Comparatif des meilleurs PC portables HP (2020)

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 novembre 2020 à 16h19
0

HP fait figure d'incontournable sur le marché du PC portable. Très présent en France, et sur peu ou prou tous les segments tarifaires, le constructeur américain s'attache depuis quelques années à lancer des appareils au design un peu différent de la concurrence. Voyons voir quels sont les meilleurs laptops de la marque en 2020.

Le meilleur pour voyager

HP Envy 13 (aq1011nf)

Le meilleur pour voyager

  • Design réussi et châssis compact
  • Bonnes performances du duo Core i7-10510U / Nvidia GeForce MX250
  • Autonomie convenable
Le meilleur pour travailler

HP Pavilion 15 (cs3022nf)

Le meilleur pour travailler

  • Bonne configuration
  • Autonomie correcte
  • Connectique complète
Le meilleur pour jouer

HP OMEN 15-dh0016nf

Le meilleur pour jouer

  • Ecran 144 Hz
  • Une fiche technique tournée vers le gaming avec d'excellentes performances
  • Un clavier rétro-éclairé idéal lors des sessions nocturnes

Pilier du marché laptop depuis près de 20 ans, HP a réussi à tenir bon face à la concurrence acharnée des marques chinoises et taïwanaises, à l'instar de son compatriote Dell, tout en se maintenant au rang des plus gros poissons du marché PC l'année dernière. Selon Gartner et pour le dernier trimestre 2019, HP trônait ainsi en seconde place des plus gros vendeurs de PCs au monde, juste derrière le chinois Lenovo. Nous avons sélectionné les trois meilleurs PC portables de HP pour voyager, travailler et jouer.

1. HP Envy 13 (aq1011nf)

HP Envy 13 (aq1011nf) Le meilleur pour voyager
  • Design réussi et châssis compact
  • Bonnes performances du duo Core i7-10510U / Nvidia GeForce MX250
  • Autonomie convenable
L'ordinateur élégant et nomade

Bonne option que l'Envy 13 de HP. L'appareil profite d'une configuration intéressante qui fait de lui une machine polyvalente proposée à partir de 1099 euros en modèle i5 et dès 1399 euros en i7. Une somme justifiée, surtout pour le modèle i5, qui nous paraît déjà bien équilibré en termes de fiche technique. Nous retenons néanmoins le modèle i7, plus puissant, pour cette sélection.

L'ordinateur élégant et nomade

Bonne option que l'Envy 13 de HP. L'appareil profite d'une configuration intéressante qui fait de lui une machine polyvalente proposée à partir de 1099 euros en modèle i5 et dès 1399 euros en i7. Une somme justifiée, surtout pour le modèle i5, qui nous paraît déjà bien équilibré en termes de fiche technique. Nous retenons néanmoins le modèle i7, plus puissant, pour cette sélection.

Tout le monde essaye de grignoter une part du beau gâteau qu'est devenu le marché des ultraportables, certains avec succès, d'autre moins. Avec son Envy 13, HP fait heureusement partie de la première catégorie. La gamme Envy, qui gagne de plus en plus en intérêt au détriment parfois de la gamme Spectre, s'offre ainsi un chouette ordinateur aux mensurations compactes et à la fiche technique bien garnie.

Le modèle que nous avons retenu pour cette sélection (13-aq1011nf) est proposé à 1399 euros sur le site officiel de HP. Il embarque un processeur Intel Core i7-10510U (4 cores / 8 threads cadencés entre 1,80 et 4,90 GHz) doublé d'une carte graphique dédié GeForce MX250 signée Nvidia. Un ensemble, couplé ici à 16 Go de mémoire vive (SDRAM DDR4-2400) et à 1 To de SSD (M.2 NVMe), taillé pour la bureautique, le multimédia et les tâches un peu plus lourdes, comme le montage vidéo occasionnel ou la retouche photo... à condition toutefois qu'elle restent occasionnelles. Il sera aussi possible de jouer à certains jeux peu gourmands ou orientés eSport sur l'appareil, à condition de rester raisonnable sur les paramètres graphiques.

Une autre version proposée à partir de 1099 euros... et déjà bien équipée.

Pour les budgets un peu plus serré, notons que le HP Envy 13 est proposé à partir de 1099 euros, mais cette fois au travers d'une configuration un peu plus modeste, axée sur un Intel Core i5-10210U et 8 Go de mémoire vive. Une option qui mérite aussi d'être étudiée, d'autant que le SSD se maintient à une capacité de 512 Go, suffisante pour la majorité des utilisateurs sur ce type d'appareil, voué à la mobilité.

Pour proposer son ultraportable juste au dessus de la barre des 1000 euros (parfois moins en ligne, chez les revendeurs tiers), HP est toutefois contraint de faire quelques concessions. Elle se font ici en matière d'affichage. Loin d'être mauvaise, la dalle IPS WLED 1080p (13,3 pouces) sélectionnée par HP se limite à une couverture colorimétrique 72% NTSC, ce qui n'est pas nécessairement brillant. On regrettera aussi que la luminosité de l'écran se contente de 300 nits, ce qui est le minimum pour rester lisible dans une pièce bien éclairée ou en extérieur. Le format 16:9 est aussi à déplorer, puisqu'il ne permet pas le même confort que les dalles 16:10 ou 3:2 adoptées de plus en plus souvent sur le marché des ultraportables.

Deux prises USB Type-A, la bonne nouvelle qu'on attendait plus sur ultraportable !

Côté connectique, l'Envie 13 s'arme d'un port USB Type-C 3.1 Gen 1 (supportant une vitesse de transfert de 5 Gbit/s, l'alimentation, et l'affichage en DisplayPort 1.2), deux ports USB Type-A 3.1 Gen 1, une prise Jack 3,5 mm et un lecteur microSD. La présence de deux port USB Type-A est une vraie bonne nouvelle, puisqu'en voie de disparition sur ce type de machine. Le design du châssis aura permis leur intégration pour le plus grand plaisir des ennemis des adaptateurs USB-C. Dommage par contre qu'on ne trouve ici aucune connectique Thunderbolt 3, de plus en plus courante sur les appareils proposés à plus de 1000 euros, comme le Dell XPS 13, l'un des rivaux de notre Envy 13. On obtient par contre un modem de dernière génération Wifi 6 pour une connectivité en phase avec les nouveautés actuelles.

Côté autonomie, il faut compter sur une batterie 4 cellules de 53 Wh. HP annonce qu'elle peut animer son ultraportable pendant un maximum de 18 heures 15 en lecture vidéo. Une estimation largement exagérée, tablez plutôt sur 8 à 9 heures sur batterie dans le meilleur des cas, ce qui reste correcte au regard de ce que propose actuellement la concurrence.

Un point enfin sur les dimensions de l'Envie 13. Ce dernier se contente de mensurations n'excédant pas les 30,7 x 21,15 x 1,47 cm. À quelques millimètres près, nous sommes donc bien sur le même gabarit qu'un MacBook Pro 13 ou qu'un XPS 13, par exemple, pour un poids de 1,17 kilos... soit plus léger que ses concurrents !

2. HP Pavilion 15 (cs3022nf)

HP Pavilion 15 (cs3022nf) Le meilleur pour travailler
  • Bonne configuration
  • Autonomie correcte
  • Connectique complète
Un compagnon de travail armé des dernières puces Intel

Le Pavilion 15 est une bonne machine bureautique et multimédia, qui saura convaincre les étudiants, notamment, avec un processeur de dernière génération et une carte graphique dédiée suffisante pour du jeu occasionnel en Full HD, mais aussi une connectique complète. On regrette par contre la présence d'un écran peu lumineux et aux couleurs peu fidèles. Rien de gravissime, d'autant plus pour une machine proposée dès 600 euros en version i3.

Un compagnon de travail armé des dernières puces Intel

Le Pavilion 15 est une bonne machine bureautique et multimédia, qui saura convaincre les étudiants, notamment, avec un processeur de dernière génération et une carte graphique dédiée suffisante pour du jeu occasionnel en Full HD, mais aussi une connectique complète. On regrette par contre la présence d'un écran peu lumineux et aux couleurs peu fidèles. Rien de gravissime, d'autant plus pour une machine proposée dès 600 euros en version i3.

Trouver le bon équilibre entre performances des composants et prix n'est pas toujours chose aisée. Avec sa gamme Pavilion, HP tente de maintenir cet équilibre depuis de nombreuses années, parfois avec brio. Avec son nouveau Pavilion 15, le constructeur américain réussit à nous proposer une machine correctement équipée, parfaite pour travailler ou étudier..

Sans surprise, le Pavilion 15 est décliné en pas moins de quatre versions allant de 600 à 1200 euros pour permettre à l'utilisateur de choisir la fiche technique qui lui sied le mieux. Notre attention s'est portée sur la version cs3022nf, qui arbore selon nous les meilleurs composants pour un prix maintenu bien en dessous des 1000 euros. Pour 899 euros sur le site officiel de HP (il est possible de le trouver moins cher en ligne), le Pavilion 15-cs3022nf fait dans le compromis intelligent... à l'exception peut-être du stockage proposé, mais nous allons y venir.

Un appareil polyvalent, parfait pour les étudiants

On hérite sur ce modèle d'un Core i5-1035G1 de dernière génération (doté de 4 cores et 8 threads cadencés entre 1,0 et 3,6 GHz). Il s'agit d'un processeur performant, capable en bureautique, surf, mais aussi utile pour des tâches un peu plus lourde comme du jeu occasionnel ou du montage léger. Pour lui donner un peu plus de jus dans ces activités, HP l'épaule ici d'une Nvidia GTX 1050 3 Go, une carte graphique dédiée qui n'a rien d'un avion de chasse, mais qui permettra par exemple de lancer quelques jeux compétitifs ou peu gourmands dans de bonnes conditions en 1080p.

Côté mémoire vive, on retrouve 8 Go de DDR4-2666 (disposée en une seule barrette de 8 Go). C'est suffisant dans la plupart des cas pour une machine orientée avant tout bureautique et multimédia. On déchante en revanche un peu en matière de stockage, avec seulement 256 Go de SSD. Une capacité modeste, mais il sera toujours possible de remplacer à terme le SSD M.2 NVMe par un nouveau plus conséquent si celui d'origine venait à être trop juste.

Un écran peu lumineux... mais une connectique plutôt généreuse !

L'écran de l'appareil compte aussi parmi ses points faibles. Il faut ainsi se contenter d'un écran IPS 15,6 pouces 1080p peu lumineux puisque limité à 250 nits. C'est peu, en dessous de la moyenne actuelle située entre 300 et 400 nits, et l'on ne peut pas non plus compter sur une restitution très fine des couleurs avec une couverture colorimétrique 45% NTSC seulement. On aurait vraiment aimé que HP s'applique un peu plus en nous proposant un meilleur écran. Dans l'absolu, ce dernier reste convenable pour de la bureautique par exemple, mais risque de décevoir les utilisateurs plus exigeants qui seront poussés à se tourner vers des produits plus haut de gamme.

HP se rachète par contre en nous proposant une connectique assez généreuse et exhaustive, axée sur un port USB 3.1 Gen 1 Type-C ; deux ports USB 3.1 Gen 1 Type-A ; un port HDMI 1.4b ; une prise micro/casque et un port RJ-45 (pourtant en voie de disparition sur laptop). Attention par contre à l'absence de Wifi 6. Rien de bien méchant pour les activités visées avec le Pavilion 15, il s'agit simplement d'un des compromis consentis par HP pour maintenir le prix de l'appareil à un niveau raisonnable.

Un point sur l'autonomie. Le Pavilion 15 cs3022nf embarque une batterie de 68 Wh pour une autonomie d'environ 7 à 8 heures, ce qui est correct. L'appareil en lui même se limite enfin à des dimensions relativement contenues de 36,16 x 24,56 x 1,79 cm pour 1,85 kilo sur la balance.

3. HP Omen 15

HP OMEN 15-dh0016nf Le meilleur pour jouer
  • Ecran 144 Hz
  • Une fiche technique tournée vers le gaming avec d'excellentes performances
  • Un clavier rétro-éclairé idéal lors des sessions nocturnes
Le portable puissant et soigné, pensé pour les joueurs

Si l'on excepte la présence d'un écran perfectible, assez mal calibré, le HP Omen 15 ne présente à vrai dire aucun défaut majeur. Quelque soit le modèle choisi les composants sont performants et les fiches techniques attirantes. Le prix, lui, reste aussi honnête pour une machine de ce calibre. Si vous cherchez un ordinateur pour jouer en 1080p, sans réelle concession, le laptop gaming 15 pouces du constructeur américain est clairement une bonne pioche.

Le portable puissant et soigné, pensé pour les joueurs

Si l'on excepte la présence d'un écran perfectible, assez mal calibré, le HP Omen 15 ne présente à vrai dire aucun défaut majeur. Quelque soit le modèle choisi les composants sont performants et les fiches techniques attirantes. Le prix, lui, reste aussi honnête pour une machine de ce calibre. Si vous cherchez un ordinateur pour jouer en 1080p, sans réelle concession, le laptop gaming 15 pouces du constructeur américain est clairement une bonne pioche.

À l'heure où nous rédigeons ces lignes, HP n'a pas encore renouvelé sa gamme Omen pour y intégrer des laptops gaming équipés des derniers processeurs d'Intel et AMD et des nouvelles RTX SUPER à basse consommation. Nous retenons donc pour cette sélection l'Omen 15 2019 que nous avons testé sur Clubic il y a quelques mois... et que nous avions beaucoup apprécié.

Puissant et sans véritable compromis, l'Omen 15 de HP est une machine taillée pour le jeu. Le modèle qui retient notre attention est celui que nous avons testé. Il est notamment équipé d'un processeur Intel Core i7-9750H, de 16 Go de DDR4, d'une carte graphique NVIDIA RTX 2070 et de 512 Go de SSD épaulé par 16 Go de mémoire additionnelle Intel Optane pour booster les vitesses et améliorer la réactivité du stockage. Une configuration très équilibrée... et méchamment performante en jeu que HP nous propose à 2199 euros prix catalogue.

Tous vos jeux préférés, dans leurs niveaux de détails les plus élevés

Pour son Omen 15, HP fait par ailleurs le choix d'une dalle Full HD IPS 144 Hz de 15,6 pouces. Cette dernière permet de tirer pleinement parti des performances de la RTX 2070 de Nvidia dans les jeux compétitifs, qui pourront ici être propulsés à plus de 100 images par seconde pour une fluidité parfaite. Limité à 300 nits, cet écran pourra par contre montrer ses limites dans des pièces très éclairées ou en extérieur, mais cet indice de luminance reste malheureusement celui que l'on retrouve sur la plupart des ordinateurs portable pour joueurs en ce moment. Plus embêtant, la dalle souffre d'une calibration des couleurs perfectible.

Pour le reste, l'appareil gaming de HP se montre efficace grâce à un châssis bien conçu permettant par exemple un remplacement facile de la mémoire vive et du SSD pour en accroitre les capacités respectives. Un bon point pour permettre une machine plus évolutive, que l'on pourra plus facilement utiliser et conserver sur le long terme. Ce châssis a par ailleurs l'avantage de permettre une évacuation correcte de la chaleur pour rester relativement frais au toucher. Parfait pour les longues sessions de jeu. On y retrouve par ailleurs une connectique copieuse disposée sur les deux flancs de l'appareil, mais aussi près de la charnière, derrière l'écran.

En tout, ce sont ainsi un port USB-C 3.1 Gen 2 Thunderbolt 3, trois ports USB-A 3.1 Gen 1, un port HDMI, un port RJ-45, un port Mini DisplayPort et une prise micro-casque que HP parvient à loger sur une machine de 36 x 26 x 2,04 cm pour 2,58 kilos en tout. Ce qui est très complet.

Un modèle proposé dès 1099 euros en version i5

HP propose naturellement plusieurs variantes de son Omen 15, l'idée étant de coller à un maximum de budgets différents. L'appareil se négocie ainsi dès 1099 euros dans sa version la plus abordable, qui ne fait pas pour autant trop de concessions sur les performances, avec une fiche technique qui reste alléchante.

On conserve ici le même écran IPS 1080p et 144 Hz, mais l'on se contente d'un Core i5 9300H, de 8 Go de mémoire vive et d'une GeForce GTX 1660Ti. De quoi animer la majorité des jeux dans d'excellentes conditions en 1080p, mais à condition de faire par contre une croix sur les effets liés au ray tracing en raison de l'absence de GPU estampillé RTX. Rien de bien contraignant pour les joueurs cherchant essentiellement à s'illustrer sur des titres eSport, par exemple.

Notons enfin que HP devrait prochainement renouveler sa gamme Omen 15 pour intégrer les nouveaux processeurs Intel et cartes graphiques Nvidia. D'après certaines rumeurs en circulation, l'appareil pourrait aussi se décliner bientôt en une version équipée d'un AMD Ryzen 7 4800H et d'une RTX 2060. Il pourrait s'agir d'un modèle très intéressant d'un point de vue performances / prix. Nous ne manquerons pas de mettre cette sélection à jour pour vous en parler lorsque nous aurons pu tester les nouveaux Omen 15.

Comment bien choisir son ordinateur portable ?

Quel écran ?

Si le Full HD se généralise sur laptop, certains constructeurs continuent de proposer des dalles HD de 1366 x 768 pixels, notamment sur l'entrée de gamme. Difficile de conseiller cette définition qui aura bien du mal à mettre en valeur vos contenus. À l'inverse, il nous semble encore très superflu de passer sur des définitions supérieures au Full HD, qui conviendra à l'essentiel des utilisateurs d'ordinateurs portables, et ce quelque soit la diagonale d'écran.

Notre conseil est donc de cibler le 1080p et de veiller aussi à la technologie de dalle utilisée. La chose pourra en effet avoir un effet notable sur la qualité d'image finale. Sur laptop, l'essentiel des constructeurs optent désormais pour des panneaux IPS, qui profitent selon nous du meilleur compromis en matière de luminosité, de contraste et de colorimétrie.

Certains appareils embarqueront à la place des dalles VA, qui permettent souvent une restitution plus fidèle des couleurs et un meilleur contraste, mais au prix d'une luminosité parfois inférieure à l'IPS. Leurs angles de vision laissent aussi souvent à désirer. Les dalles TN, en recul face à l'IPS sur les PC portables Gaming ont pour leur part l'avantage d'une excellente réactivité (exprimée en millisecondes, « ms ») et se montrent capables d'un bon contraste et de taux de rafraichissement élevé. Des points forts contrebalancés par une colorimétrie assez peu plaisante.

Plus marginalement, l'OLED apparaît peu à peu sur le marché laptop, souvent au travers de dalles signées Samsung Display, intégrées à des machines haut de gamme. Leur intérêt est de proposer une excellente restitution colorimétrique et un contraste parfait, mais elles souffrent dans certains d'une luminosité limitée. Vous ne serez vraisemblablement confronté au choix OLED si vous cherchez un laptop proposé à plus de 3000 euros.

À noter que certaines machines pensées pour les créatifs (comme le récent MSI Creator 17, par exemple) misent maintenant sur des dalles MiniLED. Une « nouvelle » technologie très prometteuse, mais encore rare sur le marché.

Quel processeur ?

Vaste question à laquelle nous allons essayer de répondre de manière concise. Disons-le d'emblée, se tourner vers une machine équipée de composants trop entrée de gamme est plutôt une mauvaise idée si vous voulez garder votre laptop longtemps.

En matière de processeurs, nous vivons une période très intéressante, avec le grand retour d'AMD sur le marché des processeurs mobiles, à basse consommation. Une excellente nouvelle puisque jusqu'ici Intel régnait en maître, en profitant d'une situation de quasi monopole. Notre conseil est de viser, chez AMD comme chez Intel, les puces de dernière génération (Ryzen 4000 pour le premier et Core de 10ème génération pour le second) et de ne pas trop mégoter sur le processeur : il s'agit de la pièce maîtresse de tout ordinateur.

En clair, pour une machine orientée bureautique et multimédia, un Ryzen 3 ou 5 « U » de quatrième génération fera peu ou prou aussi bien l'affaire qu'un Core i3 ou i5 de 10ème génération de chez Intel. Les Ryzen 7 et Core i7 vous conféreront un surplus de puissance appréciable au quotidien, mais superflu pour les activités les plus basiques.

Ce constat change évidemment si vous souhaitez acheter un ordinateur portable « Gaming ». Tablez plutôt cette fois sur des Ryzen 5 « H » au minimum, en privilégiant les Ryzen 7 et 9 « H » (comme les Ryzen 7 4800HS et Ryzen 9 4900HS, notamment). Même idée chez Intel, l'option Core i5 faisant office de minimum syndical pour jouer sur laptop, tandis que les Core i7 et i9 (comme les Core i7-10850H et i9-10980HK, par exemple) permettent d'exploiter pleinement le potentiel de n'importe quelle carte graphique. Notez que de nombreux revendeurs soldent en ce moment les machines dotées de processeurs Intel de 9ème génération, dont les i5-9300H, i7-9750H ou i9-9880H.

Quelle carte graphique ?

Si sur laptop bureautique, la présence d'une carte graphique dédiée se fait de plus en plus rare (et dispensable grâce à la montée en puissance très opportune des parties graphiques intégrées aux processeurs). On y retrouve néanmoins régulièrement des puces NVIDIA MX250, par exemple, capable de dépanner en montage vidéo léger ou en jeu occasionnel. Il ne faut toutefois pas leur en demander beaucoup plus.

Sur PC portable gaming, la présence d'une carte graphique est incontournable. Ici NVIDIA ne laisse que peu d'espace à la concurrence d'AMD et de ses timides Radeon RX mobiles. Optez pour une GTX 1650 ou 1660 Ti si vous jouez essentiellement à des titres compétitifs (Fortnite, CS: Go, Overwatch...) en 1080p, mais misez plus volontiers sur une RTX 2070 ou 2080 (et/ou leurs récentes variantes SUPER) si ce sont les triple A qui vous font vibrer et que vous souhaitez pouvoir profiter des effets propres au ray tracing sur votre PC portable. La RTX 2060 est aussi une bonne pioche à condition de ne pas trop lui en demander en matière de ray tracing.

Quelle capacité de mémoire vive ?

4, 8, 16, 32 Go ? Quelle capacité faut-il privilégier sur laptop ? Encore une fois, tout dépend du type de PC portable que vous recherchez et de l'utilisation que vous en aurez. Sur une machine bureautique 4 Go peuvent encore convenir, mais il faudra privilégier au moins 8 Go de RAM pour des tâches plus lourdes. Un constat qui s'étend au domaine des ultraportables puisque leur capacité ne pourra pas être étendue par la suite. La mémoire vive de la majorité de ses appareils est tout simplement soudée à la carte mère, comme leur processeur, tenez-vous le pour dit.

Pour une machine tournée vers le jeu vidéo ou le montage, s'orienter d'emblée vers 16 ou 32 Go de RAM est plus que préférable, même si les laptops gaming permettent la plupart du temps de changer facilement les barrettes de mémoire vive pour accroitre cette capacité initiale après achat.

Modifié le 26/11/2020 à 15h35
0
0
Partager l'article :
Haut de page