PC Portable : le comparatif des meilleurs modèles Gigabyte en 2020

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
19 juin 2020 à 11h50
0
Le meilleur pour jouer
Le meilleur pour travailler
Le meilleur pour jouer sans concessions
Gigabyte AORUS 5
+ Les performances du Core i7-10750H et de la GTX 1660 Ti
+ L'écran 144 Hz
+ Les possibilités d'upgrade en matière de stockage
Gigabyte AERO 17 HDR XB
+ Les performances
+ La qualité de l'écran 4K
+ Le confort de frappe du clavier rétro éclairé
Gigabyte AORUS 15G
+ Core i9-10980HK & RTX 2080 SUPER pour un monstre de puissance
+ Écran 240 Hz
+ Wifi 6 via une puce Killer Wi-Fi 6 AX1650
Connu en premier lieu pour ses composants informatiques, Gigabyte s'est diversifié pour rejoindre ses compatriotes ASUS et MSI (entre autres) sur le marché des laptops gaming. La firme y lance chaque année quelques dizaines de modèles, regroupés sous l'égide des gammes AORUS et AERO.

Cartes-mères, cartes graphiques, mini-PC, ordinateurs de bureau, moniteurs et périphériques PC, mais aussi serveurs, solutions d'IA ou encore de Cloud, Gigabyte est une marque touche à tout. En marge de ces secteurs, le taïwanais Gigabyte est aussi très présent sur le secteur du PC portable hautes performances. Pas d'ultraportables ici, que du lourd et du puissant... que ce soit pour les joueurs ou les professionnels en quête d'une machine efficace en montage vidéo, calcul 3D ou retouche photo.

Nous avons parcouru les gammes AORUS (Gaming) et AERO (Création) proposées par Gigabyte en 2020 pour vous dresser une sélection de trois machines sortant du lot pour jouer sans se ruiner, travailler et jouer sans concessions aucune. Inutile de traîner plus, attaquons nous à la question des meilleurs PC portables Gigabyte actuellement disponibles.

1. Gigabyte AORUS 5 : l'appareil abordable pour les gamers raisonnables

Gigabyte Aorus 5.jpg


Les plus
+ Les performances du Core i7-10750H et de la GTX 1660 Ti
+ L'écran 144 Hz
+ Les possibilités d'upgrade en matière de stockage
Les moins
- Design peu audacieux
- Autonomie limitée
- Un port USB 2.0 qui aurait pu laisser sa place à du 3.2
Sur le marché du laptop gaming, la plupart des constructeurs se livrent à un exercice parfois délicat : délivrer des machines « abordables » sur un segment pourtant très axé sur la surpuissance des composants, et caractérisé par des tarifs qui dépassent bien des fois le seuil des 2000 euros avec allégresse. ASUS a ainsi ses PC portables gaming « entrée de gamme » TUF, Acer ses Nitro, et Dell ses G5 15 (par exemple). Gigabyte, lui, peut faire valoir les qualités de son AORUS 5, décliné cette année en trois versions distinctes.

Le modèle que nous avons retenu pour cette sélection est le AORUS 5 SB, proposé en ligne aux environs de 1600 euros à l'heure où nous rédigeons ces lignes, et équipé, pour cette gamme, de la configuration qui nous semble la plus pertinente. Nous retrouvons ici un Core i7-10750H épaulé de 16 Go de RAM (DDR4 - 2933 MHz) et d'une vaillante GTX 1660 Ti. Côté stockage, 512 Go de SSD au format M.2... mais ce n'est pas tout ! Gigabyte a sur cet appareil le bon goût de nous donner les moyens d'étendre généreusement cette capacité initiale, au travers d'un slot M.2 et d'un emplacement pour SSD ou HDD SATA au format 2,5 pouces laissés vacants. De quoi mettre en place une copieuse capacité de stockage, recycler du matériel dont l'utilisateur disposerait déjà, et permettre des configurations RAID, pour les connaisseurs.

Processeur Intel de dernière génération et écran 144 Hz

Nous l'avons dit, pour animer son AORUS 5, Gigabyte mise sur un Core i7-10750H. De quoi s'agit-il ? Tout simplement d'un des tous derniers processeurs d'Intel, lancé en avril 2020, mais aussi d'un des plus puissants du marché basse consommation à l'heure actuelle. Avec ses 6 cores et 12 threads cadencés entre 2,6 et 5,0 GHz, le bougre est capable de calculs puissants et d'excellentes performances en jeu comme en montage vidéo, par exemple, même s'il est âprement concurrencé sur ce terrain par les derniers processeurs Ryzen 4000 « Renoir » d'AMD.

Avec, lui la GTX 1660 Ti de NVIDIA donne son meilleur pour une expérience plaisante et sans concession particulière en 1080p (exception faite du ray tracing dont il faudra ici se passer), la définition native de l'écran de l'AORUS 5. Cette dalle LCD IPS de 15,6 pouces a par ailleurs l'avantage de profiter d'un balayage 144 Hz pour une expérience au poil sur les titres compétitifs (Fortnite, CS: Go, Overwatch...). Un atout qui a aussi du sens en bureautique, surf et multimédia puisqu'il permet globalement un sentiment assez grisant de fluidité. Essayer le 144 Hz, c'est l'adopter, quelque soit le type d'utilisation que l'on a d'un ordinateur.

Connectique généreuse, autonomie riquiqui...

Autre avantage de l'AORUS 5 : sa connectique généreuse, axée sur 1 port RJ-45, 1 sortie HDMI 2.0, 1 port USB 2.0 Type-A, 1 port USB 3.2 Gen 1 Type-A, 1 port USB 3. 2 Gen 2 Type-A, 1 sortie DisplayPort 1.4 Type-C sur prise USB 3.2 Gen 2, 1 lecteur de cartes SD et un combo micro-casque. La connectivité s'appuie pour sa part sur une carte AX200 d'Intel compatible Wifi 6 et Bluetooth 5.

Attention par contre à bien prendre en compte l'un des défauts les plus importants de ce genre d'appareils : leur autonomie limitée. Avec sa petite batterie d'à peine 49 Wh, l'AORUS 5 aura bien du mal à tenir plus de 4 à 5 heures avant de demander à être raccordé à la prise secteur. Un problème qu'il est toutefois loin d'être le seul à avoir. À tarifs égaux, les appareils de la concurrence sont accablés du même souci.

Notons enfin le manque assez criant d'originalité dans le design de ce produit. Gigabyte nous a certes épargné l'esthétique « gaming » tapageuse (seul le clavier RGB nous rappelle que l'on est bien sur un PC ciblant avant tout les joueurs), mais seulement au profit d'un châssis mastoc, assez anodin. Dommage !

L'avis de Clubic :

Puissant, bien équipé, polyvalent et pas trop coûteux (toutes proportions gardées) l'AORUS 5 est un bon PC portable gaming. La puissante de son processeur et sa carte graphique en font une bonne option même si, pour ce prix, ASUS propose de son côté son TUF Gaming A15, sous processeur AMD Ryzen 7 4800H et RTX 2060, pour une force de frappe légèrement supérieure, notamment en montage vidéo.

On saluera ici l'extension de stockage possible sur la machine de Gigabyte, au même titre que la présence d'un écran 144 Hz. Dommage toutefois que le constructeur néglige (comme ses concurrents) l'autonomie sur ce type d'appareils et que le produit en lui même ne profite pas d'un design un peu plus audacieux. Rien de rédhibitoire cependant.

2. Gigabyte AERO 17 HDR XB : la splendeur de la 4K au service des créatifs

Gigabyte Aero 17 HDR.jpg


Les plus
+ Les performances
+ La qualité de l'écran 4K
+ Le confort de frappe du clavier rétro éclairé
Les moins
- La piètre qualité de la webcam
- Le système de dissipation trop bruyant
-Une partie audio perfectible
Testé par nos soins début mai, l'AERO 17 HDR a tout du PC taillé pour la création de contenus. Redoutable en montage, en retouche et accessoirement tout à fait apte en jeu, l'appareil profite de composants de toute dernière génération pour s'imposer... et d'un excellent écran 4K calibré en usine par Gigabyte pour séduire les utilisateurs les plus exigeants en termes de qualité d'image.

Par rapport au AERO 15 que nous avions pu passer en revue l'automne dernier, l'AERO 17 HDR perd la sublime dalle AMOLED 4K signée Samsung que Gigabyte avait alors choisi, mais gagne en échange une carte graphique de toute nouvelle génération : la RTX 2070 SUPER, plus puissante de 15% environ par rapport à la RTX 2070 MaxQ que nous connaissions jusqu'ici. On retrouve néanmoins un écran 4K IPS d'excellente facture, certifié X-Rite Pantone et capable de restituer à 100% l'espace colorimétrique Adobe RGB. Comme nous l'avons souligné dans notre test de l'engin, cet écran Ultra HD de 17,3 pouces profite d'une restitution colorimétrique de haute volée et d'une luminance maximale particulièrement satisfaisante, puisque mesurée à plus de 500 nits.

Des performances de haut vol pour du montage en 4K

Nous n'en avons pas encore parlé, mais Gigabyte propose trois choix de processeurs pour accompagner la RTX 2070 SUPER sur ce modèle : les Core i9-10980HK, i7-10875H ou i7-10750H. Le modèle que nous avions reçu en prêt était équipé du Core i7-10875H pour une expérience très convaincante en montage vidéo 4K. Aidé de l'accélération GPU, la réalisation de vidéo en Ultra HD s'effectuait sans anicroche, avec un encodage nécessitant à peine plus d'une minute de calcul par minute de contenu... et le tout à partir de 55 Go de fichiers 4K stockés sur les 512 Go de SSD de l'appareil. Une capacité qu'il est possible d'étendre facilement grâce à un emplacement M.2 NVMe laissé vide sur la carte mère.

Côté RAM, on peut ici compter sur 8, 16, 32 ou 64 GO de DDR4 2666 MHz en dual channel. De quoi s'équiper, à la carte, de la quantité de mémoire vive dont on a besoin... et la remplacer facilement à l'avenir si le besoin s'en fait sentir.

Une machine RTX Studio

Notons enfin que l'AERO 17 HDR fait partie de la famille grandissante des machines RTX Studio. Ce label, pensé par Nvidia, regroupe sous une seule appellation des PC portables taillés pour les professionnels, tant sur le plan matériel que logiciel. Sur cette lignée, Nvidia propose en effet des drivers pensés spécialement pour permettre aux composants de tirer le meilleur parti des logiciels de montage, de rendu 3D ou de retouche photo les plus courants. Ici le gaming est donc laissé entre parenthèse au profit des utilisations professionnelles avancées.

Très convaincant, le laptop de Gigabyte n'en présente pas moins quelques défauts, à commencer par un clavier aux touches pas entièrement rétroéclairées, gênantes dans certains cas. On déplore aussi la qualité d'image très passable de la webcam 720p ici proposée, tout comme l'autonomie très faiblarde de l'engin. Difficile ici de dépasser les 3h30 en utilisation bureautique et le seul des 2h30 en lecture vidéo sous Netflix. Rien d'étonnant au regard de la luminosité importante de la dalle 4K et de la gourmandise des composants de l'AERO 17 HDR. L'expérience audio est par ailleurs assez mauvaise sur l'AERO 17, qui se contente de haut-parleurs passables, ne disposant pas de basses ou presque et laissant trop de place à des médiums surreprésentés.

L'avis de Clubic :

Conçu de A à Z pour les professionnels les plus exigeants, l'AERO 17 HDR profite de performances de haute volée, d'un suivi logiciel au petits ognons grâce au label RTX Studio et d'un écran Ultra HD très convaincant, calibré en usine par Gigabyte. On regrette simplement l'absence d'option pour une dalle OLED, que le fabricant proposait pourtant l'année dernière encore sur son modèle 15 pouces.

Pour le reste, les défauts sont peu nombreux ici, à l'exception (mais c'était attendu) d'une autonomie toute relative et d'une partie son inégale (le casque est à privilégier). Rien de trop contrariant compte tenu de l'utilisation visé.

3. Gigabyte AORUS 15G : quand gaming rime avec sobriété

Gigabyte Aorus 15G.jpg


Les plus
+ Core i9-10980HK & RTX 2080 SUPER pour un monstre de puissance
+ Écran 240 Hz
+ Wifi 6 via une puce Killer Wi-Fi 6 AX1650
Les moins
- Ventilation bruyante
- Prix !
- Stockage trop juste par défaut
Annoncé en avril dernier à un tarif conseillé de 3300 euros l'AORUS 15G YB (9FR2430MP) peut se gausser de compter ni plus ni moins parmi les ordinateurs portables les plus puissants du marché. À ce prix, Gigabyte ne fait plus aucune concession sur les composants et se tourne sans faiblir vers ce qui se fait de mieux en 2020. Heureusement, des variantes plus abordables de l'appareil, proposées dès 2000 euros environ, sont également disponibles.

Pour ce comparatif, nous nous focaliserons toutefois sur le modèle le plus performant de l'AORUS 15G. Ici, tous les curseurs sont poussés aux maximum, à commencer par la question du processeur. Pas de chichi, Gigabyte mise ainsi sur un Core i9-10980HK. Il s'agit tout simplement du processeur basse consommation le plus performant proposé par Intel, avec un TDP de 45 W et 8 cores / 16 threads au compteur, cadencés entre 2,4 et 5,3 GHz. Ultra puissante, cette puce se montre parmi les plus à l'aise du marché en montage vidéo lourd et calcul, tandis que le gaming n'est plus qu'une simple formalité. Elle est ici épaulée par 32 Go de DDR4 2666 MHz via deux canaux. Attention par contre au stockage, limité à 512 Go de SSD M.2 seulement. C'est très insuffisant compte tenu du prix de l'appareil, mais cette capacité est heureusement extensible.

RTX 2080 SUPER au menu... pour du ray tracing à fond les manettes

Vous aimez les ombres réalistes, les reflets les plus subtiles et les effets de lumière les plus détaillés ? La RTX 2080 SUPER est là pour vous servir. Avec elle, le ray tracing de NVIDIA s'exécute à pleine valve, sans aucune restriction en Full HD, définition native de l'écran du AORUS 15G. À vrai dire, le nouveau GPU MaxQ haut de gamme de Nvidia est normalement fait pour permettre l'activation du DXR sur des définition bien plus élevées (1440p voire même 4K). Jouer en 1080p avec le ray tracing à fond ne sera donc pas un problème ici, mieux, vous pourrez le faire à (beaucoup) plus de 60 images par secondes.

Et pour cause, on retrouve ici une dalle IPS Full HD 240 Hz de 15,6 pouces. Certifiée X-Rite Pantone (pour une restitution des couleurs fidèle) et de type IGZO (technologie portée par Sharp), cet écran permettra à la RTX 2080 SUPER de s'exprimer pleinement en dépit de la chauffe occasionnée sur l'appareil par une telle puissance de feu. Attendez vous à devoir utiliser un casque pour oublier le cri des ventilateurs. On en attendait pas moins sur une machine dotée d'une pareille configuration, très à l'aise par ailleurs en eSport.

Clavier mécanique et puce Wifi Killer AX

Côté connectique, Gigabyte fait le choix de l'exhaustivité avec 2 ports USB 3.2 Gen1 (Type-A), 1 port Thunderbolt 3 (Type-C), 1 sortie HDMI 2.0, 1 sortie vidéo mini DP 1.4, 1 prise casque 3.5mm, 1 lecteur de carte SD UHS-II, et 1 port RJ-45 (porté par un contrôleur Killer Ethernet E2600). La connectivité est quant à elle assurée par une puce Killer Wi-Fi 6 AX1650, très populaire et efficace sur les appareils voués au jeu vidéo.

Difficile enfin de ne pas évoquer la présence d'un clavier mécanique sur l'AORUS 15G, qui pourra ainsi se prévaloir d'une réactivité accrue en jeu par rapport à un clavier chiclet traditionnel. Une excellente nouvelle en soi, d'autant que sa présence est d'actualité sur toute la lignée 15G, y compris en « entrée de gamme ».

L'avis de Clubic :

Véritable monstre de puissance dans sa version la plus coûteuse, l'AORUS 15G est l'un des meilleurs PC portable gaming du marché grâce à des composants de haute volée et une fiche technique qui ne souffre d'aucun véritable point faible... à l'exception du stockage, sous-dimensionné, mais extensible en option ou soi-même avec un peu d'huile de coude.

La présence d'une dalle 240 Hz est un plus pour les amateurs d'eSport et de titres compétitifs, tandis que le duo RTX 2080 SUPER / Core i9-10980HK se montre capable de digérer sans le moindre problème n'importe quel titre en dépit d'une ventilation assez audible. Vous cherchez une machine capable d'animer Cyberpunk 2077 en situation de mobilité, vous n'aimez pas faire dans la concession (et vous avez les moyens) ? Eh bien l'AORUS 15G vous tend les bras et devrait vous servir fidèlement pendant plusieurs années.

Comment choisir son ordinateur portable Gigabyte ?


Quel processeur ?

Acheter un PC portable gaming en 2020 a tout du timing parfait. Pourquoi ? Parce qu'Intel n'est plus seul dans la place. Loin de là. Lancés en mars dernier, les processeurs Ryzen 4000 35-45 watts d'AMD arrivent à un niveau de performance égal ou presque à celui des puces Intel équivalentes de 10ème génération (lancées en avril). De manière générale, ces nouveaux processeurs Ryzen 4000 parviennent ainsi à battre l'offre d'Intel en calcul multi-threadé et obtiennent donc un avantage sérieux sur Intel en montage vidéo et modélisation 3D, par exemple. Avec des performances légèrement supérieures en single-thread — et donc en jeu —, Intel conserve une légère longueur d'avance sur son rival rouge, mais peut-être plus pour très longtemps au train où vont les choses.

Pour l'utilisateur, le bénéfice de cette situation est énorme. L'année dernière encore le marché était très déséquilibré avec peu de références AMD et des processeurs Ryzen 3000 intéressants, certes, mais toujours en retard. Cette année, l'équilibre est de retour dans la force, n'en déplaise à Intel qui profitait jusque là d'une situation de quasi monopole sur le terrain des machines pour les joueurs et les créatifs.

Pour répondre à la question initiale, tout dépend comme à chaque fois de vos attentes. Si vous cherchez à jouer occasionnellement sur votre ordinateur portable ou que vous êtes prêt à faire quelques concessions quant à la puissance développée par le processeur, alors un Core i5-10300H ou un Ryzen 5-4600H, par exemple, suffiront.

Pour une utilisation plus avancée ou pour du gaming sans concession, visez un Core i7-10750H, ou mieux : un i7-10875H, un peu plus performant encore. Les Ryzen 7-4800H et Ryzen 9-4900H/HS sont également de très bonnes alternatives chez AMD, notamment si vous voulez réaliser du montage vidéo sur laptop. Très puissants les Core i9-10980HK arrivent sur le haut du panier en jeu, mais au prix d'une chauffe souvent plus marquée (et pas toujours bien maîtrisée), et sont installés sur des machines nettement plus coûteuses.

Quelle carte graphique privilégier pour jouer

Si sur laptop l'offre en matière de processeurs s'est grandement enrichie ces derniers mois grâce à AMD, le secteur des cartes graphiques à basse consommation pour PC portables est encore et toujours dominé — et de très loin — par Nvidia, tant en termes de représentation sur les machines disponibles que sur le plan technique.

À moins de vouloir acheter un MacBook Pro 16 (et donc d'être obligé de se tourner vers un GPU dédié AMD), difficile de vraiment recommander les cartes graphiques d'AMD sur laptop, sauf peut-être en entrée de gamme sur certaines références proposées à bas coût.

Pour jouer à des titres compétitifs en 1080p, les GTX 1650 et 1660 Ti s'imposent, avec une préférence pour la 1660 Ti qui se montre nettement plus véloce et permettra de passer le cap des 100 FPS sur certains titres eSport. Parfait pour donner du grain à moudre à une dalle 144 Hz, par exemple... À condition toutefois de ne pas avoir envie de tester le ray-tracing.

Pour profiter des jolis effets popularisés par Nvidia, il faut obligatoirement se tourner vers les GeForce RTX qui sont les seules capables de gérer le ray tracing correctement. En 1080p, les RTX 2060 et 2070 feront du bon travail. La RTX 2070 SUPER est aussi très intéressante à prendre en compte parce qu'elle profite d'un chouette coup de fouet en termes de performances par rapport à la RTX 2070 « classique ».

Opter pour les RTX 2080 / 2080 SUPER n'aura vraiment du sens que pour jouer avec une très haute fréquence de rafraîchissement sans faire la moindre concession côté réglages ; ou pour jouer en 4K sur laptop dans de bonnes conditions. Une définition qui n'est de toute façon pas plébiscitée par les constructeurs sur les machines pensées avant tout pour le jeu.

Quel écran privilégier sur laptop gaming ?

Difficile de faire l'impasse sur le 144 Hz (ou plus) en 2020... et c'est une bonne chose. La plupart des machines gaming lancées cette année intègrent un écran à haute fréquence de rafraîchissement, souvent par défaut, sinon en moyennant un tarif légèrement revu à la hausse. L'intérêt ici est de profiter d'un surplus de fluidité en jeu, mais aussi sur le bureau ou en navigation sur le web. Une excellente pioche, y compris pour ceux qui ne s'intéressent pas à l'eSport. Nous avons toutefois tendance à estimer les dalles 240 Hz et 300 Hz assez superflues pour le grand public. Elles se destinent surtout aux joueurs les plus attirés par l'eSport et encore... ces fréquences de balayages ne sont pas soutenues par tous les jeux vers lesquelles elles se destinent pourtant.

Les technologies Nvidia G-Sync et AMD Freesync (plus rare sur ordinateur portable) sont par ailleurs un plus pour accroître le sentiment de fluidité en jeu. Un lissage plus que bienvenu, qui n'est malheureusement disponible que sur les machines haut de gamme le plus souvent.

Côté définition, et nous l'avons vaguement évoqué plus haut, le 1080p Full HD domine toujours les débat sur le marché, et cette définition est suffisante, selon nous, pour jouer sur des écrans de 15,6 ou 17,3 pouces. Peu courant sur laptop, le 1440p pourrait être intéressant, mais en l'état les constructeurs optent le plus souvent pour des dalles 4K proposées en option. Très coûteuses, ces dernières implique obligatoirement une carte graphique haut de gamme pour être rentabilisées en jeu...

Dernier point, celui de la technologie d'affichage. Désormais, l'IPS règne en maître, avec des angles de vision très ouverts, des couleurs souvent justes et de bonne capacités théoriques en termes de luminosité. Le TN, de plus en plus marginal conserve pour lui l'avantage de la réactivité, tandis que les dalles VA peuvent mettre en avant un meilleur contraste.

Trop coûteux, l'OLED est rare sur les laptop gaming, il permet pourtant la meilleure qualité d'affichage, mais au prix d'un marquage possible sur le long terme (éléments d'affichage fixes, comme des logos ou la barre de tâche de Windows, qui restent « imprimés » sur la dalle) et de fréquence d'affichage bien moins hautes. Selon nous, en 2020, l'IPS est le meilleur compromis sur les PC portables taillés pour le jeu... en attendant peut-être la démocratisation des écran MiniLED, très prometteurs !


Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits. Nous les testons ou, lorsque ce n'est pas possible, étudions les avis argumentés de sites faisant autorité.

Les meilleurs produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.
Modifié le 19/06/2020 à 11h56
0
0
Partager l'article :
scroll top