de la fragilité de leur clavier. Un point qui pourrait tout à fait dissuader certains acheteurs. Surtout ceux qui utilisent leur machine pour écrire en quantité.

Quels processeurs privilégier ?

La question est toujours épineuse et se rapporte pour l'essentiel à votre utilisation d'un ordinateur portable. Apple a simplifié son offre en proposant des puces très basse consommation à deux cœurs (Intel Core i3) sur ses MacBook Air 2020 entrée de gamme. Ces dernières permettent une bonne autonomie, chauffent peu (parfait pour des appareils silencieux) et suffisent largement en surf et utilisation bureautique/multimédia. Il ne faudra malheureusement pas leur en demander beaucoup plus.

Comme évoqué plus haut, les MacBook Pro 13 disposent pour leur part de processeurs à quatre cœurs (Core i5 par défaut et i7 en option). Plus performants, il permettent d'ouvrir la porte à des activités plus variées (retouche photo, montage vidéo léger...) et permettent à l'appareil de se montrer plus polyvalent. Ce gain de puissance se fait toutefois au détriment du silence (le MacBook Pro 13 peut faire pas mal de bruit lorsque ses ventilateurs se déclenchent) et de l'autonomie (un peu plus faible). À partir de 1 499 euros les MacBook Air de dernière génération peuvent eux aussi profiter de puces à quatre cœurs (Core i5 et i7 en option), mais ces dernières se contentent de fréquences moins importantes.

Avec les MacBook Pro 16, Apple propose des Intel Core i7 à six cœurs et des Core i9 à huit cœurs pour des performances nettement supérieures. Le prix s'envolent, mais l'on profite d'un niveau de puissance suffisant pour s'attaquer à des tâches lourdes, voire intensives en situation de mobilité. Apple a par ailleurs corrigé les problèmes de surchauffe observés sur le MacBook Pro 15 équipé d'un Core i9. Une excellente nouvelle. À noter enfin que le MacBook Pro 16 embarque pour sa part des puces graphique dédiées ayant un impact substantiel en montage vidéo et en retouche photo. Un ajout rendu possible par le format de l'appareil, nettement plus imposant (mais aussi plus encombrant) que le MacBook Pro 13, par exemple.

Par Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware

Passionné de nouvelles technos, d'Histoire et de vieux Rock depuis tout jeune, je suis un PCiste ayant sombré corps et biens dans les délices de macOS. J'aime causer Tech et informatique sur le web, ici et ailleurs. N’hésitez pas à me retrouver sur Twitter !

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Nos experts recommandent des produits et services technologiques en toute indépendance. Si vous achetez via un lien d’affiliation, nous pouvons gagner une commission. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. En savoir plus